Le Parti breton croit moins en « l’indépendance »

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...
On reverra le Parti breton aux prochaines élections régionales. Il y sera sans doute moins question d’« indépendance » qu’en 2015. « La politique est l’art du possible », affirmait Richelieu.

Le Parti breton réapparaît à l’occasion des prochaines élections régionales. On l’avait vu à l’œuvre en décembre 2015 pour un maigre résultat : 0,54% des voix. Mais ses dirigeants avaient tout de même réalisé un exploit militant en parvenant à mobiliser 91 candidats – opération difficile pour un petit parti. Et on avait appris à cette occasion que, dans les quatre départements concernés, 6 521 électeurs bretons pensaient que « notre chance » c’est « l’indépendance » car « c’est légitime » et « c’est nécessaire ». Le grand objectif étant de « participer à la construction d’une Bretagne souveraine, membre actif de l’Union européenne ».

Mais demeure le terrible article L. 355 du code électoral qui fusille les « petits » : « Sont remboursés aux listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés : le coût du papier, l’impression des bulletins de vote, affiches, circulaires et frais d’affichage ». Ce qui revient à dire  que les têtes de listes héritent des factures lorsqu’on atteint pas ces fameux 5% : Bertrand Deléon pour le Morbihan, Maryvonne Olivo pour les Côtes-d’Armor, Romain Bily pour le Finistère et Olivier Berthelot pour l’Ille-et-Vilaine. Espérons pour eux que des « sponsors » les soutenaient.

Une nouvelle tête de liste

Plus question d’indépendance mais d’« une Bretagne plus ambitieuse et plus responsable » avec comme objectif une « collectivité unique avec de nouvelles compétences propres pour la Bretagne » (Ouest-France, Bretagne, mercredi 10 février 2021). Pourtant l’indépendance demeure « une hypothèse si l’État continue d’être sourd et s’il ne prend pas en compte les demandes des Bretons ». En attendant, il est plus réaliste d’affirmer que « l’une de nos priorités, c’est le pouvoir de décision en Bretagne » (Le Télégramme, Bretagne, vendredi 2 avril 2021).

Résultat des courses le 20 juin. Rappelons que pour être qualifié pour le second tour et avoir des élus, il faut avoir « obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10% des suffrages exprimés » (article L 346 du code électoral). Le 6 décembre 2015, seules les listes Le Drian (34,92%), celle de la droite (23,46%) et celle du Front national (18,17%) y étaient parvenues, alors que 11 listes figuraient sur la ligne de départ.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot ». Le nouveau clip de propagande de la Ligue de Football Professionnel

Après les clips gouvernementaux ou d'associations subventionnées contre le harcèlement de rue mettant en scène uniquement d'horribles harceleurs blancs,...

Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en...

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Réunification de la Bretagne : Le Parti Breton s’oppose à la tenue d’un référendum

Le Parti Breton opposé à un référendum sur la réunification de la Bretagne ? Voici qui peut, de prime abord, surprendre. Le parti politique...

Plaintel (22). Usine de masques : le Parti Breton « appelle la Bretagne à réagir » [Vidéo]

L'usine de masques de Plaintel devrait rouvrir à l'automne selon les dernières informations, le gouvernement se contredisant à quelques jours d'intervalle. Le Parti Breton...

Coronavirus. Le Parti Breton appelle l’ensemble des Bretons à porter des masques

Dans un communiqué adressé en fin de semaine dernière à la presse à propos de la pandémie de coronavirus, Le Parti Breton appelle ses...

Antisémitisme. Le Parti Breton dénonce « l’indignation sélective » de la France

Réagissant à la campagne politique et médiatique massive contre l'antisémitisme de ce début de semaine, le Parti Breton dénonce « l'indignation sélective » de...