Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient des contrôles ont été attaqués. Une des voitures contrôlées, qui faisait des dérapages, a foncé sur les policiers, percutant l’un d’entre eux avant de prendre la fuite.

L’agresseur est ensuite rattrapé, puis refonce sur les policiers. Une course poursuite s’engage de nouveau jusque Cleunay.

L’individu, ivre, est interpellé. Agé 23 ans, il est conduit à l’hôpital, puis placé en garde à vue tandis que le policier a eu 5 jours d’ITT.

David Leveau, secrétaire régional Unité – SGP Police FO explique à France 3 Bretagne : “Plus personne n’a peur de l’institution police. C’est monnaie courante les agressions. Les collègues de la BAC (brigade anti-criminalité) se prennent des cailloux jetés par des mineurs.” Il dénonce le discours politique, hypocrite selon lui : “Soit on nous taxe de racistes, soit de héros mais le collègue à Avignon là il ne voulait pas être un héros, il voulait juste faire son travail, protéger les habitants.” 

Finalement, les policiers sont en train de vivre en France ce que vivent une bonne partie des Français au quotidien : la déliquescence de l’Etat et l’abandon progressif du droit, pourtant principal, à la sécurité (au profit du droit de « l’autre »)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier”

  1. Sylviane dit :

    Un justicier dans la ville ?
    Au secours Charles Bronson !….

  2. louis dit :

    tant qu’a chque deces ou agressions le ministre se contentera d’une pensée émue pour la famille de la victime une petite larmichette a l’oeil les décérebrés auront tout le loisir de recommencer !surtout pas d’amalgame !!

  3. jean-francis ETIENNE dit :

    Le policier, , mesuré, respectuex des lois, ne fait plus l’objet de respect , car il a perdu m’estime du public par ses abus trop fréquents : brutalités en face des Gilets Juanes, ,chasse aux automobilistes en stationnement, inoffensifs et utilisation outrancière des radars , mensonges pour justifier la répréssion, et faire du chiffre , etc ;;les racailles en profitent et l’honnête citoyen casque …

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

Politique

Nantes, Rennes, Rosporden, la Feuillée : incidents pendant et après les élections

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes et Bain-de-Bretagne, des “déambulations” pour casser les “clichés sur l’immigration”

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Andy Kouadio et Liliane Diniz Duarte condamnés à 30 ans de réclusion pour torture et meurtre

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

DINARD, RENNES

Un trafiquant de drogue notoire arrêté à Dinard

Découvrir l'article

Politique

Elections législatives 2024. Les débats dans les circonscriptions de Lorient Groix, Rennes Cesson, et Quimperlé

Découvrir l'article

RENNES

Rennes : Un homme entre la vie et la mort après avoir été agressé, deux adolescents roumains arrêtés

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky