Comment l’Union Européenne laisse mourir les petits exploitants agricoles Français

C’est un nouveau coup dur pour les petits paysans. Alors que les négociations autour de la réforme de la politique agricole commune battent leur plein dans les instances européennes, le cadre de négociations voté par le Parlement européen a écarté une transformation d’ampleur du système de distribution des aides. Actuellement, les subventions profitent principalement aux céréaliers, qui possèdent les plus grandes exploitations.

Et pour cause, les aides rémunèrent les exploitations en fonction de leur taille : le calcul est basé sur une prime définie à l’hectare. Les laissés pour compte de cette distribution, ce sont les petits paysans, éleveurs ou encore les maraîchers. Nous sommes partis à la rencontre de deux agriculteurs oubliés par la PAC. Un maraîcher francilien, et un éleveur bio en Picardie .Ils racontent au Média leurs difficultés à trouver une place dans un modèle agricole qui les exclut.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !