Belfast. De nouvelles émeutes hier en Irlande du Nord

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Cela fait bientôt 10 jours que chaque soir, un ou plusieurs quartiers d’Irlande du Nord s’embrasent et connaissent des violences, entre loyalistes et policiers (mais aussi, avant-hier, entre républicains et policiers). A nouveau, hier soir, alors que les principaux groupes loyalistes avaient appelé à respecter le calme ce week-end après le décès du Prince Philip, en hommage à la couronne britannique, des incidents ont éclaté dans le quartier de Tiger Bay, au nord de Belfast mais aussi à  Coleraine.

La police a ainsi été attaquée à coup de pierres, de cocktails molotovs et de feux d’artifice. Une voiture a même été projeté sur un cordon de police. Au total, 14 policiers ont été blessés.

Les forces de l’ordre ont répondu en déployant des canons à eau contre les manifestants.

La police a lancé aujourd’hui un appel aux parents, aux tuteurs et aux responsables communautaires « pour qu’ils usent de leur influence afin d’éviter que des scènes aussi horribles ne se reproduisent« . Trois adolescents de sexe masculin, tous âgés de 14 ans, ont été arrêtés pendant les troubles et ont tous été relâchés dans l’attente d’une enquête plus approfondie.

D’autres manifestations étaient prévues dans toute la ville, mais elles ont été annulées en raison du décès du Prince Philip.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et...

Vaccins : bientôt la levée des brevets ?

Au sommaire de cette dernière édition de la semaine : la levée des brevets protégeant les vaccins anti-Covid. Le président...

Articles liés

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l'Irlande du Nord à l'occasion d'une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière...

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de "désobéissance civile" dans toute l'Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre...

Irlande du Nord. Des habitants admettent vivre dans la peur après les violences

En Irlande du Nord, Allison Morris, journaliste au Belfast Telegraph, a discuté avec des personnes vivant de part et d'autre du mur de la...

Irlande du Nord. Les gangs paramilitaires loyalistes truffés d’informateurs durant la guerre civile ? Cela aurait sauvé Gerry Adams…

Un ancien leader de l'UDA, Johnny « Mad Dog» Adair affirme que les gangs paramilitaires loyalistes étaient "inondés" d'informateurs durant les Troubles et la...