Semaine Sainte : les catholiques s’organisent, Civitas prépare un recours

A LA UNE

Les perspectives de reconfinement – en semaine ou le week-end en Ile-de-France, Hauts-de-France et PACA ainsi que les confinements le week-end qui existent déjà dans le Pas-de-Calais, à Dunkerque et à Nice compliquent la vie des catholiques alors que s’approche la Semaine Sainte, et surtout les messes du Jeudi Saint (1er avril), de la Vigile Pascale (3 avril) et de Pâques (4 avril).

Bien que les messes demeurent autorisées – la préfecture de Nice a renoncé à les interdire, en application de la jurisprudence du Conseil d’État de fin novembre dernier et devant la mobilisation immédiate des catholiques locaux, le couvre-feu de 18 heures apparaît difficilement compatible avec les horaires vespéraux des messes, et surtout de la Vigile pascale qui habituellement commence le soir et se termine fort tard dans le rite tridentin.

Situation différente selon l’année de la Semaine Sainte pour les célébrations en rite tridentin ?

Depuis 2018, certains instituts traditionnels – notamment le Christ Roi (ICRSP) ont obtenu du Pape de pouvoir revenir à la semaine sainte d’avant 1955, et ce pour les années 2018, 2019 et 2020. Cette année cette permission serait directement incluse dans l’Ordo, d’après le Forum Catholique où un liseur cite un article sur le sujet de l’abbé Aaron Williams.

Quelle importance ? En 1955, l’importance de célébrer la Vigile Pascale le soir avait été rappelée. Avant, elle pouvait être célébrée… avant, voire carrément le matin. De fait, certaines communautés traditionnelles qui adoptent la semaine sainte d’avant 1955 ont déjà publié leurs horaires, et calé la Vigile Pascale – ainsi que les messes du Jeudi et du Vendredi saint – à 15 heures ; c’est le cas notamment de Notre-Dame de Recouvrance en Orléans (ICRSP).

Dans les diocèses : pas de vagues ?

Le diocèse d’Avignon, actuellement sans titulaire – Mgr Pontier assure l’intérim – a publié un communiqué pour annoncer son refus de demander une dérogation au couvre-feu pour les offices de la Semaine Sainte.

« Une telle démarche ne serait pas opportune, dans la mesure où les célébrations de la Vigile Pascale ne nous sont pas interdites ; [ce] serait un acte de défiance vis-à-vis de la CEF » et  ceci « pourrait hypothéquer l’action de l’évêque attendu », écrit Mgr Pontier qui n’a visiblement pas du tout envie de faire le travail du futur évêque, de se braquer avec les autorités républicaines et de se lancer dans une bataille judiciaire.

Civitas : après un recours gracieux sans réponse, l’association prépare des recours

Le 15 mars dernier, Civitas, association catholique traditionnelle qui a déjà participé au combat pour la messe lors des deux confinements, a publié un communiqué de presse sur le sujet :

« Le 8 février nous avons envoyé à M. le Premier Ministre une demande de “Recours gracieux” afin d’obtenir une dérogation au couvre-feu de 18 H 00 pour l’exercice effectif du culte pour le mercredi des Cendres et les offices de la Semaine Sainte  et, en particulier, [la] Messe vespérale du JEUDI-SAINT [et là] Vigile pascale du SAMEDI SAINT. A ce jour, lundi 15 mars 2021, M. Jean CASTEX n’a toujours pas daigné répondre à notre requête malgré nos interpellations multiples »

L’association a « engagé d’autres procédures d’urgence pour obtenir une réponse positive » et annonce qu’elle n’hésitera pas, quant à elle, à s’engager dans la bataille judiciaire.

« Civitas rappelle également au Premier ministre que le juge administratif a déjà condamné cinq fois l’Etat pour atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale envers les catholiques en moins d’un an. Aussi, le président de Civitas prévient le Premier ministre qu’il n’hésitera pas à retourner devant le Conseil d’État si cela s’avère nécessaire ».

Louis-Benoît Greffe

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. « Les non vaccinés portent le mal dans les établissements de santé ». Lettre à la direction du CHRU Brest-Carhaix

Dans une interview donnée à Ouest-France le 3 décembre 2021, le professeur Eric Stindel, président de la commission médicale...

Pornizh (44) : Katoliked a reklem overennoù e latin

Bez ez eus overennoù mod kozh, overennoù e latin neuze, e parrez Saint-Clément e Naoned. Hogen, reklem a ra...

Articles liés