Immigration, migrants « menacés d’expulsion » et propagande. Quand la PQR multiplie les histoires pour faire pleurer les lecteurs

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Nous évoquions hier le nouveau cas d’un migrant vivant à Nantes, apprenti charpentier, menacé d’expulsion, n’ayant rien à faire sur le territoire français. Mais cette histoire n’est qu’une parmi de nombreuses autres qui se multiplient ces dernières semaines, comme si au sein de la PQR notamment, consigne était donné pour « faire pleurer les lecteurs » en relayant des mobilisations, minoritaires mais à qui l’on donne une importance exagérée par le prisme médiatique pour que ces immigrés restent sur le territoire français, sans qu’ils n’y aient été invités.

Florilège de ces derniers jours :

Tous les articles ci-dessous datent du mois de février 2021 :

Le Maine Libre (groupe ouest France) titre début février : « Sarthe. Derrière Ousmane, jeune Guinéen menacé d’expulsion, son club de football fait bloc ». L’histoire est un classique. Parfaitement intégré dans sa commune, diplôme, pétition en ligne, mobilisation des élus et des copains qui ne voient que par le bout de la lorgnette locale, tout y est.

Ouest France parle de « Efuet, entrepreneur camerounais au Mans, est menacé d’expulsion »

France Bleu évoque « Arben, bénévole au Secours Populaire 82 et menacé d’expulsion, a entamé une grève de la faim »

Liberté, le Bonhomme libre titre : « Apprenti maçon menacé d’expulsion, Amara veut construire sa vie à Caen »

France 3 Occitanie évoque à Nîmes « Fatou, ingénieure agronome d’origine sénégalaise est menacée d’expulsion »

Sud Ouest consacre un article titré : « Silima, menacé d’expulsion à Blaye : « Si je n’avais pas menti, je n’aurais pas été accepté » »

L’éveil de Haute Loire : « Menace d’expulsion : entretien avec le jeune malien Madama et sa famille d’accueil »

Info Dijon : « DIJON : Le lycée Les Arcades soutient Mohamed Camara pour qu’il reste en France »

Le Progrès de son côté : « Pour Madama Diawara, menacé d’expulsion, les soutiens affluent… notamment sur Internet » évoquant « Un jeune Malien, âgé de 19 ans, dont l’histoire émeut la Haute-Loire depuis plusieurs jours »

Le Parisien y va de sa ritournelle : « Vitry-sur-Seine : Ibrahima, lycéen « exemplaire » selon ses profs est menacé d’expulsion »

Le Dauphiné : « Menacé d’expulsion à Chambéry, il témoigne : « Je veux travailler en France et pouvoir m’intégrer »

L’Est Républicain : « Immigration : après Laye Traoré, un autre Guinéen, Abakar Gassama, menacé d’expulsion »

Et même la presse nationale s’en mêle. Le Huff Post : « À Paris, une école fait bloc pour Fatimate, menacée d’expulsion »

Vous remarquerez les mêmes argumentaires quels que soient les cas (envie d’entreprendre, envie de travailler, toujours de bonne humeur…). Mais également très souvent la capitulation de l’Etat face à une petite mobilisation locale médiatisée, une pétition, des discours graves d’élus.

La majorité silencieuse – qui s’inquiète de l’immigration en France et de ses conséquences comme le confirment tous les sondages ainsi que les scores des partis immigration aux élections – n’est pas invitée, n’a pas son mot à dire. Vous avez dit propagande ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Arménie. Guerre en Artsakh, aide d’urgence, visites aux familles … un volontaire raconte !

Bertrand vient d'achever sa mission de 8 mois en Arménie pour SOS Chrétiens d'Orient. Avec son retour en France, c'est...

Voile. Spi Ouest-France Destination Morbihan : Les inscriptions sont de nouveau ouvertes !

Il devait initialement se disputer lors du week-end Pascal, mais comme l’an dernier, a été décalé à l’automne pour...

3 Commentaires

  1. En gros, venant de nos gouvernants et politiques, ce ne sont que préférences et priorités pour les envahisseurs
    On cite bien peu voire pas du tout nos enfants quand ils sont en précarité ! par contre, on  »mange à toutes les sauces », jusqu’à l’indigestion médiatique, intellectuelle etc etc, les volontés de victimiser ceux qui savent déjà si bien exceller en la matière ! On vous prend des Fatou, comme si dans les petits bretons, les petits français, il n’y avait personne qui mérite de voir soulever son combat pour l’emploi ou le reste ! Idem pour l’expulsion, par contre personne ne vous dit qui sont les squatters de Toulouse !! et quand ils sont venus d’ailleurs, chuttttttt ! omerta ! ça ne se dit pas, faudrait pas stigmatiser !! Par contre le petit voleur de pain breton a toujours des chances de voir de près une incarcération …et la comparution immédiate ….Pour les autres ça sera  » ils seront convoqués l’automne prochain devant le tribunal’, leur laissant ainsi la douce liberté de prendre la poudre d’escampette

    Pareil, nous ne pourrons bientôt plus considérer le mariage que de mixité !! Nous sommes en overdose sur les vidéos et messages de couples mixtes et des bébés qui vont avec ! y compris pour la publicité de produits qui n’ont rien à y voir …L’asservissement et notre disparition en marche ! Démission ou choc frontal, que choisirons nous ?

  2. Le Télégramme y va aussi de sa p’tite larme pour un pompier camerounais de Lannion ayant eu à subir le wassisme d’un méchant blanc …

    … quand un pompier blanc se fait agonir d’insultes dans mon kârtchiè par une chance, cela ne fait JAMAIS l’objet d’un article de presse .

  3. Je connais bien l´Europe de l´Est et je peux vous assurer que pour les ressortissants ukrainiens, bielorusses ou moldaves en situation irréguliére, la  » Loi de la République » s´applique dans toute sa rigueur et sans états d´ame . Eux n´ont pas d´assos communautaristes pour les défendre. Blancs, chretiens, de culture européenne, ils n´interessent pas les  » assos ».
    D´ailleurs selon les chiffres seulement 15% de migrants ayant obligation de quitter le territoire seraient réellement expulsés et il faudrait encore savoir quel pourcentage d´afro-maghrebins par rapport aux ressortissants d´Europe de l´Est font partie de ces expulsés .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Michel Geoffroy : « Nos concitoyens ont parfaitement conscience que l’assimilation ne fonctionne plus et que l’immigration tourne à la catastrophe » [Interview]

Michel Geoffroy, que les lecteurs de Breizh-info.com connaissent bien, vient de publier un ouvrage important intitulé Immigration de masse, l'assimilation impossible, aux éditions La...

En Belgique, Coronavirus ou pas, les demandes d’asile augmentent

Le nombre de demandes d’asile est à nouveau en hausse en Belgique malgré la crise sanitaire. C’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

Patrick Stéfanini. « La majorité des attentats ces 5 années passées ont été commis par des immigrés »

Patrick Stéfanini, auteur de "Immigration. Ces réalités qu’on nous cache" aux éditions Robert Laffon était l'invité de Patrick Roger et Cécile de Ménibus sur...