Essonne : des menaces « sur le prophète » contre les enseignants ; Nimes, un clandestin crie Allah Akbar près de la cathédrale

A LA UNE

Les « attaques de basse intensité » et autres réussites de « l’enrichissement culturel » continuent d’émailler l’actualité. En Essonne, un homme est passé deux fois devant une école à Athis Mons, près de Juvisy, 14 km au sud de Paris, en criant « sur Allah le prophète » et qu’il se vengerait des professeurs. Un suspect a été interpellé, puis relâché, car il n’a pas été reconnu.

Un homme de 25 ans s’est en effet approché d’une école et aurait crié ces menaces, lundi et mardi 2 et 3 novembre ; le 4, croyant le reconnaître à nouveau, un enseignant a appelé la police, qui est intervenue. Mais l’homme de 39 ans arrêté ne correspondait même pas à la description du suspect, et n’a pas été reconnu par le personnel enseignant.

Le 2 novembre, alerte plus sérieuse à Nîmes où vers 19h35 un homme tente d’entrer de force dans la cathédrale, mais est repoussé par les militaires du réseau Sentinelle. Il s’est mis à prier sur le parvis, et à crier « Allah Akbar ».

De nationalité étrangère, sans titre de séjour légal, il était porteur d’une attestation de sortie rédigée sous une identité fantaisiste. Malgré sa garde à vue pour apologie du terrorisme, fourniture de fausse identité et infraction à la législation sur les étrangers, il a été remis en liberté.

Un prêtre attaqué à Bruxelles par un délinquant d’origine nord-africaine

Une alerte a aussi eu lieu en Belgique, où l’un des prêtres de l’église St Gilles a été agressé par un individu, sous prétexte qu’il était musulman, vers 17h30 le 2 novembre. Après avoir lancé une chaise vers le prêtre, il a pris la fuite. Un individu correspondant au signalement a été arrêté, il s’agit d’un certain Tarek B, nord-africain, en situation irrégulière.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

3 Commentaires

  1. Lorsque j’entends Allah Akbar, je sais que la ou les personnes qui les prononcent sont musulmanes et sont donc imprégnées d’ordres de me tuer, en tant que non musulman. (J’ai lu le Coran).
    Lorsque je croise sur le domaine public ou privé une ou des personnes qui affichent leur « religion », soit la soumission à l’islam (voile, barbe, vêtement, langage,…), je sais que ces personnes sont musulmanes et sont imprégnées d’ordres de tuer les non-musulmans, dont moi-même.
    Tous ces ordres de tuer les non musulmans sont écrits dans de nombreux versets du Coran. Coran enseigné dans les écoles musulmanes et prêchés dans les mosquées.
    Mes questions instantanées sont : ces personnes passeront-elles à l’action ? Sur moi ou sur d’autres ? Comment ? Quand ? Où ? Maintenant ? ou demain ? Plus tard ? Jamais ?

  2. Lorsque j’entends Allah Akbar, je sais que la ou les personnes qui les prononcent sont musulmanes et sont donc imprégnées d’ordres de me tuer, en tant que non musulman. (J’ai lu le Coran, etc. …).
    Lorsque je croise sur le domaine public ou privé une ou des personnes qui affichent leur « religion », soit la soumission à l’islam (voile, barbe, vêtement, langage,…), je sais que ces personnes sont musulmanes et sont imprégnées d’ordres de tuer les non-musulmans, dont moi-même.
    Tous ces ordres de tuer les non musulmans sont écrits dans de nombreux versets du Coran. Coran enseigné aux enfants par leurs parents et dans les écoles musulmanes et prêchés aux adultes dans les mosquées.
    Mes questions instantanées sont : ces personnes passeront-elles à l’action ? Sur moi ou sur d’autres ? Comment ? Quand ? Où ? Maintenant ? ou demain ? Plus tard ? Jamais ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés