Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Toronto (Canada). Militant « antiraciste », un proviseur blanc se suicide après avoir été accusé de « suprémacisme blanc »

Membre fondateur d’une association « contre l’intolérance et le racisme », un ancien proviseur s’est suicidé au mois de juillet à Toronto (Canada) après avoir été accusé de « suprémacisme blanc » par une formatrice noire à l’antiracisme…

Le proviseur antiraciste accusé de « suprémacisme blanc » à Toronto

Il est de ces affaires qui, de prime abord, s’apparentent à un banal fait divers mais, en y regardant de plus près, représentent une synthèse de la folie sociétale actuelle. L’histoire du récent suicide d’un proviseur canadien appartient à cette catégorie.

Un ancien directeur d’école de Toronto s’est en effet donné la mort le 13 juillet dernier après avoir été harcelé pour avoir dénoncé en 2021 les pratiques d’une « formatrice noire à l’antiracisme » selon les termes employés par le quotidien américain New York Post dans son article du 24 juillet.

Richard Bilkszto, 60 ans, reprochait ainsi à celle-ci d’avoir affirmé que le Canada était plus raciste que les États-Unis. L’homme avait été directeur suppléant pour le conseil scolaire du district de Toronto jusqu’à ce que sa réputation soit « systématiquement démolie » après avoir été qualifié de « suprémaciste blanc » par la formatrice en question.

De son côté, le Journal de Montréal, révèle en détail les faits en indiquant qu’au mois d’avril 2021, Richard Bilkszto avait participé à un atelier donné par le KOJO Institute pour « sensibiliser » les cadres du milieu scolaire à l’importance d’adopter « le discours et les comportements de la doctrine EDI (équité, diversité, inclusion) ». En résumé, cet institut fait partie des nombreux organismes privés canadiens vendant des formations sur le thème des « discriminations» et du « racisme » aux entreprises et aux administrations. Comme le note le quotidien québécois, il s’agit donc de l’une « de ces innombrables nouvelles entreprises qui ont compris que l’antiracisme peut se transformer en une très lucrative occasion d’affaires »…

Membre fondateur d’une association « antiraciste »

C’est lors d’une conférence que le destin de Richard Bilkszto va basculer, alors qu’il était proviseur remplaçant dans l’académie de Toronto. Il décide de lever la main pour intervenir et faire part de son désaccord avec l’animatrice, Kike Ojo-Thompson, qui est aussi la fondatrice du KOJO Institute : selon lui, le Canada ne serait pas « plus raciste » que les États-Unis.

Plus précisément,  le quotidien britannique Daily Mail indique que Kike Ojo-Thompson aurait notamment affirmé que le Canada était un pays «plus raciste encore que les États-Unis» car il n’a « jamais rendu de comptes sur son passé raciste envers les Noirs ».

Toronto

Kike Ojo-Thompson. source : Toronto Sun

Pendant tout le reste de l’atelier, ce propos fut repris par la formatrice comme illustration d’un propos typique du « suprémacisme blanc ». Par la suite, la commission scolaire prendra immédiatement ses distances avec le proviseur travaillant sous ses ordres au lieu de chercher à établir les faits.

Richard Bilkszto ne s’en remettra pas. Faisant une dépression, il arrête de travailler durant un mois. En parallèle, malgré une demande de la part de l’association des cadres scolaires, la commission scolaire refuse de se pencher sur les faits. Et, une fois l’arrêt de travail du proviseur terminé, elle refuse de lui réattribuer son ancien poste. Pire, il se voit également annuler son contrat de travail pour l’année suivante et se voit même retirer une invitation pour assister à une remise de diplômes.

Dos au mur, Richard Bilkszto décide de poursuivre la commission scolaire en justice. Il s’est suicidé avant que la procédure n’aille à son terme, conséquence d’une santé mentale au plus bas tandis que le dossier a traîné en longueur. Le gouvernement canadien a finalement annoncé l’ouverture d’une enquête administrative sur le KOJO Institute.

Ironie de l’histoire, l’ancien proviseur était également un membre fondateur de la section de Toronto de la Foundation Against Intolerance & Racism (FAIR, « Fondation contre l’intolérance et le racisme »), une organisation américaine à but non lucratif, fondée en 2021…

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Toronto (Canada). Militant « antiraciste », un proviseur blanc se suicide après avoir été accusé de « suprémacisme blanc »”

  1. Alienor dit :

    et bien j’avoue être devenue raciste ! mes parents doivent se retourner dans leur tombe

  2. Durandal dit :

    Bonjour,

    Confronté à sa doctrine, un antiraciste s’et suicidé. Oh quelle surprise ! Dommage que cela n’arrive pas plus souvent et plus rapidement. Cela nous éviterait peut-être un suicide civilisationnel.

    Cordialement.

    M.D

  3. Dude dit :

    Le wokisme est une maladie mentale

  4. Patrice RIOU dit :

    Encore une fois, la révolution mange ses enfants…

  5. PL44 dit :

    Comme quoi on est toujours le raciste de quelqu’un. Au Canada, l’esclavage a été aboli en 1834, donc bien avant les USA. Par contre dans les années cinquante, dans certains établissements bancaires au Québec, on pouvait encore voir des pancartes sur lesquelles était écrit “speak white” (parlez blanc), le français étant considéré comme un parler de “nègres”.

