Étiquette : loyalistes

Belfast. Arrestation d’un loyaliste haut placé suspecté d’un faux attentat à la bombe contre Simon Coveney.

Un militant loyaliste très connu fait partie des deux personnes arrêtées lors d’une opération spectaculaire de la police nord irlandaise, mercredi matin, à Belfast. L’homme âgé de 46 ans a été arrêté par des agents spécialisés dans le terrorisme sur la Shankill Road à Belfast mercredi matin. Un deuxième homme de 51 ans a été arrêté dans la région de Ballymena, deux armes à feu suspectes ont également été récupérées.

irlande_du_nord_loyalistes

Irlande du Nord. La sécurité renforcée après la divulgation de l’itinéraire de la délégation américaine par les paramilitaires loyalistes.

La sécurité entourant une délégation américaine dirigée par le membre du Congrès américain Richard Neal a été considérablement renforcée après que des paramilitaires loyalistes ont eu vent des détails de son itinéraire privé. Le député Neal est à la tête d’une délégation américaine qui s’entretient avec des responsables des deux côtés de la frontière au sujet de l’impasse du protocole

portinari_loyalistes

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d’Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques peurs sur les potentiels incidents qui pourraient découler en marge de cette manifestation. Le gouvernement britannique a de son côté déclaré la semaine dernière qu’il avait bon espoir de parvenir à un accord sur des modifications

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d’Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d’ampleur, qui fait figure de première démonstration de force à quelques semaines des célébrations autour du 12 juillet (The Twelth) qui pourraient être tendues, notamment à Belfast. Les loyalistes entendaient par ailleurs dénoncer la justice à deux

Protocole en Irlande du Nord. De jeunes loyalistes n’excluent pas le recours à la violence

Le Royaume-Uni a appelé lundi l’Union européenne à trouver un accord au sujet des difficultés posées par les dispositions douanières post-Brexit en Irlande du Nord (le fameux Protocole) avant le 12 juillet, date symbolique s’il en est une en Irlande du Nord, pour la communauté unioniste et protestante. Pour le moment, chacun campe sur ses positions, et la menace d’un

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l’Irlande du Nord à l’occasion d’une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière en mer d’Irlande, après une semaine de deuil et de respect en hommage au Prince Philip et à la famille royale. Des marches et défilés ont eu lieu à travers North Down et Antrim, après avoir

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de « désobéissance civile » dans toute l’Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre la forme de défilés de bandes non notifiés, qui auront lieu dans les villes et villages d’Irlande du Nord à l’insu de la police ou de la commission des défilés. On s’attend également à ce que

Irlande du Nord. Les gangs paramilitaires loyalistes truffés d’informateurs durant la guerre civile ? Cela aurait sauvé Gerry Adams…

Un ancien leader de l’UDA, Johnny « Mad Dog» Adair affirme que les gangs paramilitaires loyalistes étaient « inondés » d’informateurs durant les Troubles et la guerre civile. Des informations que confirment certains anciens membres de la RUC, la police nord irlandaise de l’époque, qui affirment avoir, grâce à cela, sauvé la vie de Gerry Adams, leader des Républicains irlandais. Adair affirme,

Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne

belfast_loyals

Irlande du Nord. Les loyalistes prévoient des marches non déclarées en signe de désobéissance civile : l’été sera chaud.

Les loyalistes d’Irlande du Nord devraient organiser un certain nombre de parades non déclarées à travers l’Irlande du Nord ce week-end, dans un acte de « désobéissance civile » visant à surmobiliser la police dans un maximum de coins du pays. Un défilé a eu lieu à Portadown en début de semaine, avec des hommes cagoulés accompagnant un groupe loyaliste. Un défilé

Irlande du Nord. Nouvelle nuit d’émeutes, à Carrickfergus

Pour la quatrième nuit consécutive, des émeutes se sont déroulées en Irlande du Nord, cette fois ci à Carrickfergus et à Derry/Londonderry dans la nuit de lundi à mardi. A Carrickfergus, une trentaine de jeunes loyalistes ont affronté des officiers de police, jetant des pierres et des cocktails molotovs. Les violences dans la région se sont une fois de plus

Irlande du Nord. Nuit d’émeutes loyalistes dans le sud de Belfast

Des scènes violentes se sont déroulées vendredi soir sur la place Shaftesbury à Belfast, à proximité du bastion loyaliste de Sandy Row, où une foule de jeunes loyalistes s’est confrontée à la police. 8 policiers ont été blessés. Des cocktails molotovs et des briques ont été lancées sur les policiers par une foule d’environ 200 personnes impliquées dans les troubles

Vers une crise politique importante en Irlande du Nord ?

Nous nous faisons l’écho depuis plusieurs semaines déjà des tensions qui s’accroissent en Irlande du Nord, du fait du protocole post Brexit (et des contrôles économiques établis en Mer d’Irlande, suspendus pour le moment suite aux protestations). Une crise politique majeure semble se profiler également au niveau du Parlement (Stormont) alors que des députés et des élus unionistes appellent à

Des groupes loyalistes refusent de coopérer avec la police alors que les tensions s’accroissent au sujet du Protocole d’Irlande du Nord

Les groupes communautaires loyalistes ont cessé de collaborer avec le PSNI, la police nord irlandaise, alors que les tensions continuent de monter en opposition au protocole d’Irlande du Nord. Selon certaines sources qui ont informé le Belfast Telegraph, les responsables de la police ont été informés ces derniers jours qu’ils ne pouvaient plus demander l’aide des travailleurs communautaires loyalistes dans

Boris Johnson exhorte les loyalistes à ne pas s’opposer au protocole en Irlande du Nord

Le Premier ministre Boris Johnson a exhorté les groupes loyalistes à ne pas retirer leur soutien à l’Accord du Vendredi Saint en raison du Protocole sur l’Irlande du Nord. S’exprimant lors d’une visite dans la région vendredi, le Premier ministre a admis que le fonctionnement actuel du protocole était « déséquilibré » et a déclaré que son gouvernement s’efforçait de répondre aux

belfast_irlande

Tensions en Irlande du Nord. Pour Pierre Joannon « Si quelqu’un a joué avec le feu, c’est le Premier ministre britannique David Cameron en ouvrant la boite de Pandore du Brexit » [Interview]

Historien spécialiste de l’Irlande, Pierre Joannon a publié une douzaine d’ouvrages dont une Histoire de l’Irlande et des Irlandais (Perrin, 2006 et 2009) et des biographies de Michael Collins, de W.B. Yeats et de John Hume. Alors que la situation semble se tendre sérieusement en Irlande du Nord, entre conséquences du Brexit, procotole et menaces des loyalistes de sortir des

UDA_Belfast

Brexit, Irlande du Nord. Des loyalistes disent « envisager la violence » et veulent manifester à Dublin

Craignant que le protocole sur l’Irlande du Nord (qui instaure de facto depuis le Brexit une frontière commerciale en Mer d’Irlande) ne constitue la première étape d’une Irlande unie, des loyalistes d’Irlande du Nord évoquent « le retour aux jours sombres » et une « réflexion quant à l’utilisation de la violence » comme le rapport le journal Independent.ie ce

Irlande du Nord. Coleraine au coeur d’une guerre des gangs sur fond de trafic de drogue

La ville de Coleraine, 25 000 habitants, au nord de l’Irlande du Nord, est en proie actuellement à une véritable guerre des gangs entre factions loyalistes qui tentent de contrôler le marché noir de la drogue, loin, très loin de la défense initiale de la communauté protestante, qui était le fondement des groupes loyalistes (Coleraine est une ville à 68%

Crise en Irlande du Nord. Le personnel portuaire exerce son droit de retrait en raison de menaces loyalistes

En Irlande du Nord, le personnel portuaire exerce actuellement son droit de retrait en raison de menaces (probablement loyalistes) sur fond de Brexit. Les contrôles physiques introduits en Irlande du Nord en raison du Brexit ont été suspendus lundi dans les ports de Belfast et Larne après des menaces sur le personnel chargé de les mener. La collectivité locale du Mid

Irlande du Nord. Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres

Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres en Irlande du Nord et inquiètent toujours les autorités britanniques. C’est en tout cas le chiffre qu’il ressort d’une enquête de la police nord irlandaise, PSNI, et de l’agence de renseignement MI5, chiffre révélé à l’occasion d’un reportage de Spotlight diffusée courant décembre à la télévision britannique. Le chiffre se diviserait entre

Belfast. Arrestation d’un loyaliste haut placé suspecté d’un faux attentat à la bombe contre Simon Coveney.

