Nominoë et les rois de Bretagne. Une série historique en gestation

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Nominoë et les rois de Bretagne. Tel est le nom de la série historique à venir réalisée par Olivier Caillebot

Quatre années de tournages et d’interviewes auprès d’éminents spécialistes ont permis d’étayer cette série de quinze épisodes de dix minutes chacun, agrémentés d’autant de « bonus » et de liens vers les nombreuses sources historiques qui ont nourri ce travail.

Si Nominoë, Roi des Bretons, Princeps venetice civitatis pour les Francs, est la figure centrale de cette saga, les porteurs de la couronne bretonne depuis Wiomarc’h (Guyomarch) sont passés en revue pour mieux comprendre une période pas si « dark-age » que ça. Cette série documentaire nous conduit jusqu’aux aux frontières de la période ducale et déroule le temps depuis l’arrivée des premiers Bretons en Armorique.

Les caméras ont voyagé jusqu’à Auxerre, Fontenoy-en-Puisaye, Pithiviers, Tours, Vendôme… sur les pas d’une Bretagne qui, dès le Néolithique, joue sa partition dans le concert du monde.

Quelques « scoops visuels » seront ainsi dévoilés et une approche nouvelle de l’Histoire bretonne permettra à tout un chacun de se faire une idée sur la manière dont s’est forgée, petit à petit, sur ce territoire, la conscience d’un peuple, qui sera encore qualifié officiellement de « province réputée étrangère » aux XVIIe-XVIIIe siècles par le pouvoir royal.

Un constat : ces rois ont marqué d’une manière ou d’une autre leur présence sur l’ensemble du territoire qui deviendra celui des cinq départements de la Bretagne historique.

À l’écoute et au relevé des propos tenus par les nombreuses personnes interviewées, historiens, archéologues et autres spécialistes, il ne fait aucun doute que le territoire qui constitue grosso modo aujourd’hui le département de la Loire-Atlantique faisait partie intégrante des préoccupations de ces souverains ; c’est d’ailleurs en majeure partie sur cette frange orientale de la péninsule (Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique d’aujourd’hui) que se sont déroulées les batailles importantes et que l’on a édifié les défenses, renforcées pendant des siècles, entre un Empire et un Royaume.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Saint-Aubin du Cormier : le retour de Nominoë !

Jean-Loup Le Cuff et l'association MAB-Koad Sav Pell annoncent l'inauguration d'une statue de Nominoë, le grand souverain breton, le 25 juillet prochain à 11h...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...