  6. gilles dit :

    Il a fait une dépression et s’est suicidé parce qu’il n’a pas pu ou su se rendre compte qu’l s’était complètement trompé.
    Il a préféré mourir que remettre en cause ses certitudes et sa vision du monde.
    Les politiques antiracistes ne visent qu’à démolir les blancs, avec leur argent.

  7. Hadrien Lemur dit :

    Si une noire me traitait de suprémaciste blanc je serais plutôt flatté, je ne me suiciderais pas et lui payerais un verre pour prendre le temps de lui expliquer que son i.phone, sa voiture, sa maison, ce quelle porte sur elle et tout le reste en serait resté à la préhistoire sans les blancs. Par contre, la fille en noir et rose n’a pas tout à fait tort s’agissant du racisme anglo-saxon. Je ne l’ai pas connu mais un ami plus âgé m’a dit avoir vu aux états unis dans les toilettes publiques (restrooms) la mention d’un coté « Ladies & Gentlemans » et de l’autre « mens & womans » Je vous laisse deviner à qui s’adressait ces inscriptions.

  8. Henri dit :

    Se suicider pour ça ? Eh ben, faut le faire… Ça ne tournait visbilement pas rond dans la petite tête du, monsieur ! Moi, si une nana me traitait de suprémaciste blanc, je lui répondrais “À votre service, mademoiselle !”

  9. Gaï de Ropraz dit :

    J’habite au Canada (Toronto) six mois de l’année et je connais bien ce pays pour dire que le racisme n’est pas aussi exacerbé qu’aux USA. En fait, il n’existe pratiquement pas. Tout autant, il y a une grande disparité de population : 40 millions d’individus au Canada pour 350 millions aux USA (Y inclus les “non-inscrits”). Quant au racisme, comme d’habitude, bien que la bienséance refuse de le reconnaître, provient de la population Noire. Et il est vrai qu’il existe des Blancs Canadiens pour lui donner raison, mais ils sont rares. Dans le cas présent, c’est une attitude typique de racisme anti-blanc fomenté par la Noire Ojo-Thomson qui surfait sur l’angelisme d’une bonne partie de la population canadienne blanche. A mon sens, et je l’espère, un jour ou l’autre il y aura un revirement de la population Blanche (En grande partie européenne et bien plus et mieux éduquée qu’aux USA) pour s’insurger au-devant de cas isolés tel que celui décrit dans cet article de Breizh-Info. Du reste, c’est un cas vraiment isolé, car les Noirs savent qu’ils sont dans un pays bien plus “intelligent” et de type Européen comparé au voisin US, et de ce fait ils ferment leur gueule. Il faut tomber sur une égérie du type Ojo-Thomson pour qu’une affaire de racisme (Cette fois-ci, nettement anti-blanc) éclabousse et imprègne (très peu d’ailleurs) les medias.

  10. JLP dit :

    un site pluraliste à recommander pour suivre les aventures diversitaires et inclusives de Justin(e) Trudeau : lechocdesidees(at)quebecormedia.com. Les Québécois – la meilleure part d’entre eux au moins – essaient de ne pas sombrer, mais ce n’est pas facile là-bas non plus !

  11. Thomas dit :

    Si seulement D.Obono et A.Traore pouvaient traiter Melanchon, Attali, BHL et autres de suprématistes blancs ?!?!

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

« J’ai pris conscience de la réalité raciale en travaillant dans les écoles ». Un canadien témoigne

Découvrir l'article

Insolite

Canada. Avec l’argent public, Justin Trudeau fait installer des distributeurs de tampons hygiéniques…dans les toilettes des hommes

Découvrir l'article

International

Canada. La Commission des droits de l’homme, qui dispose de larges pouvoirs quasi-judiciaires, a estimé qu’un jour de congé à Noël était discriminatoire

Découvrir l'article

International

100 000 Canadiens signent une pétition en faveur de la destitution de Justin Trudeau

Découvrir l'article

International, Société

“1 Million March 4 Children” : deuxième volet de la marche canadienne contre l’endoctrinement sexuel dans les écoles [vidéo]

Découvrir l'article

Immigration

Folie Woke au Canada. Le gouvernement célèbre le « mois canadien de l’histoire islamique »

Découvrir l'article

Education, International, Religion, Sociétal

Terreur woke. Au Canada, musulmans et militants LGBT n’ont pas la même perception des programmes scolaires… [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Climat, antiracisme, non-violence… l’insupportable hypocrisie gauchiste [Nouvelle vague]

Découvrir l'article

Evenements à venir en Bretagne, Local, RENNES

Rennes : l’extrême-gauche appelle à manifester pour les voyous du Blosne, Triangle, Italie, Gros-Chêne

Découvrir l'article

Immigration, International

Canada. Le gouvernement Trudeau envisagerait une régularisation massive de sans-papiers, sans même connaître leur nombre sur son territoire…

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