Débat sur l’immigration au Parlement, « circulez, y a rien à voir ! »

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

L’information a fait peu de bruit, mais en dit long dans la période actuelle. Le débat annuel sur l’immigration qui devait être organisé le 16 décembre à l’assemblée nationale a été reporté sine die, au motif invoqué de l’actualité sanitaire. Cette relégation aux oubliettes d’un sujet majeur pour l’avenir du pays est révélatrice de l’embarras du gouvernement à ce sujet.

Le débat annuel sur l’immigration au Parlement

Au début de l’année 2018, en pleine crise des gilets jaunes, le président de la République posait dans une lettre ouverte adressée aux Français plusieurs questions, dont la suivante : « En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? ».

La démarche participative initiée en 2018 a abouti à cette pantalonnade qu’est la convention citoyenne sur le climat. Mais l’idée d’un débat annuel au Parlement sur l’immigration n’a pas été totalement abandonnée. 

Le débat organisé en 2019 tourne court 

En septembre 2019, la porte-parole du gouvernement annonçait qu’un débat sur l’immigration serait désormais organisé tous les ans au Parlement. Celui-ci devait selon Sibeth Ndiaye permettre de « discuter dans le calme de la stratégie migratoire de notre pays ». 

Le débat qui a eu lieu à l’automne 2019 a été l’occasion de souligner notamment la forte augmentation du nombre de demandeurs d’asile arrivant en France, en particulier en provenance de pays sûrs. Le premier ministre concluait les « débats » sur la caractère inéluctable du phénomène migratoire et sur l’absence de consensus sur la manière de gérer l’immigration. De mauvaises langues diront que c’était une façon commode de botter en touche en présence d’un sujet qui divise non seulement les parlementaires de gauche et de droite, mais également les députés LREM. Cette conclusion a surtout conduit à éviter de prendre à bras le corps un phénomène qui prend une ampleur considérable.

Le débat en 2020 passe à la trappe

C’est dans une indifférence quasi-générale que le débat annuel sur l’immigration qui devait être organisé au Parlement le 16 décembre a été reporté sine die. La raison ? Un autre sujet a été mis à l’ordre du jour de l’assemblée nationale ce jour-là : la stratégie vaccinale. On peut s’interroger s’il ne s’agit pas d’un prétexte commode utilisé par le gouvernement pour éviter de soulever une nouvelle fois des questions hautement inflammables et de mettre en avant la paralysie du gouvernement à ce sujet.

Il y avait pourtant largement matière à débattre. Pour ne citer que deux informations récentes à ce sujet, le nombre de jeunes extra-Européens affluant aux guichets des départements pour être pris en charge au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance n’a fait qu’augmenter cette année, en dépit de la crise sanitaire. Le budget de l’Aide Médicale d’Etat dépasse désormais le milliard d’euros pour près de 350 000 clandestins bénéficiaires. 

Deux hauts fonctionnaires soulignent dans des essais parus récemment que la France se singularise par des conditions particulièrement avantageuses pour les immigrés légaux et clandestins. Le Directeur de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, Didier Leschi, détaille dans un livre appelé « Ce grand dérangement » les conditions plus favorables de prise en charge des demandeurs d’asile en France que chez nos voisins européens (Italie et Allemagne). 

L’ancien préfet et conseiller d’Etat Patrick Stefanini affirmait quant à lui dans une interview au Figaro à l’occasion de la parution d’un livre paru récemment intitulé : « Immigration, ces réalités qu’on nous cache » : « Nous sommes le seul pays en Europe, je dis bien le seul, dans lequel la crise migratoire de 2015-2016 n’a pas été maîtrisée et qui accueille aujourd’hui plus de demandeurs qu’il y a cinq ans ». Cette absence de maitrise s’illustre notamment dans les budgets de plus en plus importants consacrés aux dépenses pour l’immigration tant par l’Etat, les départements que la sécurité sociale.

Alors que lors du débat sur l’immigration en 2019, le gouvernement a soigneusement évité de répondre aux questions et propositions faites par les parlementaires de l’opposition, le débat démocratique au Parlement à ce sujet a cette année purement et simplement été passé à la trappe. Circulez, y a rien à voir. 

Paul Tormenen

« Immigration. Ces réalités qu’on nous cache » ; Patrick Stefanini. Robert Laffont. 2020

« Ce grand dérangement ». Didier Leschi. Gallimard. 2020

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -

8 Commentaires

  1. Pendant ce temps la précarité gagne des milliers de personnes ayant perdu leur emplois sans que le gouvernement fasse quoi que ce soit.
    Ce gouvernement , certaines associations, la gauche préfère aider les clandestins en jetant l’argent par les fenêtres.

  2. Immigration massive imposée + immigration clandestine considérable + rapprochement familial + droit du sol + profusion des naissances avec une ou plusieurs épouses…. « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur les terres de leurs ancêtres ?  » suivant love story « les corps indécents ». On n’a pas fini de goûter aux délices du vivre ensemble. Se souvenir de la France d’il y a seulement 30 ans, bien regarder la France d’aujourd’hui…. et imaginer la France de demain (dans une génération)….

  3. Et dire que certaines personnes ont travaillé toute leur vie de ne gagner que 800 € par mois à la retraite . Ma femme a travaillé en maison de retraite et les salaires sont très bas huit cents euros à la retraite ,une misère . En dessous du seuil de pauvreté, pauvre France.

  4. Si vous cessez de regarder la télé et écouter la radio, tous ces médias qui ne font que mentir ou dire des moitiés de vérités, càd les moitiés politiquement correctes, plus des tonnes de conneries, regardez plutôt des sites indépendants comme Résistance Républicaine, Sud Radio, Atlantico, Damoclès, les Observateurs, Fdesouche, là vous allez ouvrir les yeux en très très grand. Depuis 40 ans nos politiques ont prévu ce qui nous arrive : le remplacement. Comme dit Eric Zemmour, si justement, c’est la démographie qui fait l’histoire et non l’inverse. Moralité : un immigré a des revenus plus importants qu’un retraité francais, plus la médecine gratuite et toutes les aides sociales, sans avoir jamais cotisé. Depuis les gilets jaunes on a la conviction que ceux qui nous gouvernent lâchent le français de souche, et maintenant aussi avec le covid 19, les sommités en virologie qui disent la vérité sont traités comme des délinquants.

  5. ….. Suite : regardez aussi : Dreuz info , les Observateurs, Polémia, le Causeur, les Patriotes, TVLibertés, non je ne leur fait pas de pub, c’est juste de l’info basée sur les faits cachés par les médias à la botte des élus.

  6. Amis Bretons, si vous voulez comprendre pourquoi on en est là, lisez le coran et lisez Eurabia. Le site Isesco qui explique tout , a comme par magie effaçé la vérité qui fait mal :
    Nos politiques nous ont vendus contre du pétrole dans les années 70, en toute discrétion , maintenant on paie cette folie , cette trahison absolue. Regardez aussi su youtube les interventions de Alain Wagner, qui dit toute la vérité, vous allez tomber de votre chaise. Encore un courageux .

  7. Et ne vous étonnez pas de voir sur Wiqipédia que tous ces sites sont classés extrême droite , le summum de la désinformation de masse ! le lavage de cerveaux pour les jeunes. ça en dit long sur notre avenir et celui de nos enfants, comme les livres d’histoire à l’école qui sont désormais falsifiés pour faire plaisir aux nouveaux arrivants, un suicide !

Comments are closed.