Un militant loyaliste très connu fait partie des deux personnes arrêtées lors d’une opération spectaculaire de la police nord irlandaise, mercredi matin, à Belfast. L’homme âgé de 46 ans a été arrêté par des agents spécialisés dans le terrorisme sur la Shankill Road à Belfast mercredi matin. Un deuxième homme de 51 ans a été arrêté dans la région de Ballymena, deux armes à feu suspectes ont également été récupérées.

irlande_du_nord_loyalistes

Irlande du Nord. La sécurité renforcée après la divulgation de l’itinéraire de la délégation américaine par les paramilitaires loyalistes.

La sécurité entourant une délégation américaine dirigée par le membre du Congrès américain Richard Neal a été considérablement renforcée après que des paramilitaires loyalistes ont eu vent des détails de son itinéraire privé. Le député Neal est à la tête d’une délégation américaine qui s’entretient avec des responsables des deux côtés de la frontière au sujet de l’impasse du protocole

portinari_loyalistes

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d’Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques peurs sur les potentiels incidents qui pourraient découler en marge de cette manifestation. Le gouvernement britannique a de son côté déclaré la semaine dernière qu’il avait bon espoir de parvenir à un accord sur des modifications

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d’Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d’ampleur, qui fait figure de première démonstration de force à quelques semaines des célébrations autour du 12 juillet (The Twelth) qui pourraient être tendues, notamment à Belfast. Les loyalistes entendaient par ailleurs dénoncer la justice à deux

Protocole en Irlande du Nord. De jeunes loyalistes n’excluent pas le recours à la violence

Le Royaume-Uni a appelé lundi l’Union européenne à trouver un accord au sujet des difficultés posées par les dispositions douanières post-Brexit en Irlande du Nord (le fameux Protocole) avant le 12 juillet, date symbolique s’il en est une en Irlande du Nord, pour la communauté unioniste et protestante. Pour le moment, chacun campe sur ses positions, et la menace d’un

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l’Irlande du Nord à l’occasion d’une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière en mer d’Irlande, après une semaine de deuil et de respect en hommage au Prince Philip et à la famille royale. Des marches et défilés ont eu lieu à travers North Down et Antrim, après avoir

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de « désobéissance civile » dans toute l’Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre la forme de défilés de bandes non notifiés, qui auront lieu dans les villes et villages d’Irlande du Nord à l’insu de la police ou de la commission des défilés. On s’attend également à ce que

Irlande du Nord. Les gangs paramilitaires loyalistes truffés d’informateurs durant la guerre civile ? Cela aurait sauvé Gerry Adams…

Un ancien leader de l’UDA, Johnny « Mad Dog» Adair affirme que les gangs paramilitaires loyalistes étaient « inondés » d’informateurs durant les Troubles et la guerre civile. Des informations que confirment certains anciens membres de la RUC, la police nord irlandaise de l’époque, qui affirment avoir, grâce à cela, sauvé la vie de Gerry Adams, leader des Républicains irlandais. Adair affirme,

Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne

belfast_loyals

Irlande du Nord. Les loyalistes prévoient des marches non déclarées en signe de désobéissance civile : l’été sera chaud.

Les loyalistes d’Irlande du Nord devraient organiser un certain nombre de parades non déclarées à travers l’Irlande du Nord ce week-end, dans un acte de « désobéissance civile » visant à surmobiliser la police dans un maximum de coins du pays. Un défilé a eu lieu à Portadown en début de semaine, avec des hommes cagoulés accompagnant un groupe loyaliste. Un défilé

Irlande du Nord. Nouvelle nuit d’émeutes, à Carrickfergus

Pour la quatrième nuit consécutive, des émeutes se sont déroulées en Irlande du Nord, cette fois ci à Carrickfergus et à Derry/Londonderry dans la nuit de lundi à mardi. A Carrickfergus, une trentaine de jeunes loyalistes ont affronté des officiers de police, jetant des pierres et des cocktails molotovs. Les violences dans la région se sont une fois de plus

Irlande du Nord. Nuit d’émeutes loyalistes dans le sud de Belfast

Des scènes violentes se sont déroulées vendredi soir sur la place Shaftesbury à Belfast, à proximité du bastion loyaliste de Sandy Row, où une foule de jeunes loyalistes s’est confrontée à la police. 8 policiers ont été blessés. Des cocktails molotovs et des briques ont été lancées sur les policiers par une foule d’environ 200 personnes impliquées dans les troubles

Vers une crise politique importante en Irlande du Nord ?

