Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient des contrôles ont été attaqués. Une des voitures contrôlées, qui faisait des dérapages, a foncé sur les policiers, percutant l’un d’entre eux avant de prendre la fuite.

L’agresseur est ensuite rattrapé, puis refonce sur les policiers. Une course poursuite s’engage de nouveau jusque Cleunay.

L’individu, ivre, est interpellé. Agé 23 ans, il est conduit à l’hôpital, puis placé en garde à vue tandis que le policier a eu 5 jours d’ITT.

David Leveau, secrétaire régional Unité – SGP Police FO explique à France 3 Bretagne : “Plus personne n’a peur de l’institution police. C’est monnaie courante les agressions. Les collègues de la BAC (brigade anti-criminalité) se prennent des cailloux jetés par des mineurs.” Il dénonce le discours politique, hypocrite selon lui : « Soit on nous taxe de racistes, soit de héros mais le collègue à Avignon là il ne voulait pas être un héros, il voulait juste faire son travail, protéger les habitants. » 

Finalement, les policiers sont en train de vivre en France ce que vivent une bonne partie des Français au quotidien : la déliquescence de l’Etat et l’abandon progressif du droit, pourtant principal, à la sécurité (au profit du droit de « l’autre »)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Bro-gKebek : ar galleg anavezet evel yezh ofisiel

Anavezet e vo ar galleg evel yezh ofisiel nemeti ar Vro-qKebek hervez ar c'hazetennoù kebekad. Justin Trudeau, anezhañ ministr...

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

3 Commentaires

  1. tant qu’a chque deces ou agressions le ministre se contentera d’une pensée émue pour la famille de la victime une petite larmichette a l’oeil les décérebrés auront tout le loisir de recommencer !surtout pas d’amalgame !!

  2. Le policier, , mesuré, respectuex des lois, ne fait plus l’objet de respect , car il a perdu m’estime du public par ses abus trop fréquents : brutalités en face des Gilets Juanes, ,chasse aux automobilistes en stationnement, inoffensifs et utilisation outrancière des radars , mensonges pour justifier la répréssion, et faire du chiffre , etc ;;les racailles en profitent et l’honnête citoyen casque …

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tennis. L’Open de Rennes revient en septembre 2021

En 2021, l'Open Blot Rennes de Tennis se déroulera en septembre et accueillera son nouveau directeur sportif : Nicolas MAHUT . L'Open Blot Rennes a...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...

Rennes. Soupçonnés de violences aggravées, enlèvement et séquestration….ils sont laissés libres sous contrôle judiciaire

Les défenseurs de la magistrature française ont beau s'agiter dans tous les sens actuellement pour dénoncer « la démagogie » de ceux qui critiquent...