Pays de Galles. Le Plaid Cymru lance « vote for Wales » et promet un référendum sur l’indépendance, des droits pour les migrants, et la promotion des LGBTQ+

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Le mouvement de gauche nationaliste galloise Plaid Cymru organisera un référendum sur l’indépendance dans les cinq ans s’il arrive au pouvoir lors des élections du Senedd (Parlement gallois) en mai prochain. Lors du lancement de son manifeste, le parti a déclaré qu’il offrait le « programme le plus radical » de « toute élection galloise depuis 1945″.

Ses projets comprennent la création de 60 000 emplois verts, l’extension de la gratuité des repas à l’école et la gratuité des soins sociaux lorsque nécessaires. Les économistes qui ont évalué le coût de ces promesses les ont qualifiées de « réalisables », mais n’ont pas pu dire si « les dépenses seraient suffisantes pour atteindre les résultats souhaités ».

Un référendum sur l »indépendance

Lors du lancement du manifeste, à Cardiff Bay, le leader du parti Plaid, Adam Price, a déclaré que les « politiques pratiques, réalisables et entièrement chiffrées » conduiraient à un « avenir plus juste, plus vert et plus prospère pour le Pays de Galles ».

M. Price a déclaré que son parti organiserait un référendum au cours de la prochaine législature du Senedd s’il était au pouvoir après le 6 mai.

« Nous pensons que l’indépendance est le seul moyen sûr et durable de réaliser des progrès sociaux et économiques. Ainsi, un gouvernement Plaid Cymru donnera au peuple du Pays de Galles le pouvoir de décider de l’avenir de notre nation lors d’un référendum sur l’indépendance. Le Pays de Galles a un potentiel incroyable en tant que nation. Les problèmes que nous connaissons depuis des générations ne sont pas inévitables. Nous pouvons résoudre ces problèmes, ensemble. Mais la première étape consiste à élire un nouveau gouvernement qui a l’ambition de construire un nouveau Pays de Galles meilleur que l’ancien.»

M. Price a déclaré à BBC Radio Wales Breakfast que le Pays de Galles avait besoin d’un nouveau leadership après des années de gouvernements dirigés par les travaillistes gallois.

« Je ne suis pas prêt à accepter la défaite. La seule façon de mettre le Pays de Galles sur une voie différente est de changer la direction politique du Pays de Galles et d’avoir un gouvernement qui a la vision et l’ambition pour le Pays de Galles qui ont malheureusement fait défaut au cours des deux dernières décennies »

Il a déclaré que la « question centrale » pour le Pays de Galles est de savoir comment mettre le pays sur une trajectoire économique « différente« . Il a confirmé que s’il était le prochain premier ministre, il assumerait également le rôle de ministre de l’économie. « Pendant trop longtemps, nous n’avons pas été à la hauteur en termes d’emplois de qualité et de salaires décents pour nos communautés et c’est la tâche centrale du prochain gouvernement du Pays de Galles ».

Reprenant les discours gauchistes très en vogue actuellement, ce dernier a également fait part de de transformer le pays et « d’éradiquer le racisme d’ici 2030 ». Tout un programme…

Pour télécharger le manifeste c’est ici

Les cinq principales réformes mises en avant manifeste sont les suivantes :

  • Un Welsh Green Deal créant jusqu’à 60 000 nouveaux emplois ; une garantie d’emploi pour les jeunes de 16 à 24 ans ; des prêts à taux zéro pour aider les petites entreprises à rebondir après la pandémie de Covid et la création de Prosperity Wales (une agence de prestations sociales)
  • L’extension de la gratuité des repas scolaires à tous les élèves de l’enseignement primaire, l’investissement dans 4 500 enseignants et accompagnants supplémentaires et la mise en place de services de garde d’enfants gratuits à partir de 24 mois
  • La réduction de la facture moyenne de l’impôt communal, l’introduction d’une allocation hebdomadaire pour enfant qui passe à 35 £ par semaine et la construction de 50 000 logements sociaux et abordables
  • Fournir des soins sociaux gratuits au moment où ils sont nécessaires ; former et recruter 1 000 médecins et 5 000 infirmières et professionnels paramédicaux supplémentaires et garantir un salaire minimum de 10 £ de l’heure pour les travailleurs sociaux
  • Création d’une société de développement énergétique, Ynni Cymru, afin que 100 % de l’électricité au Pays de Galles provienne de sources renouvelables d’ici 2035, et l’introduction d’une loi sur la nature avec des objectifs statutaires pour restaurer la biodiversité d’ici 2050. Les engagements comprennent la promesse de consacrer 6 milliards de livres à l’économie verte pour aider à créer 60 000 nouveaux emplois, dont 4 milliards de livres pour les infrastructures.

Droits des migrants et LGBTQ+ au menu post indépendance galloise

Mais en creusant, on retrouve aussi les traditionnelles lubies des partis de gauche, lubies qui font fuir une partie des électeurs y compris nationalisto-compatibles : Ainsi page 109 du manifeste, on peut lire :

« Plaid Cymru conservera l’objectif de faire du Pays de Galles une nation d’accueil. Nous entamerons une nouvelle stratégie migratoire pour le Pays de Galles, avec des actions, des échéances et un budget clairs. Nous nous engageons à faciliter l’accueil des migrants et des personnes demandeurs d’asile (…) Nous élargirons les critères d’éligibilité aux fonds publics pour les enfants et aux jeunes immigrés, y compris l’allocation d’entretien scolaire, les repas scolaires gratuits et l’allocation pour privation d’éducation. Cela permettra à tous les migrants et aux personnes demandeurs d’asile d’accéder aux services publics lorsqu’ils quand ils en ont besoin »

Outre les migrants, Plaid Cymru s’engage aussi pour les LGBTQ+ : Plaid Cymru réaffirme son engagement à veiller à ce que les voix et les expériences LGBT+ soient entendues et affirmées et continuera à promouvoir activement les droits LGBT+. En matière d’éducation, nous demanderons aux écoles de tenir un registre des incidents d’intimidation liés à la sexualité, de prendre des mesures si nécessaire et d’impliquer les élèves dans des initiatives de lutte contre les brimades.

Nous veillerons à ce que les relations et les expériences de la communauté LGBT+ – y compris y compris les communautés trans, non binaires et asexuelles soient incluses dans les programmes de l’éducation sexuelle et relationnelle du nouveau programme scolaire, dans tous les établissements scolaires, et que la formation des enseignants soit réalisée en ce sens. Nous nous engageons à promouvoir l’inclusion des LGBT+ dans dans toute la société, y compris sur tous les lieux de travail.

Nous encouragerons la participation des LGBT+ au sport, dans le cadre d’efforts plus larges en faveur de modes de vie plus sains, et travaillerons avec les clubs et les organisations pour qu’ils soient ouverts aux transsexuels et réduisent les comportements homophobes et sexistes. Nous continuerons à lutter pour l’égalité des personnes trans personnes.

Ayant obtenu un financement récurrent pour ouvrir une clinique spécialisée dans le changement de sexe au Pays de Galles, Plaid Cymru s’efforcera d’en améliorer l’offre. Nous soutenons la réforme de la loi sur la reconnaissance du genre afin d’introduire un processus simplifié et démédicalisé basé sur l’auto-déclaration et conforme aux meilleures pratiques internationales. Nous chercherons à obtenir la dévolution des pouvoirs nécessaires
nécessaire pour introduire ce changement et nous défendrons le droit des personnes transgenres à continuer d’accéder aux services et aux installations conformément à leur identité de genre.

Nous continuerons à soutenir les efforts visant à la pleine reconnaissance et la protection contre la discrimination pour les personnes asexuelles et non binaires.

Pour freiner l’électeur avant tout désireux d’obtenir l’indépendance du Pays de Galles – et pas d’être indépendant dans un pays ethniquement et sociétalement transformé – il n y a pas mieux.

Le 6 mai, les habitants du pays de Galles voteront pour élire 60 membres du Senedd (MS). Le ou les partis qui obtiendront le soutien d’une majorité de membres formeront le gouvernement gallois.

Quels sont les pouvoirs du Parlement gallois ? Les députés adoptent des lois sur de nombreux aspects de la vie quotidienne au Pays de Galles, tels que la santé, l’éducation et les transports. Ils ont également le contrôle de certaines taxes. La défense, la politique étrangère et l’immigration sont décidées par le Parlement britannique.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

1 COMMENTAIRE

  1. Ils choisissent les thèmes les plus clivants. On espère que les partis bretons qui ont raison d’être inspirés par nos amis gallois en matière linguistique ne les suivront pas sur le domaine sociétal. C’est une véritable machine à perdre qu’ils mettent en place. On croirait qu’ils se sont donnés le mot avec les mairies françaises tenues par les vert.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont remporté 30 sièges au Parlement...

Elections au Royaume-Uni. Les résultats en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles [MAJ]

Après la fermeture des bureaux de vote pour les élections locales en Grande-Bretagne, jeudi soir, le long dépouillement a commencé. Les résultats définitifs ne...

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas à ce « super Thursday...

Tournoi des 6 nations 2022. Le calendrier complet

Avec un peu de retard, nous vous proposons de découvrir ci-dessous le calendrier du tournoi des 6 nations 2022 de rugby, tournoi durant lequel...