Gérald Darmanin est un client de Valérie Hervo

A LA UNE

Si vous voulez rencontrer Gérald Darmanin, il est plus simple d’aller chez Valérie Hervo que de solliciter un rendez-vous auprès de son secrétariat. Et puis « Les Chandelles » constituent un incontournable lieu touristique !

À Paris, on trouve des Bretons partout. Même dans les lieux les plus insolites. C’est ainsi que, si l’on passe la porte des « Chandelles », 1 rue Thérèse (1er), club échangiste réputé comme le plus sélect de la capitale, on tombe sur la maîtresse des lieux, Valérie Hervo. Native du pays de Loudéac, fille d’agriculteurs, aînée d’une famille de quatre enfants, Mme Hervo dirige ce temple porno chic où se côtoient le Tout-Paris et une clientèle étrangère aisée. « Il faut se permettre le frisson de l’érotisme haut de gamme : 310 euros la soirée pour deux, dîner et champagne compris. » (Aujourd’hui en France, dimanche 28 février 2021). La clientèle : des acteurs, des vedettes de la télé, des grands patrons, des politiques, des stars internationales… Valérie Hervo se refuse à donner des noms, « ce sont mes valeurs », insiste-t-elle. Mais des noms circulent Dominique Strauss-Kahn, Thierry Ardisson, libertin revendiqué… Mais aussi « celui du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dont la fréquentation du club a été récemment citée dans le cadre de l’enquête sur le viol dont l’accuse une ancienne militante de l’UMP » (Aujourd’hui en France, dimanche 28 février 2021).

À la vérité, en fréquentant cet établissement, le ministre de l’Intérieur ne fait que son travail. En effet, « négocier » un deal avec un membre de l’opposition lorsque ce dernier connaît l’orgasme en compagnie d’une starlette apparaît plus facile que lorsqu’il siège au Palais-Bourbon en costume – cravate. Chez Valérie Hervo, Darmanin peut également procéder à des « sondages d’opinion » (sic), discuter financement d’une campagne électorale avec un patron du CAC 40, obtenir d’un grand nom de la télévision un reportage « sympathique » sur son action… Les affinités « culturelles », ça aide… Bref, travailler place Beauvau, c’est du boulot ! On ne compte pas ses heures !

B. M.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

4 Commentaires

  1. B.M. (Brigade Mondaine peut-être), nous informe que le ministre fait des heures supplémentaires.
    Espérons recevoir des infos plus pénétrantes a l’avenir .

  2. OUI ! Il faut rétablir la peine de mort….
    Ce n’est pas exagéré de dire que le  » loup était dans la bergerie  » quand le Garde des Sceaux de l’ époque l’a abolie pour
    avoir soit disant la conscience tranquille !…
    C’ était la seule certitude qu’il ne pouvait pas y avoir de récidive !
    C’était la seule possibilité pour la Justice d’ étalonner et ainsi d’ échelonner toutes les autres peines…
    C’était et ce n’est pas le moindre mérite la seule possibilité pour le meurtrier de réparer son crime en donnant sa propre mort en échange , ce qui lui permettait ainsi de mourir dans la sérénité……..

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés