Insolite : AlcoZeneca et Pfizer Tchatcha, la Géorgie aussi a des « vaccins » contre le coronavirus

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Les déboires des vaccins occidentaux contre le coronavirus inspirent.. . en Géorgie, dans le Caucase, où les fabricants de tchatcha, un alcool distillé à l’alambic, rivalisent d’imagination sur les étiquettes. « AlcoZeneca », « Pfizer Alco vaccine » ou carrément des étiquettes floquées « Moderna » et « Pfizer » se vendent un peu partout et se retrouvent sur les tablées.

On ignore si ces « vaccins » provoquent des effets secondaires autres que de solides maux de crâne après des dégustations de crus plus ou moins bien distillés – certains disent que la meilleure recette, c’est trois sacs de patate et vingt kilos de sciure, mais il a fallu arrêter la fabrication, les clients devenaient aveugles.

En revanche, cela doit être certainement très efficace contre le confidentiel variant breton du coronavirus (9 cas), réputé indétectable – quoique. Des malades avec des bonnets rouges, ça ne passe pourtant pas inaperçu. En soirée – interdite – ou lors d’un carnaval illégal, que les autorités laissent faire pour mieux tenter de culpabiliser la population ensuite, comme ce samedi à Rezé ou Marseille, n’oubliez pas votre alco-vaccin.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

Articles liés

Rugby. Le Pays de Galles très solide contre la Géorgie (43-14) [Vidéo]

Il n y a pas eu d'illusion, lundi 23 septembre, entre le Pays de Galles et la Géorgie. Un essai au bout de 3...

Coupe du monde de rugby 2019. Analyse et pronostics de la poule D (Australie, Galles, Fidji, Géorgie, Uruguay)

Le coup d'envoi de la Coupe du monde de rugby au Japon, c'est le vendredi 20 septembre, avec Japon-Russie en ouverture. Pour la poule...

Quimperlé. Mobilisation en faveur d’Aram : les opposants au CAO d’Arzano dénoncent une manipulation

Si l'on en croit les deux principaux quotidiens de Bretagne, la mobilisation n'est pas massive autour d'Aram. Ce Géorgien débouté du droit d'asile qui devrait...

Géorgie. Une expérience de pédagogie illibérale : immersion dans l’école Iakob Gogebashvili [Vidéo]

Alors que la Géorgie, ancienne république soviétique du Caucase, s’est rapprochée du monde occidental et du modèle libéral, elle reste une société encore assez...