Irlande du Nord. Le groupe de coordination des loyalistes LCC rompt le silence pour appeler à la fin des troubles.

Un groupe loyaliste a appelé à l’annulation des manifestations de vendredi soir après le décès de Philip, duc d’Édimbourg. Le groupe Lower North Belfast Concerned Residents, dans un post en ligne, a déclaré que leur appel était « par respect » pour la famille royale. « Par respect pour notre Reine Elizabeth II, nous vous demandons de respecter et de reconnaître cet appel. Dans les jours et les semaines à venir, nos voix seront entendues et les injustices infligées à nos communautés seront reconnues et ratifiées. Pour l’instant, nous vous demandons de faire preuve de soutien et de solidarité envers notre Reine en cette période de chagrin personnel. »

Cet appel à ne pas sortir dans la rue a été lancé alors que le Loyalist Communities Council (LCC) qui est la vitrine officielle des mouvements paramilitaires UVF, UDA, ou Red Hand Commando, a finalement publié une déclaration niant toute implication dans les troubles, après une semaine d’ordre et d’agitation en Irlande du Nord.

L’organisation a déclaré qu’aucun de ses groupes associés « n’a été impliqué, directement ou indirectement, dans les violences observées ces derniers jours ». Jeudi, le secrétaire d’État à l’Irlande du Nord Brandon Lewis avait invité le LCC de condamner publiquement la violence.

La déclaration indique que la protestation pacifique est un « droit humain fondamental » et ajoute que toute action entreprise par la communauté loyaliste « doit être entièrement pacifique ». « Nous réaffirmons notre détermination absolue à supprimer la frontière dure entre l’Irlande du Nord et le reste de notre pays, qui nous a été imposée par le protocole sur l’Irlande du Nord. Nous avons à plusieurs reprises exhorté le gouvernement de Sa Majesté, les dirigeants politiques et les institutions à prendre au sérieux nos avertissements sur les conséquences dangereuses de l’imposition de cette frontière dure et sur la nécessité d’un dialogue sérieux pour résoudre les problèmes. Nous réitérons ce message aujourd’hui. Jusqu’à présent, il y a eu une incapacité collective spectaculaire à comprendre correctement l’ampleur et la nature de la colère des unionistes et des loyalistes. En effet, il y a une incapacité totale à comprendre les loyalistes en tant que personnes et citoyens égaux. Le LCC note que le Premier ministre a appelé au dialogue pour résoudre les problèmes politiques. Le dialogue recommandé par le Premier ministre doit reconnaître que la base sur laquelle le gouvernement irlandais a promu son accord de Brexit était fallacieuse et erronée et qu’elle a violé les sauvegardes et garanties fondamentales contenues dans l’Accord de Belfast.

Il est impardonnable que les ministres du gouvernement irlandais utilisent la menace d’une reprise de la violence comme outil de négociation. Il faut négocier un nouveau protocole qui rétablisse les garanties essentielles de l’accord. En pratique, cela signifie qu’il n’y aura pas de frontière dure entre l’Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni, ni de frontière dure sur cette île. Dans les jours à venir, nous demandons à tous les unionistes et loyalistes de rester vigilants face aux dangers des faux comptes anonymes sur les médias sociaux, et nous demandons à notre peuple de ne pas se laisser entraîner dans des confrontations violentes.

Le LCC cherche à mettre fin à toute violence et à résoudre les préoccupations sous-jacentes des communautés loyalistes et unionistes, que ce soit en raison de l’imposition du protocole ou du sentiment évident d’inégalité dans la manière dont nos communautés sont surveillées et dont la justice est administrée. Nous sommes déterminés à faire en sorte que ces préoccupations politiques sérieuses et légitimes ressenties à travers l’Unionisme et le Loyalisme ne puissent pas être formulées en termes de criminalité. »

Le groupe a par ailleurs indiqué ne donner aucune interview ou ne plus faire de commentaire.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !