Saint-Malo. Trafic de drogue, dégradations : la vidéoprotection arrive à Saint-Guinoux

A LA UNE

Le Clos Poulet n’est plus à l’abri de la délinquance – cet arrière-pays entre Saint-Malo et Dol, à l’est de la Rance, parsemé de vieux manoirs, de hauts clochers et de malouinières, dominé par le rocher du Mont-Dol, est lui aussi sujet aux affres de la rurbanisation – semis de maisons de lotissements toutes pareilles et son lot de délinquance qui va avec.

Le 10 décembre, le conseil municipal de Saint-Guinoux abordait le recours à la vidéo-protection, en présence du commandant de la compagnie de la gendarmerie de Saint-Malo qui faisait le point sur les dégradations volontaires de biens publics, feux de poubelles, vols et autres tags, en rappelant que d’autres communes des alentours, confrontées aux mêmes maux, ont adopté la vidéoprotection – notamment Dol, le Tronchet et Saint-Briac.

A Saint-Briac justement la commune s’est même faite rappeler à l’ordre par la CADA après que le maire ait refusé de communiquer à une habitante la copie de l’autorisation préfectorale d’installation du système.  Et l’emplacement d’une caméra, au Nessay, a fait débat au conseil municipal.

A Dol six caméras ont été installées en 2019, principalement à la gare et dans le centre-ville, notamment pour lutter contre les dégradations faites aux véhicules.

Le maire a rappelé les problèmes en cours : « des dégradations importantes et régulières sur les jeux d’enfant dans le parc mais aussi au stade, des tentatives de vols dans les commerces et à l’école publique […] mais aussi une accumulation d’incivilités [mot de la novlangue administrative qui regroupe aussi bien les dégradations que des violences volontaires] et du petit trafic de stupéfiants qui […] coûtent très cher à la commune », soit 20.000 € par an.

Installer des caméras aux abords du parc, du stade et du camping, ainsi que sur la place de la mairie ne coûtera guère plus cher – 13.400 € pour l’investissement et 1030 € d’entretien annuel, soit 6180€ HT sur la mandature ; une partie de ces dépenses peuvent être couvertes par le fonds interministériel de prévention de la délinquance. Une réunion publique a été annoncée pour présenter le système.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

Articles liés