Tyrannie sanitaire en Bretagne. Gilles Pennelle (RN) réclame la fin du couvre-feu et la réouverture des bars et restaurants

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Les Bretons sont sous couvre-feu depuis des mois, après deux confinements, et alors même que jamais, la pandémie de covid-19 n’a touché massivement la région, alors même qu’aucun des hôpitaux de Bretagne n’a été saturé sur l’année dernière. Ainsi, au nom de décisions jacobines absurdes, des entreprises sont sacrifiées, des étudiants sont désespérées, des commerces vont fermer.

Parmi les responsables politiques, jusqu’ici, il ne s’en trouvait pas pour demander haut et fort la fin de ces mesures délirantes : c’est fait ce 24 février dans un communiqué de Gilles Pennelle, pour le Rassemblement national, qui réclame la fin du couvre-feu, mais aussi la réouverture des bars, des restaurants évoquant notamment des chiffres du tourisme en Bretagne dramatiques :

« Les chiffres 2020 du tourisme en Bretagne sont dramatiques. Avec des pertes comprises entre 1,5 et 1,8 milliard d’euros, un recul de l’emploi de 5% et jusqu’à 22 millions de nuitées en moins dans nos hôtels, c’est toute une filière stratégique pour notre région qui est gravement menacée. 

Une chose est certaine : nos professionnels du tourisme ne supporteront pas une année 2021 aussi catastrophique que 2020. Il est désormais urgent que le Gouvernement assouplisse ses mesures de gestion de la crise sanitaire. Sans cela, la prochaine vague sera économique et aura lieu devant les tribunaux de commerce. 

La Bretagne est une des régions les plus épargnées par l’épidémie de Coronavirus, il faut donc adapter et territorialiser les mesures pour y faire face. La gestion de la crise ne doit pas se faire au détriment de pans entiers de notre économie. 

Je demande la réouverture, dans le cadre d’un protocole sanitaire adapté, des espaces culturels, restaurants et bars bretons ainsi que la levée de l’inefficace et absurde couvre-feu dans notre région.

Faisons confiance à ces professionnels de l’accueil, ils ont les moyens de travailler tout en respectant les gestes barrière ! »

Gilles Pennelle sera-t-il entendu ? Etant donné le sectarisme des autres élus locaux – y compris si certains partagent les mêmes points de vue que M. Pennelle sur la question en aparté – et les quasi pleins pouvoirs donnés aux Préfets de la République par le gouvernement Macron depuis un an, on peut en douter…

YV

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

2 Commentaires

  1. Il me semble qu’il n’y avait aucun parlementaire RN à l’assemblée lorsque l’on a reconduit l’état d’urgence sanitaire le mois dernier.
    On n’a pas vu les parlementaires RN émettre une protestation solennelle contre M. Veran qui, en octobre dernier, toujours à l’Assemblée, avait fait cette déclaration insultante : « si vous ne voulez pas écouter, sortez ! »
    On n’a pas vu les élus RN approuver et appuyer concrètement M. Philippot appelant à manifester contre le couvre-feu.
    On n’a pas beaucoup entendu les élus RN se plaindre des atteintes actuelles faites aux libertés fondamentales.

    Alors, dans ces conditions, la réaction tonitruante de M. Penelle ressemble à un effet de manche.

    Tous les mêmes au Parlement !
    Et nos compatriotes qui se comportent toujours comme des covidés….

    Il ne reste plus qu’à brûler un cierge pour que notre pays ne dégringole pas davantage.

Il n'est plus possible de commenter cet article.