Vitesse sur la route de Clisson à Vertou : faudra-t-il attendre qu’il y ait un mort ?

A LA UNE

La détonation, ce 1er avril vers 19h20, a surpris tout le quartier – Saint-Sébastien au nord, Vertou au sud de la route de Clisson, cet axe large et droit qui file du sud de Nantes vers le Vignoble et les Mauges. Pas un poisson qui se dégonfle, ni la 19e fusillade de l’année, mais un spectaculaire accident de la route à hauteur du n°223 qui a fait deux blessés, et un fuyard.

Vers 19h20 donc, un véhicule gris remonte à toute vitesse la route de Clisson, venant de Vertou pour aller vers Nantes. Il grille un feu et « cartonne la voiture noire qui sortait de la rue Largeau », d’après une riveraine, tout en emportant un feu de circulation et en endommageant le terre-plein central. Une femme âgée de 50 ans et le passager du véhicule qui serait à l’origine de l’accident ont été secourus, l’une transportée aux Nouvelles Cliniques Nantaises, l’autre au CHU Hôtel-Dieu après avoir été désincarcéré par les pompiers.

La route de Clisson a été complètement fermée à la circulation des voitures et bus (ligne 42) pendant plus d’une heure, le temps d’évacuer les victimes, puis les épaves des deux voitures, dont l’avant a été complètement défoncé – et le côté gauche enfoncé pour la voiture grise – et enfin déblayer les débris et les bouts de verre dispersés un peu partout. Sous la violence du choc, une grille de radiateur a volé de l’autre côté de la rue Largeau.

Un conducteur en fuite qui a manqué de peu provoquer un accident quelques jours plus tôt

Cependant, le conducteur du véhicule supposé avoir provoqué l’accident a fui les lieux avant l’arrivée des secours. Il est recherché et, selon nos informations, aurait laissé sur les lieux une sacoche avec des documents.

D’après des riverains, il a déjà été vu à plusieurs reprises rouler à grande vitesse dans les environs. « Il doit habiter pas très loin, car on l’a déjà vu plusieurs fois rouler très vite avec cette voiture là », se souvient une voisine. « Il y a quelques jours il a pris un virage dans le bas du quartier limite sur deux roues avec sa voiture, il a bien manqué taper la mienne », se souvient une autre riveraine.

Peu d’accidents mais des vitesses excessives sur une route droite et large

La route de Clisson, au-delà de Chapeau Verni, n’est plus embarrassée par le Busway qui tourne vers Beautour et la Porte de Vertou ; elle offre un profil qui n’est plus très courant dans l’agglomération nantaise – une route droite et très large. Certes ponctuée par des feux, mais avec des maisons bien en retrait, et souvent des usines ou même des bâtisses abandonnées, murées, en attente d’être remplacées par des petits immeubles.

« Les gens roulent comme des dingues ici, les motards notamment et la nuit. Ils tracent », constate un voisin, pour qui « c’est bien de la chance qu’il n’y a pas eu de mort. Mais un carton comme ça, ça fait plusieurs années que je suis là et je n’en ai pas vu ».

Il y en a eu pourtant. Une voisine, installée depuis quinze ans, s’en rappelle. « C’était un samedi après-midi vers 14 heures. Deux jeunes dans deux voitures, qui sortaient d’Auchan, il y avait des bouteilles d’alcool dans leurs coffres. Ils faisaient la course entre eux sur la route, à l’époque de part et d’autre, on pouvait se garer, il y avait des places de parking ».

Elle désigne l’emplacement actuel de l’arrêt de bus (Moulin, ligne 42, sens Vertou vers Nantes) : « il y a en a un qui a tapé ma voiture garée, elle s’est retrouvée chez le voisin. Ils sont restés sur place. La voiture qui a tapé était inutilisable elle aussi. Il n’y a pas eu de victime cela dit, et avec cet accident ce soir, y en a eu deux en dix ans ».

Pour un autre voisin, « ici, il faut vraiment faire attention en traversant, et ça peut aussi être en pleine journée. Quand la route est vide, ça trace. Il y en a qui ne se rendent pas compte qu’on est en pleine ville, et à 300 mètres d’un lycée », la Joliverie. Près duquel un panneau publicitaire appelle à respecter la zone 30. Il est situé à l’écart sur le trottoir, presque invisible, sous les arbres, comme s’il cherchait à s’écarter le plus possible de la grande route et de ses chauffards.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés