Espagne. Les milliers de touristes français venus s’alcooliser exaspèrent des Espagnols limités dans leurs déplacements

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Des milliers de Français se rendent à Madrid depuis plusieurs semaines afin de profiter des bars et restaurants encore ouverts malgré la pandémie. Dans le même temps, l’Espagne a imposé des restrictions de déplacement entre les régions à sa population. Un paradoxe qui, mis en évidence par les nombreuses images de touristes déambulant groupés et alcoolisés dans les rues de la capitale, a largement contribué à énerver une partie des Espagnols.

Français venus s’alcooliser en Espagne : incompréhension et colère des locaux

Les Espagnols sont interloqués. Tandis que des restrictions de déplacement sont toujours en vigueur dans leur pays entre les différentes régions (on parle là-bas de « communautés autonomes »), la venue de milliers de Français en Espagne depuis quelques semaines pour y faire la fête dans certaines villes n’est pas du goût des locaux. D’autant plus que le comportement des Hexagonaux laisse franchement à désirer. Dans les médias et sur les réseaux sociaux espagnols, les images des touristes français alcoolisés dans les bars du pays ont déclenché une polémique depuis plusieurs jours, mêlant colère et incompréhension.

Parmi les réactions de colère les plus médiatisées, celle du chef cuisinier basque Karlos Arguiñano sur Antena 3 est devenue virale sur les réseaux sociaux espagnols, la vidéo de ses propos ayant été retweetée plus de 7 000 fois sur Twitter. Avec un sens de la formule choc, il a posé la question suivante : « Vous pouvez m’expliquer pourquoi nous n’avons pas le droit d’aller saluer nos grands-parents, mais que les Français viennent chez nous se pinter comme des ours ? », considérant la venue de ces improbables touristes comme une aberration.

La classe politique espagnole réagit

Si plusieurs nationalités européennes sont représentées parmi ces touristes « festifs », ce sont bien les Français et les Allemands qui sont les plus visés par les critiques. Autre prise de parole largement relayée sur les réseaux sociaux espagnols, celle du député d’opposition de la région de Madrid Íñigo Errejón, qui a déclaré que « personne ne peut comprendre qu’un Espagnol ne puisse pas aller voir son grand-père à Santander, alors qu’un Allemand de Düsseldorf, lui, peut se rendre à Majorque. Ça n’a pas de sens de nous demander de faire des efforts et en même temps de transformer le pays en bistrot de l’Europe ! ».

Ce paradoxe en matière de restriction apparaît comme d’autant plus flagrant aux yeux des Espagnols puisque les nombreuses images qui ont été diffusées sur les chaînes de télévision du pays durant ces derniers jours ont montré à plusieurs reprises des groupes de Français particulièrement éméchés faisant la fête sans se soucier des règles de distanciation sociale.

La colère a pris une telle proportion en Espagne que même l’ambassade de France a dû monter au créneau en réaction aux propos Mónica García, candidate aux prochaines élections régionales dans la communauté de Madrid, qui a accusé le 23 mars dernier la présidente de la région de Madrid Isabel Díaz Ayuso (Parti populaire) de « dérouler le tapis rouge à des hordes de Français qui viennent se soûler ». Le compte Twitter de l’ambassade a ainsi publié le message suivant : « Pas besoin d’alcool ni de tapis rouge. Comme tous les Européens, les  »hordes » de Français aimeront toujours Madrid et l’Espagne. Depuis l’Ambassade, nous continuerons à travailler avec le gouvernement espagnol et toutes les communautés autonomes pour lutter contre la pandémie ».

des hordes de français qui viennent se soûler

Tandis que la Semaine Sainte a débuté le 26 mars et se termine le 9 avril, une période où les Espagnols ont l’habitude de se déplacer entre les régions et de se retrouver en famille, les images de Français venus s’alcooliser en groupe dans les rues de Madrid où le couvre-feu est fixé à 23 heures n’ont donc fait que renforcer la tension générale.

Même la Commission européenne, par l’intermédiaire de l’un de ses porte-paroles Christian Wigand, a demandé aux autorités espagnoles de faire preuve de davantage de cohérence dans les restrictions mises en place.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Daniel Nebreda) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

1 COMMENTAIRE

  1. Ok, mais pouvez-vous m’expliquer à moi, Français, qui transite en Suisse, sans donc m’y arrêter, entrant à Genève (Bardonnex) et sortant à Vallorbe, je dois, pour cette rentrée en France, présenter un test PCR négatif (dans l’attente du passeport vaccinal), alors que les Suisses résidant dans un rayon de 30 kms de cette frontière peuvent entrer et ressortir librement de France pour, par ex., aller y faire leurs courses ? Aucune réaction d’indignation de nos pourlècheurs de la presse aux ordres qui trouve que tout va bien quand on emmerde nos compatriotes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Espagne : Le maire de León pour l’autonomie du léonais

L'Espagne est un pays incroyable où chaque communauté autonome demande son indépendance et où chaque province constituant les communautés autonomes demande sa propre autonomie ! La...

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...

Grand Remplacement. Le gouvernement espagnol veut repeupler les campagnes avec des migrants

Le grand remplacement, fantasme d'extrême droite ? En Espagne, les autorités semblent vouloir le favoriser pourtant. Ainsi, le « ministre de l'inclusion, de la sécurité...

Euro 2021. L’Italie bat la Belgique, l’Espagne bat la Suisse

Les quarts de finale de l'Euro 2021 ont débuté vendredi 2 juillet, avec la victoire de l'Espagne sur la Suisse, aux tirs au but...