Crise en Irlande du Nord. Le personnel portuaire exerce son droit de retrait en raison de menaces loyalistes

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

En Irlande du Nord, le personnel portuaire exerce actuellement son droit de retrait en raison de menaces (probablement loyalistes) sur fond de Brexit. Les contrôles physiques introduits en Irlande du Nord en raison du Brexit ont été suspendus lundi dans les ports de Belfast et Larne après des menaces sur le personnel chargé de les mener.

La collectivité locale du Mid and East Antrim Borough a annoncé qu’elle retirait « immédiatement » son personnel chargé des inspections au port de Larne en raison « d’inquiétudes pour leur sécurité ».

Arlène Foster, Premier ministre d’Irlande du Nord, a aussitôt condamné ces menaces, apportant son soutien au personnel portuaire. Elle a déclaré avoir fait part au gouvernement britannique des tensions communautaires liées au Brexit et à ses conséquences en matière de protocole (Pas de contrôle entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, mais des contrôles dans les ports, ce qui revient de facto, pour les unionistes, à accepter une forme d’indépendance de l’île entière d’avec le reste du Royaume-Uni).

Madame Foster, elle même membre du DUP (unioniste) et qui sait que politiquement, son camp n’a pas digéré cet accord, appelle les personnes impliquées derrière ces menaces à traiter politiquement l’affaire, et non pas par la violence.

Des graffitis sont apparus ces dernières semaines sur le port de Larne, l’un des plus importants d’Irlande du Nord, évoquant le personnel portuaire comme une « cible « potentielle. Le personnel a également fait part de ses inquiétudes quant au fait que des personnes avaient été repérées en train de relever les détails de la plaque d’immatriculation de leur véhicule.

L’accord sur le Brexit doit permettre la libre circulation des marchandises de l’UE vers l’Irlande du Nord, évitant ainsi la nécessité d’une frontière rigide en Irlande. Mais il a conduit à une frontière de facto en mer d’Irlande, ce qui a provoqué la colère des unionistes et des loyalistes.

Des démissions en cascade se sont succédées dans la journée de lundi, pour cause de détresse et d’inquiétudes sur la situation. Dans la foulée, le ministère nord-irlandais de l’Agriculture a décidé de « suspendre de manière temporaire les inspections physiques des produits d’origine animale à Larne et Belfast », selon un porte-parole. Les contrôles des documents continueront à être menés, selon la même source..

Un responsable policier, Mark McEwan a déclaré que les patrouilles avaient été augmentées sur le port pour « rassurer le personnel et la communauté locale », ajoutant : « La sécurité du personnel travaillant aux points d’entrée est de la plus haute importance pour nous ».

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nathalie Appéré et Johanna Rolland se verraient bien ministres

Jouer un rôle national. Telle est l’ambition de la plupart des élus locaux. Nathalie Appéré et Johanna Rolland ne...

Nantes. Le Thémis, la brasserie de quartier où on peut aller aller les yeux bandés…

La déesse Thémis est souvent représentée avec une balance, un glaive et un bandeau, symboles respectivement du jugement, de...

Articles liés

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d'Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques...

Irlande, frontière du Brexit

Le Brexit entraînera-t-il le rétablissement d'une frontière entre l'Irlande du Nord anglaise et sa voisine du Sud ? Qui seront les gagnants et les perdants...

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait, et qui menaçait, de nouveau,...

Irlande du Nord. La New IRA menace de mort les agents pénitentiaires.

Des leaders paramilitaires dissidents appartenant à la New IRA ont ordonné à toutes les unités d'Irlande du Nord de commencer à cibler les agents...