Nantes. La porte de la mosquée Arrahma visée par un incendie

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

À quelques jours du début du Ramadan, un incendie criminel s’est déclaré à la porte de la mosquée Arrahma, dans les quartiers nord de Nantes, dans la nuit du 8 au 9 avril. Acte anti-religieux ou de désœuvrement ? Ce sera à l’enquête de trancher.

Toujours est-il qu’une poubelle avec des cartons a été déplacée devant une porte latérale condamnée et incendiée, sans message de revendication. Au milieu des brasiers, des canettes laissent penser que l’acte serait du au désœuvrement d’une certaine jeunesse – voire à sa bêtise – plus qu’à une volonté de s’attaquer particulièrement à une religion.

L’incendie a été condamné « avec la plus grande fermeté » par Johanna Rolland et par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Dernièrement, celui-ci s’est rendu dans le Nord pour l’incendie volontaire de la collégiale d’Avesnes-sur-Helpe le 5 avril dernier par un homme d’origine étrangère connu pour des faits de droit commun ; l’on ignore si Gérald Darmanin se rendra à Nantes.

Néanmoins, s’ils bénéficient de l’attention accrue des autorités et des élus, les actes anti-musulmans sont dix fois inférieurs aux actes anti-chrétiens (incendies et destructions de lieux de cultes, profanations, vandalismes de lieux de culte et de cimetières). Ainsi en 2018 il y a eu 1063 actes anti-chrétiens, 541 actes antisémites et 100 actes anti-musulmans.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

2 Commentaires

  1. Allez construire une eglise en algerie ou arabie saoudite…? Par contre en France cela est permis. La religion musulmane n’a rien a y faire.Les pratiquants s’Ils ne sont pas contents ils dégagent un point c’est tout.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Retrait de la subvention à la mosquée de Strasbourg : une décision soutenue par les Français – EELV désavoué

Alors que la maire de Strasbourg vient d'annoncer que sa ville ne verserait « pas en l'état de subvention pour la poursuite de la construction de la...

Mosquée : Strasbourg patauge dans l’islamo-gauchisme!

Alors que la municipalité de Strasbourg s'est prononcé pour le vote d'une subvention de 2.5 millions d'euros au profit de l'association turque gérant le...

Danemark. Le gouvernement durcit le contrôle du financement des mosquées pour lutter contre l’islamisme

Face à la menace islamiste et à la radicalisation d'une partie des musulmans du pays, le Danemark vient d'adopter une nouvelle loi destinée à...

Nice : A 100 mètres de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, une librairie et une mosquée islamistes…

A moins de 100 mètres du chevet de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, où le 29 octobre dernier le migrant Brahim Aouissaoui a égorgé...