Danemark. Le gouvernement durcit le contrôle du financement des mosquées pour lutter contre l’islamisme

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Face à la menace islamiste et à la radicalisation d’une partie des musulmans du pays, le Danemark vient d’adopter une nouvelle loi destinée à renforcer le contrôle du financement des mosquées. Parmi les principaux investisseurs, se trouvent notamment la Turquie et le Qatar.

Au Danemark, le financement des mosquées pose question

En matière de lutte contre l’islamisme, le Danemark montre la voie aux autres pays européens. Le gouvernement est à l’initiative d’une loi visant à largement encadrer le financement des mosquées. Le texte, devant entrer en vigueur la semaine prochaine après avoir été adopté et soutenu par une large majorité le 10 mars dernier, a pour objectif d’interdire les dons provenant d’individus, d’organisations et d’autorités potentiellement extrémistes. Ces financements pourraient, selon les autorités danoises, avoir pour ambition sous-jacente de dresser les musulmans danois contre le reste de la société et menacer le modèle démocratique en place…

Un danger évoqué par Mattias Tesfaye, le ministre de l’Immigration : « Il existe à l’étranger des forces extrémistes qui tentent de monter nos citoyens musulmans contre le Danemark et de creuser un fossé dans notre société ».

En pratique, les mosquées danoises recevant un ou plusieurs dons de plus de 10 000 DKK, soit environ 1 400 €, dans un délai d’un an, de la part d’une personne physique ou morale figurant sur la liste noire entreront dans l’illégalité. Par la suite, les autorités danoises pourront confisquer ces dons ou les restituer au donateur.

Danemark
Mattias Tesfaye. Source : thedanishparliament.dk

La Turquie et le Qatar inquiètent le gouvernement danois

Si le Danemark est, comme le rappelait une analyse menée par Polémia en 2019, à l’instar des autres États d’Europe de l’Ouest, sous la menace d’un Grand Remplacement de sa population autochtone par des populations d’origine extra-européenne, les sociaux-démocrates à la tête du pays, bien que situés au centre-gauche de l’échiquier politique danois, ont largement durci leur discours depuis quelques années face aux réalités migratoires et aux dynamiques démographiques.

Aussi, cette nouvelle loi vient renforcer et compléter un autre texte législatif de 2019 qui rendait déjà illégal les dons financiers aux organismes religieux au Danemark de la part de gouvernements et d’autorités étrangers. Le ministre danois de l’Immigration a précisé davantage l’enjeu de cette législation : « À de nombreuses reprises ces dernières années, les médias ont écrit que les mosquées danoises recevaient des millions en provenance, par exemple, du Moyen-Orient. Le gouvernement va s’y opposer. » Et d’ajouter que si cette loi « ne résoudra pas tous les problèmes liés aux islamistes extrémistes et aux forces antidémocratiques », elle constituera toutefois « un bon pas dans cette direction ».

Quant à la liste noire évoquée, elle sera adressée par le ministère de l’Immigration qui décidera des personnes, organisations ou autorités figurant sur celle-ci.

Deux états sont particulièrement dans le viseur du Danemark : la Turquie qui a investi dans des mosquées à Roskilde et Holbæk, ainsi que le Qatar, pays ayant récemment fait un don estimé à 100 millions de couronnes pour la construction d’une nouvelle mosquée à Rovsingsgade.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Sarah_Ackerman) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

L’envers des affaires : Karl Zéro balance tout sur Alègre, Fourniret et les réseaux pédocriminels…

Le journaliste Karl Zéro lance un magazine trimestriel d'enquêtes au long cours qui nous plonge dans l’Envers des affaires....

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas...

Articles liés

Danemark. Des règles de naturalisation durcies pour les immigrés condamnés ?

Confronté lui aussi à la pression migratoire et à l'insécurité, le Danemark souhaite serrer davantage la vis en durcissant les règles de naturalisation, notamment...

Retrait de la subvention à la mosquée de Strasbourg : une décision soutenue par les Français – EELV désavoué

Alors que la maire de Strasbourg vient d'annoncer que sa ville ne verserait « pas en l'état de subvention pour la poursuite de la construction de la...

Nantes. La porte de la mosquée Arrahma visée par un incendie

À quelques jours du début du Ramadan, un incendie criminel s’est déclaré à la porte de la mosquée Arrahma, dans les quartiers nord de...

Mosquée : Strasbourg patauge dans l’islamo-gauchisme!

Alors que la municipalité de Strasbourg s'est prononcé pour le vote d'une subvention de 2.5 millions d'euros au profit de l'association turque gérant le...