Brexit, Irlande du Nord. Des loyalistes disent « envisager la violence » et veulent manifester à Dublin

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Craignant que le protocole sur l’Irlande du Nord (qui instaure de facto depuis le Brexit une frontière commerciale en Mer d’Irlande) ne constitue la première étape d’une Irlande unie, des loyalistes d’Irlande du Nord évoquent « le retour aux jours sombres » et une « réflexion quant à l’utilisation de la violence » comme le rapport le journal Independent.ie ce dimanche.

Dans une interview accordée au Sunday Independent, un membre éminent de l’UDA (Ulster Défense Association) a déclaré que si la politique ne résolvait pas le conflit autour du Brexit et de la frontière, le groupe paramilitaire envisage de passer à l’étape supérieure.

« Cette frontière commerciale en Mer d’Irlande est la première étape vers une Irlande unie » déclare-t-il, affirmant que les loyalistes organiseraient une manifestation contre le gouvernement irlandais en descendant dans les rues de Dublin lorsque les restrictions liées au Covid-19 seront assouplies. « Nous avons un gros problème. Qu’est-ce que vous faites lorsqu’on veut vous déposséder de votre identité ? Vous revenez au point de départ…»

Une manifestation à Dublin des unionistes ne serait pas une première :  Le samedi evait avoir lieu la première Love Ulster Parade, organisé par les Unionistes d’Irlande du Nord, défilé qui devait commémorer les victimes de l’IRA. Une manifestation qui devait se tenir sur O’Connell Street, rue qui fut le théâtre d’un attentat en 1974. C’était sans compter sur une contre-manifestation s’organise, composée principalement de jeunes gens « pro IRA », qui tourne rapidement à l’émeute, émeute qui fera 14 blessés et 40 arrestations.

« Beaucoup d’unionistes seront de retour à Dublin pour protester devant les bâtiments du gouvernement » a déclaré la source de l’UDA. « Le gouvernement irlandais doit reconsidérer ce sur quoi il s’est mis d’accord en Europe, car cela déstabilise la paix en Irlande du Nord et cela déstabilisera, à l’avenir, la paix »

Ce lundi, Westminster débattra de la pétition électronique du DUP demandant le déclenchement de l’article 16 et le rétablissement du libre-échange de la Grande-Bretagne vers l’Irlande du Nord. Plus de 140 000 personnes l’ont signée. Arlène Foster elle-même, dont le parti, le DUP, est dans la tourmente, estime que poursuivre le protocole dans l’état actuel des choses conduira à un échec certain même si elle a répété s’être opposée, toute sa vie, à la violence, et qu’elle continuerait à le faire.

« Chaque accord impliquant l’Irlande du Nord a toujours nécessité le consentement de toutes les parties. Le consensus a été notre mot d’ordre » a-t-elle indiqué, tandis que l’Union Européenne semble ne rien vouloir entendre, les commissaires européens non élus paraissant visiblement insensibles au spectre d’un retour à la guerre civile au coeur de l’Europe….

Le journal Sunday Life a révélé la semaine dernière que la police nord irlandaise (PSNI) avait averti les membres du DUP ayant des bureaux près du port de Larne que leurs locaux pourraient être la cible de loyalistes en colère à cause de la façon dont ile parti unioniste au pouvoir a soutenu l’accord sur le Brexit.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

Articles liés

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d'Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques...

Irlande, frontière du Brexit

Le Brexit entraînera-t-il le rétablissement d'une frontière entre l'Irlande du Nord anglaise et sa voisine du Sud ? Qui seront les gagnants et les perdants...

Le gouvernement britannique confirme des « discussions de premier plan » au sujet d’un tunnel sous-marin reliant le Pays de Galles à Dublin.

Le gouvernement britannique a confirmé que des "discussions de premier plan" ont lieu au sujet d'un tunnel sous-marin entre Holyhead au Pays de Galles,...

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait, et qui menaçait, de nouveau,...