Frais bancaires : comment les banques vous font les poches

On les appelle « frais d’incidents », « commissions d’interventions », « lettre préalable à un rejet ». Les frais bancaires concernent tout ce que les clients payent aux banques, en dehors des agios. Un accident de vie va générer des dépenses conséquentes et inattendues. Le découvert autorisé est dépassé. Les prélèvements automatiques, chèques et paiements par carte bleue sont rejetés.

Ainsi interviennent les frais bancaires. Selon les cas, les foyers peuvent se voir amputer jusqu’à un mois de salaire entier sur une année. Plus de 10 % de leurs budgets. Malgré le dispositif de l’offre clientèle fragile – appelé aussi OCF – des millions de français sont harcelés par ces frais, générant stresse, précarité et isolement social. Selon les chiffres de la Banque de France révélés par Cash Investigation, il y aurait 3,5 millions de « clients fragiles ». Parmi eux, 500 000 personnes seraient plafonnés.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !