Pays de Galles. Un sondage fait état du plus grand soutien à l’indépendance jamais enregistré

A LA UNE

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

Un sondage ITV fait état du plus grand soutien à l’indépendance jamais enregistré au Pays de Galles avec 39 % des Gallois qui déclarent qu’ils voteraient désormais « oui » lors d’un référendum sur la question.

Le sondage, réalisé en collaboration avec Savanta ComRes, est destiné à un programme spécial au Royaume-Uni : The End of the Union ? qui a été diffusé le 4 mars, à 19h30.

Si l’on exclut les réponses « je ne sais pas », 39 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles voteraient « oui » si un référendum était organisé demain. Ce chiffre dépasse le précédent record de 32 % atteint lors d’un sondage YouGov en août 2020. Près d’un quart des Gallois interrogés ont également déclaré que le Pays de Galles aurait plus de chances de devenir indépendant si l’Écosse le faisait en premier.

Le président de YesCymru, Siôn Jobbins, a déclaré que le sondage était « un grand pas en avant » pour le mouvement en faveur de l’indépendance.

« Bien que les sondages individuels puissent aller à la hausse et à la baisse, la tendance générale montre que de plus en plus de personnes arrivent à la conclusion que les Gallois sont les mieux placés pour gérer leurs propres affaires comme tous les autres pays », a-t-il déclaré. « Si des pays comme l’Irlande et le Danemark peuvent être indépendants, alors pourquoi pas le Pays de Galles ? YesCymru vise à construire un Pays de Galles plus juste et meilleur pour tous ceux qui l’habitent. »

Le dirigeant de Plaid Cymru, Adam Price, a également commenté le sondage : « Cela confirme l’opinion croissante selon laquelle l’Union laisse tomber toutes les régions du Royaume-Uni au-delà de la bulle de Westminster. Les décisions concernant le Pays de Galles devraient être prises au Pays de Galles, c’est une simple question de démocratie à laquelle les Tories et les travaillistes s’opposent. Pour tous ceux qui veulent voir le Pays de Galles devenir une nation plus juste, plus verte et plus prospère, il n’y a qu’une seule option crédible sur le bulletin de vote du 6 mai. Seul un gouvernement Plaid Cymru peut organiser un référendum sur l’indépendance du Pays de Galles, ce que de plus en plus de gens souhaitent voir »

Un porte-parole du parti travailliste au Pays de Galles a commenté également le sondage : « Que près de 2 personnes sur 5 soient prêtes à voter pour l’indépendance demain démontre à la fois le mécontentement croissant dans la manière dont l’État est organisé, et la conviction croissante qu’il y a une meilleure manière de construire le Pays de Galles que nous voulons voir. Le Parti travailliste a le devoir d’écouter activement cette vague d’opinion populaire et de réfléchir sérieusement à la meilleure façon de parvenir à un Pays de Galles socialiste. En s’engageant dans le mouvement tel qu’il est, plutôt que tel qu’il l’imagine, notre parti découvrira qu’il a potentiellement plus en commun avec les 39% qu’il ne le pense »

Les arguments pour l’indépendance du Pays de Galles

Les principales raisons pour lesquelles les gens voteraient pour l’indépendance, selon ceux qui ont dit qu’ils voteraient oui, étaient :

  • Le sentiment que le Pays de Galles n’a pas les mêmes problématiques sociales et sociétales que celles du Royaume-Uni (53%)
  • Le Pays de Galles est une nation historiquement séparée (51%)
  • Le Pays de Galles s’en sortira mieux s’il est indépendant (46%)
  • Insatisfait de la réponse du Royaume-Uni à la pandémie (39%)
  • Une plus grande confiance dans le Parlement gallois que dans le parlement britannique à Westminster (36%)

Les principales réserves que les partisans du Oui avaient, le cas échéant, étaient :

  • L’économie (46% des électeurs du Oui)
  • La capacité à voyager et à travailler librement dans d’autres pays du Royaume-Uni / Perspectives d’emploi (32% chacun)
  • La possibilité d’un niveau de vie plus bas (29%)

Les arguments contre l’indépendance du Pays de Galles 

Les principales raisons pour lesquelles les gens voteraient contre l’indépendance, selon ceux qui ont dit qu’ils voteraient non, étaient :

  • Le sentiment que le Pays de Galles est plus fort au sein du Royaume-Uni (79%)
  • La conviction que le Pays de Galles est une partie importante du Royaume-Uni (60%)
  • La croyance dans le fait que le Pays de Galles s’en sortira mieux économiquement au Royaume-Uni (50%)
  • L’inquiétude quant à un niveau de vie plus bas (35%)

Le sondage a également montré que si un référendum européen était organisé demain, une majorité de citoyens gallois voterait pour le retour dans l’Union Européenne.

