Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Botmeur, Lamballe, Yffiniac, Plouezec…En Basse-Bretagne on restaure aussi le patrimoine religieux

Il n’y a pas que les deux départements hauts-bretons – la Loire-Atlantique et l’Ille-et-Vilaine qui restaurent leur patrimoine religieux. Les trois départements de Basse-Bretagne ne sont pas en reste, avec une multiplicité de projets.

Dans les Côtes d’Armor, l’église Saint-Tugdual de Saint-Pabu devrait voir la restauration de sa charpente et de sa couverture, pour un montant de 660.000 €. La somme étant très importante pour la commune, près de 165.000 € ont été collectés via divers mécènes et la Fondation du Patrimoine, où la collecte continue (Faire don | Fondation du patrimoine (fondation-patrimoine.org) ) L’église, bâtie d’un seul tenant en 1767 en remplacement d’une chapelle tréviale du 17e qui dépendait de Ploudalmezeau, possède un beau choeur lambrissé et une chaire XVIIIe, mais sa charpente menace de s’effondrer depuis 2018 et est soutenue par des renforts. La restauration devrait commencer en 2022.

Restauration complète de l’église d’Yffiniac sur deux ans

Toujours dans les Côtes d’Armor se poursuivent les travaux de restauration des élévations extérieures de l’église Saint-Aubin d’Yffiniac, pour un montant total d’1.6 millions d’euros, dont 172.000 de l’Etat et 48.000 de la région administrative. L’église a été bâtie par les architectes Jules Collin et Théodore Maignan en style néogothique de 1858 à 1863 et le clocher en 1874; elle remplace une église médiévale.
L’année 2020 a déjà vu des travaux sur le clocher, la seconde tranche concerne les charpentes, les vitraux et la maçonnerie; elle entraîne la fermeture complète de l’église qui restait jusque là accessible pour les cérémonies. Une troisième aura lieu en septembre 2021. L’église doit rouvrir pour les messes et les cérémonies début 2022.

Un retable du 17e rénové à Plouezec

Le retable 17e (1650) de l’église Notre-Dame du Gavel à Plouezec, dans les Côtes d’Armor, a été rénové entre 2019 et 2020. Réalisé par des menuisiers angevins, il avait été replacé dans la nouvelle église rebâtie au XIXe (1848-1868) et classé MH en 1986. Les 126.460€ de travaux ont principalement été payés par l’Etat (47.302€) et la DRAC (39.204€), la Région (32.456€ de subvention et 13.018€ de prime régionale Skoazh ouzh skoazh – “épaule contre épaule“), du département et de la fondation du Paatrimoine (dont 8000 € de dons récoltés).

Une des plus anciennes crèches de Bretagne à Lamballe rénovée

Les amis du patrimoine religieux à Lamballe ont réuni pendant plusieurs années près de 25.000 € pour rénover les personnages de cire de l’une des plus anciennes crèches de Bretagne, puisque celle de l’église Saint-Jean a été acquise par la paroisse en 1867.

Entre l’Epiphanie 2016 et l’Avent 2020, la trentaine de personnages dont 17 humains a quitté Lamballe pour le château de Keguehennec (56) où se trouve l’atelier régional de rénovation qui leur a donné une nouvelle jeunesse. Pour l’Avent ils ont rejoint leur église – et sans l’ajout d’un santon gendarme avec un carnet à souche, bien qu’ils étaient plus de 6 et qu’aucun n’est masqué.

Le Covid 19 et la mort masquée sur les poutres de l’église de Trémel

Encore dans les Côtes d’Armor, l’église de Trémel construite en 1500-1520 est en cours de restauration – l’église Notre-Dame de la Merci avait été détruite par un incendie en juin 2016; cet incendie a détruit le chemin de croix de Xavier de Langlais (1935). Les vitraux et la charpente ont été restaurés; fait intéressant, les charpentiers ont gravé sur une poutre une représentation du Covid 19 sous forme d’une tête de mort masquée cernée du virus PHOTOS. Trémel. La charpente de l’église reprend forme | Le Trégor (actu.fr)

Pontrieux (22) : contre la mérule, restauration des toitures de l’église de mars à septembre 2021

Le 21 décembre le maire a mis à l’ordre du jour du conseil municipal de Pontrieux les quatre lots de la restauration des charpentes et couvertures de l’église Notre-Dame des Fontaines, charpente, couverture, maçonnerie et plâtrerie. L’édifice doit rouvrir au public en septembre prochain. Un Christ en Croix classé MH dans l’église devrait être restauré à titre gratuit par une étudiante en quatrième année de l’Institut national du patrimoine qui souhaitait l’utiliser pour son mémoire de fin d’études.

L’église néo-classique, construite en 1840-42 en remplacement d’une chapelle un peu plus ancienne, elle-même remplaçante de l’église St Yves (XVe) désaffectée en 1794 et rasée en 1799, est fermée depuis début 2017 après que de la mérule – un champignon qui s’attaque aux charpentes, en les rongeant perpendiculairement aux fibres du bois –  a été découverte lors de travaux d’électricité. Les travaux ont été chiffrés en 2019 à 440.000 € HT,la commune les finance à hauteur de 308.000 € et reçoit le reste en subventions.

Théhillac (56) : le clocher rénové

Dans le Morbihan, le clocher de Théhillac est en cours de rénovation pour 257.000 €, sous la supervision de l’agence nantaise des architectes du patrimoine ANTAK. Près de 8000 €, dont 5000 apportés par l’association de sauvegarde du patrimoine Art’Thé ont été recueillis via la fondation du Patrimoine.

L’église Saint-Pierre du Moutier date du XVIe siècle agrandie en 1852 par une nef et en 1864 par le clocher-porche en cours de rénovation. Elle appartenait avant la Révolution à l’abbaye de Saint-Gildas des Bois dont les religieux l’ont fondée, et le village de Théhillac… à Missillac. A la Révolution ce dernier reste en Loire-Atlantique, tandis que la trêve de Théhillac est érigée en commune et paroisse et passe au Morbihan, puis en 1801 au diocèse de Nantes.

Pont l’Abbé (29) : poursuite de la restauration de l’église Saint-Jacques de Lambour, monument de la résistance des Bonnets Rouges

Dans le Finistère les élus locaux sont au chevet de l’église Saint-Jacques de Lambour (XIIIe-XVIe), dont le clocher a été décapité en 1675 sur ordre du Roi de France en réponse au soulèvement des Bonnets Rouges  – plusieurs flèches sont décapitées ainsi à Combrit, Saint-Honoré, Treguennec, Languivoa, Lambour en Pont l’Abbé ou encore Lanvern, parce que le tocsin y avait été sonné pour appeler à la révolte.

Bien que classée monument Historique en 1896, le toit en est ôté en 1899 et l’édifice se ruine. L’église a été déblayée et mise en valeur à partir de 1983 et la création d’une association, puis une première vitre maîtresse restaurée au-dessus de l’autel en 2011. Une seconde le sera pour 29.542 €, une collecte a été lancée par les Amis de Lambour (www.lesamisdelambour.org).

Botmeur (29) : pour que les cloches de Saint-Eutrope puissent à nouveau sonner

L’association Yeun Iliz (L’association Yeun Iliz – Yeun Iliz Botmeur (google.com) continue de s’occuper de restaurer le clocher de l’église Saint-Eutrope de Botmeur (29) construite en 1909 par l’achitecte Chaussepied en style néo-roman tardif  et reconstruite en 1935 suite à un incendie : après l’escalier de la tribune, ce sont maintenant les cloches Marie-Benata (1891) et Marie-Françoise (1934) qui ont été déposées pour restauration dans l’atelier briochin de Bodet.

Cette église de 1909 remplace une chapelle décrite comme en partie Renaissance, en partie fin XVIIe, érigée en paroisse en 1837 suite à de nombreuses démarches. Il ne restera plus qu’à assurer l’électrification du clocher pour permettre aux cloches, muettes depuis des années, de sonner à nouveau. Une collecte a été ouverte sur la Fondation du Patrimoine – 37323 € ont été collectés sur un peu plus de 40.000 € de travaux et la collecte continue Église Saint-Eutrope à Botmeur | Faire don | Fondation du patrimoine (fondation-patrimoine.org)

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Botmeur, Lamballe, Yffiniac, Plouezec…En Basse-Bretagne on restaure aussi le patrimoine religieux”

  1. Jean Bidel dit :

    J’abonde votre rubrique en vous signalant la rénovation d’importance , pour cause de mérule , de l’église d’Etables sur mer ( Côtes d’Armor ) entreprise depuis plus d’un an :
    https://www.letelegramme.fr/cotes-d-armor/binic-etables-sur-mer/l-eglise-saint-jean-baptiste-fermee-cette-annee-pour-travaux-10-01-2020-12474631.php
    Estimation du coût total des travaux et de la remise en état – éléments de mobilier intérieur – à un million d’euros .
    Par contre il me semble bien que Saint Pabu soit toujours dans le Finistère .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Bretagne : Pourquoi il est crucial de se protéger du soleil ?

Découvrir l'article

Environnement, ST-BRIEUC

Algues vertes en Bretagne : Grosse inquiétude en baie de Saint-Brieuc

Découvrir l'article

Insolite, NANTES

Musée Jules Verne à Nantes. Les gauchistes woke dénoncent ce projet

Découvrir l'article

Economie

St Michel est élue Marque Préférée des Français

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte des Cornouailles britanniques : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Irlande : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte du Pays de Galles : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine, ST-MALO

Découvrez les malouinières du pays de Saint-Malo lors d’une journée portes ouvertes le 16 juin 2024

Découvrir l'article

Rugby, Sport

RC Vannes : Nouveau record d’affluence et demi-finale en Pro D2 !

Découvrir l'article

Dinan

Fête de la Bretagne. 10 jours de festivités dans le pays de Dinan

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky