Tensions en Ulster. L’Ordre d’Orange se retire du projet pour une Irlande partagée

A LA UNE

La Grande Loge Orange d’Irlande a annoncé se retirer du projet pour une Irlande partagée (Shared Island) mise en place par le gouvernement de coalition de la République d’Irlande pour favoriser les bonnes relations, alors que la colère des unionistes continue de croître à propos du Protocole d’Irlande du Nord.

Dans une lettre envoyée au Premier ministre Micheál Martin mercredi, la fraternité loyaliste a accusé le gouvernement irlandais de faire preuve de « peu de considération pour les opinions de la communauté unioniste ». « La famille orange ne jouera aucun rôle dans un processus qui prétend que deux juridictions voisines améliorent leurs relations dans l’intérêt des deux pays, alors qu’en réalité, elle poursuit un programme qui applique un protocole qui normalise et « parle » de l’inévitabilité d’une Irlande unie », peut-on lire dans la lettre.

L’initiative Shared Island du gouvernement irlandais, dotée d’un budget de 500 millions d’euros, a été mise en place pour travailler avec l’exécutif d’Irlande du Nord et le gouvernement britannique afin de relever les défis stratégiques auxquels l’île est confrontée. Elle implique de sensibiliser les unionistes et d’encourager « un dialogue constructif et inclusif et un programme complet de recherche pour soutenir la construction d’un consensus autour d’un avenir partagé sur l’île ».

Cependant, le retrait du soutien du plus grand groupe unioniste impliqué dans le projet Shared Island jette le doute sur l’avenir de l’initiative.

Le révérend Mervyn Gibson, grand secrétaire de l’Ordre d’Orange d’Irlande, a déclaré que la lettre était une réponse à l’humeur des membres qui « s’aggrave de jour en jour à mesure que les gens réalisent la réalité de ce que signifie le protocole. Nous avons retiré tout engagement au sein du projet Shared Island, car il est clair que le gouvernement de la République d’Irlande joue sur deux tableaux. Les gens commencent à voir toutes les implications de ce que signifie le protocole, et je prie et j’espère que les gens ne se tourneront pas vers la violence, mais si nous n’avions pas de restrictions, je pense qu’il y aurait des protestations dans les rues ».

La démarche de l’Ordre d’Orange, qui compte plus de 1 000 loges à travers l’île, intensifiera encore la pression sur les gouvernements britannique et irlandais pour trouver des compromis sur les accords commerciaux liés au Brexit.

Au début du mois, le Loyalist Communities Council (LCC), une organisation qui représente les paramilitaires loyalistes de l’UDA, de l’UVF et du Red Hand Commando, a déclaré dans une lettre adressée à Boris Johnson que les groupes paramilitaires allaient retirer leur soutien à l’Accord du Vendredi Saint en signe de protestation contre le protocole. Le retrait de l’Ordre d’Orange du projet pour une Irlande partagée est destiné à envoyer un message au cœur du gouvernement irlandais, à savoir que la colère des unionistes à l’égard de la frontière en mer d’Irlande est croissante.

« La situation actuelle concernant le protocole a, à notre avis, fondamentalement endommagé les relations entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande », indique la lettre.« L’attitude, les actions et les paroles des membres du gouvernement irlandais ont montré un manque de considération pour les opinions de la communauté unioniste d’Irlande du Nord et une considération extrêmement sélective pour le fonctionnement de l’accord de Belfast. Les promesses de Micheál Martin selon lesquelles il cherchait à travailler avec tout le monde pour construire un consensus autour d’un avenir partagé soutenu par l’Accord du Vendredi Saint, sonnent de plus en plus faux auprès de nos membres. En tant qu’organisation affectée par la violence du passé, mais qui s’était néanmoins engagée dans un voyage pour construire de bonnes relations avec nos voisins, nous sommes profondément déçus par les actions du gouvernement irlandais au cours des dernières semaines et des derniers mois. Nous avons le sentiment que les éléments constitutifs du respect mutuel et de la coopération ont été remplacés par une attitude d’arrogance et d’indifférence »

Un porte-parole du gouvernement irlandais a déclaré que pour le moment, il n’avait reçu aucune lettre, mais que le gouvernement de la République d’Irlande s’est engagé auprès de l’Ordre d’Orange dans un certain nombre de domaines, et souhaite maintenir et développer cet engagement dans la période à venir.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

En un an, un plein de 40L de gazole en France vous coûte 13,20€ plus cher. La Bretagne en tête de l’augmentation

Depuis un an, le prix du carburant en France a augmenté de manière quasi continue. En octobre 2020, le...

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Articles liés