États-Unis. La chemise hawaïenne, un vêtement « colonialiste » qui s’ignore ?

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

La chemise hawaïenne est dans le viseur de certaines voix « antiracistes » américaines. Le vêtement serait en effet le marqueur d’une forme de suprémacisme blanc.

Une chemise moins « cool » que colonialiste ?

Si l’Occident prend chaque jour un peu plus la forme d’une dystopie bienpensante, les États-Unis occupent une place de choix dans ce tableau. Et l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche en janvier dernier n’a fait que renforcer la culpabilité pesant sur les Blancs dans le pays.

En la matière, certains ne manquent d’ailleurs pas d’imagination dans leur chasse aux sorcières d’un nouveau genre aux USA, 70 ans après McCarthy. Cette fois, c’est la chemise hawaïenne qui est accusée de représenter une sorte d’hommage à la colonisation d’Hawaï par les Blancs, tandis que le vêtement a été porté par de nombreuses célébrités depuis sa popularisation après la Seconde Guerre mondiale, de Robert De Niro à Magnum, d’Elvis Presley à Carlos…

chemise hawaïenne
Source : madmoiZelle.com

chemise hawaïenne
Source : spotern.com

Des chemises hawaïennes à messages antiracistes ?

La chemise hawaïenne, évoquant avant tout la détente, la surf music et les vagues d’Honolulu dans la culture populaire, est cependant vu d’un mauvais œil par Zara Anishanslin, membre du Davis Center for Historical Studies de Princeton (États-Unis), qui estime pour sa part que les gens devraient réfléchir à deux fois avant de porter ces vêtements. Et a notamment déclaré que ces chemises hawaïennes « pourraient être considérées comme des incarnations à la mode de l’histoire de la colonisation américaine, de l’impérialisme et du racisme contre les habitants indigènes d’Hawaï. » Rien de moins…

chemises hawaïennes
Zara Anishanslin. Source : mceas.org

Mais cette universitaire américaine propose une solution pour « éduquer » les porteurs de chemises hawaïennes face à la prétendue image coloniale qu’elles véhiculent : « Pourquoi ne pas concevoir des chemises hawaïennes qui utiliseraient une iconographie et des slogans anti-armes, anti-racistes et pro-paix ? », suggère-t-elle. Des modèles que Zara Anishanslin souhaiterait voir créer par des « designers indigènes ».

Crédit photo : Flickr.com (CC BY-SA 2.0/ddoodm) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le surf en Californie, une affaire d’hommes blancs et de « racisme systémique » ?

Il y aurait trop d'hommes blancs parmi les adeptes du surf en Californie selon un hebdomadaire de San Francisco. La diversité doit donc s'imposer...

Bernard Lugan : « stop à la repentance coloniale »

Intervention de Bernard Lugan, historien, directeur de la revue L’Afrique réelle, lors du colloque « Fiers d’être Européens » le 7 avril 2018. «...