Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne britannique, des incidents ont éclaté dans le quartier de Tiger Bay, au nord de Belfast mais aussi à  Coleraine.

La police a ainsi été attaquée à coup de pierres, de cocktails molotovs et de feux d’artifice. Une voiture a même été projeté sur un cordon de police. Au total, 14 policiers ont été blessés.

Les forces de l’ordre ont répondu en déployant des canons à eau contre les manifestants.

La police a lancé aujourd’hui un appel aux parents, aux tuteurs et aux responsables communautaires « pour qu’ils usent de leur influence afin d’éviter que des scènes aussi horribles ne se reproduisent« . Trois adolescents de sexe masculin, tous âgés de 14 ans, ont été arrêtés pendant les troubles et ont tous été relâchés dans l’attente d’une enquête plus approfondie.

D’autres manifestations étaient prévues dans toute la ville, mais elles ont été annulées en raison du décès du Prince Philip.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Occupation d’Arbonne : les agriculteurs basques s’invitent chez la propriétaire parisienne

Les terrains d'Arbonne au Pays Basque Nord cristallisent la contestation autour de la hausse du foncier et de l'immobilier...

Ober anaoudegezh gant Bro ar Gwin e Liger-Atlantel

E-pad ar vakañsoù e-lec'h mont da vro-Euskadi evel boaz e c'hell ar vretoned kar o bro ober anaoudegezh gant...

Articles liés

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d'Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques...

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d'Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d'ampleur,...

Protocole en Irlande du Nord. De jeunes loyalistes n’excluent pas le recours à la violence

Le Royaume-Uni a appelé lundi l’Union européenne à trouver un accord au sujet des difficultés posées par les dispositions douanières post-Brexit en Irlande du...

Ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg e reter-Belfast

E miz gwengolo, ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg dre soubidigezh eus ar C'hwech Kontelezh a vo digoret e reter-Belfast, da lavaret eo e kreizig-kreiz...