Nous nous faisons l’écho depuis plusieurs semaines déjà des tensions qui s’accroissent en Irlande du Nord, du fait du protocole post Brexit (et des contrôles économiques établis en Mer d’Irlande, suspendus pour le moment suite aux protestations). Une crise politique majeure semble se profiler également au niveau du Parlement (Stormont) alors que des députés et des élus unionistes appellent à

Des groupes loyalistes refusent de coopérer avec la police alors que les tensions s’accroissent au sujet du Protocole d’Irlande du Nord

Les groupes communautaires loyalistes ont cessé de collaborer avec le PSNI, la police nord irlandaise, alors que les tensions continuent de monter en opposition au protocole d’Irlande du Nord. Selon certaines sources qui ont informé le Belfast Telegraph, les responsables de la police ont été informés ces derniers jours qu’ils ne pouvaient plus demander l’aide des travailleurs communautaires loyalistes dans

Boris Johnson exhorte les loyalistes à ne pas s’opposer au protocole en Irlande du Nord

Le Premier ministre Boris Johnson a exhorté les groupes loyalistes à ne pas retirer leur soutien à l’Accord du Vendredi Saint en raison du Protocole sur l’Irlande du Nord. S’exprimant lors d’une visite dans la région vendredi, le Premier ministre a admis que le fonctionnement actuel du protocole était « déséquilibré » et a déclaré que son gouvernement s’efforçait de répondre aux

belfast_irlande

Tensions en Irlande du Nord. Pour Pierre Joannon « Si quelqu’un a joué avec le feu, c’est le Premier ministre britannique David Cameron en ouvrant la boite de Pandore du Brexit » [Interview]

Historien spécialiste de l’Irlande, Pierre Joannon a publié une douzaine d’ouvrages dont une Histoire de l’Irlande et des Irlandais (Perrin, 2006 et 2009) et des biographies de Michael Collins, de W.B. Yeats et de John Hume. Alors que la situation semble se tendre sérieusement en Irlande du Nord, entre conséquences du Brexit, procotole et menaces des loyalistes de sortir des

UDA_Belfast

Brexit, Irlande du Nord. Des loyalistes disent « envisager la violence » et veulent manifester à Dublin

Craignant que le protocole sur l’Irlande du Nord (qui instaure de facto depuis le Brexit une frontière commerciale en Mer d’Irlande) ne constitue la première étape d’une Irlande unie, des loyalistes d’Irlande du Nord évoquent « le retour aux jours sombres » et une « réflexion quant à l’utilisation de la violence » comme le rapport le journal Independent.ie ce

Irlande du Nord. Coleraine au coeur d’une guerre des gangs sur fond de trafic de drogue

La ville de Coleraine, 25 000 habitants, au nord de l’Irlande du Nord, est en proie actuellement à une véritable guerre des gangs entre factions loyalistes qui tentent de contrôler le marché noir de la drogue, loin, très loin de la défense initiale de la communauté protestante, qui était le fondement des groupes loyalistes (Coleraine est une ville à 68%

Crise en Irlande du Nord. Le personnel portuaire exerce son droit de retrait en raison de menaces loyalistes

En Irlande du Nord, le personnel portuaire exerce actuellement son droit de retrait en raison de menaces (probablement loyalistes) sur fond de Brexit. Les contrôles physiques introduits en Irlande du Nord en raison du Brexit ont été suspendus lundi dans les ports de Belfast et Larne après des menaces sur le personnel chargé de les mener. La collectivité locale du Mid

Irlande du Nord. Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres

Les groupes paramilitaires loyalistes compteraient encore 12500 membres en Irlande du Nord et inquiètent toujours les autorités britanniques. C’est en tout cas le chiffre qu’il ressort d’une enquête de la police nord irlandaise, PSNI, et de l’agence de renseignement MI5, chiffre révélé à l’occasion d’un reportage de Spotlight diffusée courant décembre à la télévision britannique. Le chiffre se diviserait entre

À LA UNE

Italie. Giorgia Meloni (Fratelli d'Italia), en tête desintentions de vote pour les législatives de septembre, s'adresse aux Français
Côtes d'Armor. Sécheresse : de nouvelles restrictions d'eau et l'accès aux forêts interdit
A la découverte des Saints Bretons. Le 11 août, c'est la Saint Ergat
Nantes brûle-t-il ? Le panache noir sur la ville était un feu sur la prairie de Mauves

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !