La nouvelle puissance indienne

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Jamais l’Inde n’avait été aussi puissante sur la scène internationale. Jamais non plus « la plus grande démocratie du monde« , selon un cliché toujours en vigueur, n’avait mis en œuvre une politique aussi ouvertement nationaliste, pro-religion (en l’occurrence l’hindouisme) et autoritaire que celle du Premier ministre Narendra Modi, chef de file du BJP (Bharatiya Janata Party, nationaliste hindou).

Triomphalement réélu en mai 2019, après avoir succédé en 2014 aux soixante ans de règne de la dynastie des Nehru-Gandhi, il a méthodiquement bâti un pouvoir qu’il ne cesse de renforcer, avec une double revanche à prendre sur l’histoire : restaurer ce qu’il présente comme la pureté originelle de l’Inde d’avant les invasions mogholes et britanniques, et lui conférer une place centrale dans l’ordre international. Selon lui, « le XXIe siècle sera le siècle de l’Inde », forte de son 1,3 milliard d’habitants − dont près de 15 % de confession musulmane, que son fidèle et sulfureux second, le ministre de l’Intérieur Amit Shah, n’hésite pas à qualifier de « termites »…

Quels sont le parcours, la stratégie et les valeurs de cet animal politique septuagénaire champion des réseaux sociaux et du double langage, qui se pose tour à tour en gourou pacifiste et en chef de guerre brutal ? Quelles sont les bases et les limites de son pouvoir ?

De sa formation au sein de la milice ultranationaliste du RSS (Rashtriya Swayamsevak Sangh, ou « Organisation volontaire nationale ») à son adoubement sur la scène internationale, par le biais de l’alliance « Indopacifique » destinée à contrer la Chine, Sophie Lepault décrypte l’homme et son projet, grâce à des archives et des témoignages également éloquents. Un chemin qui passe par le « laboratoire » du Gujarat, l’État où il est né et où, de 2001 à 2014, il a forgé les bases de son programme, entre ultralibéralisme économique et ciblage des minorités.

Une enquête en forme de portrait, aussi nuancée que documentée, avec, entre autres, l’écrivaine Arundhati Roy, l’anthropologue Mukulika Banerjee, le politiste Christophe Jaffrelot (L’Inde de Modi : démocratie ethnique et national-populisme, Fayard), le journaliste Kapil Komireddi, qui a publié au Royaume-Uni et en Inde un livre dénonçant la « République malveillante » du BJP, ou encore le biographe de Modi, Nilanjan Mukhopadhyay (Narendra Modi: The Man, The Times).

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot ». Le nouveau clip de propagande de la Ligue de Football Professionnel

Après les clips gouvernementaux ou d'associations subventionnées contre le harcèlement de rue mettant en scène uniquement d'horribles harceleurs blancs,...

Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en...

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette...

Articles liés

L’Inde continuera à acheter des armes russes malgré les menaces de sanctions américaines

Sergey Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, est arrivé en Inde ce lundi pour discuter de plusieurs questions géopolitiques, notamment d'accords importants, tels...

L’Inde veut interdire les cryptomonnaies

Alors que dans la plupart des régions du monde, les monnaies numériques et cryptomonnaies prennent une importance économique croissante et que les grandes puissances...

Chine vs Inde : le combat des géants

Entre l’Inde et la Chine, les relations se complexifient de plus en plus. Depuis mai 2020, les deux géants asiatiques s’affrontent dans un face-à-face...

Les sanctions américaines contre l’Iran ont permis à la Chine d’être plus influente en Asie centrale

Les sanctions sont devenues une arme redoutable utilisée par Washington pour maintenir la pression sur la Chine et étouffer l'Iran. Les États-Unis, qui détestent...