En réponse aux conclusions du sondage, un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré « Le Royaume-Uni est l’union politique et économique la plus réussie que le monde ait jamais connue, et cette pandémie et notre réponse collective, du programme de congés à l’achat de vaccins et au soutien de notre personnel militaire, ont montré que nous sommes au plus fort lorsque nous travaillons ensemble à un objectif commun. Le Premier ministre reste pleinement déterminé à renforcer et à niveler par le haut toutes les parties du pays en donnant des moyens d’action aux communautés locales et en réformant le gouvernement central. Il est clair que toutes les parties du Royaume-Uni sont plus fortes ensemble et le gouvernement s’opposera toujours à ceux qui tentent de séparer le Royaume-Uni. Aujourd’hui plus que jamais, les gens veulent voir le gouvernement britannique et les administrations décentralisées travailler ensemble pour protéger les vies et les moyens de subsistance dans tout le pays »

Savanta ComRes a interrogé en ligne 1 003 adultes gallois âgés de 16 ans et plus, du 18 au 22 février 2021. Les données ont été pondérées pour être représentatives des adultes gallois par âge, sexe, région et vote en 2016.

Quid de l’Écosse et de l’Irlande du Nord ?

Ce sondage est également le 23e à indiquer un soutien majoritaire à l’indépendance de l’Écosse. En excluant les réponses « Ne sait pas », 53 % des citoyens écossais voteraient pour quitter le Royaume-Uni si un référendum sur l’indépendance était organisé demain. 47 % d’entre eux voteraient pour rester au Royaume-Uni.

En Irlande du Nord, si un sondage frontalier était organisé demain, 57 % des citoyens voteraient pour rester au Royaume-Uni, 43 % pour la réunification avec l’Irlande.

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Le Scénario : manger des anguilles près de Talensac

Il ne paie pas de mine, Le Scénario, dans le milieu de la rue de Bel Air, en face...

OSS 117, Fendas, American Nightmare 5, Ice Road, Dream Horse, De bas étage : la sélection cinéma de la semaine

OSS 117, Fendas, American Nightmare 5, Ice Road, Dream Horse, De bas étage : voici la sélection cinéma de...

1 COMMENTAIRE

  1. Bydd Cymru yn annibynnol mewn ychydig o blynyddoedd, a bydd pawb ‘ma siarad Cymraeg yn unig.

    Bro-gKembre e vo dizalc’h pe an nebeud bloavezhioù, ha kembraeg e vo gomzet d’an holl eno.

    [Le Pays de Galles sera indépendant dans quelques années, et tout le monde parlera gallois là-bas / Il Galles sarà indipendente tra pochi anni e tutti parleranno gallese lì.]

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Bro-Skos : deiziadur ar manifestadegoù evit an dizalc’hiezh

E Bro-Skos ez eus un emsav anvet « Holl Under One Banner ». Gant ar strollad e vez aozet tolpadegoù ha manifestadegoù evit an dizalc'hiezh, a-benn...

Yes Cymru : Siôn Jobbins a ro e zilez (abalamour d’ar wokisted ?)

Ha re bounner e oa deuet Yes Cymru evit un den e-unan ? Roet en deus Siôn Jobbins e zilez eus ar strollad dizalc'hour kembread....

Bro-gKembre : Ur petision a-enep an Union Jack ouzh ur savadur

Trouz a zo er mare-mañ e Bro-gKembre diwar-benn an Union Jack, banniel Breizh-Veur. Staliet zo bet gant ti-kêr Kerdin (Cardiff e kembraeg) un Union...

Div skol gembraek nevez er Pembrokeshire

Ur gontelezh e mervent Kembre eo ar Pembrokeshire. En norzh emañ uhel tregantad ar gembraegerien (50%), er su n'eo ket (15%). Rannet eo ar...