Frais bancaires : comment les banques vous font les poches

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

On les appelle « frais d’incidents », « commissions d’interventions », « lettre préalable à un rejet ». Les frais bancaires concernent tout ce que les clients payent aux banques, en dehors des agios. Un accident de vie va générer des dépenses conséquentes et inattendues. Le découvert autorisé est dépassé. Les prélèvements automatiques, chèques et paiements par carte bleue sont rejetés.

Ainsi interviennent les frais bancaires. Selon les cas, les foyers peuvent se voir amputer jusqu’à un mois de salaire entier sur une année. Plus de 10 % de leurs budgets. Malgré le dispositif de l’offre clientèle fragile – appelé aussi OCF – des millions de français sont harcelés par ces frais, générant stresse, précarité et isolement social. Selon les chiffres de la Banque de France révélés par Cash Investigation, il y aurait 3,5 millions de « clients fragiles ». Parmi eux, 500 000 personnes seraient plafonnés.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

Articles liés

Comparatif. Banques en ligne vs banques physiques

Choisir une banque est aujourd’hui un véritable défi tant les choix possibles sont nombreux. Toutes présentent des avantages, des caractéristiques et un fonctionnement qui...

Leur dette, votre problème. Qui va payer le coût des confinements ? Vous !

Qui va payer les dettes nouvelles ? Vous, et vos enfants, mais certainement pas les arrières petits enfants! Il faudra payer avant. "Ils" décident de...

Confessions d’un trader repenti : Anice Lajnef balance tout !

Anice Lajnef a été trader pour différentes banques puis responsable trading sur les marchés dérivés pour la Société Générale. Il a passé au total...

Voici les dix banques qui vont le plus augmenter leurs frais bancaires en 2021

Au 1er janvier 2021, la moitié des banques vont actualiser leurs tarifs bancaires. Et cette année, les frais bancaires vont particulièrement connaître une forte...