« En 2050, 50% de la population française sera métissée » : le Grand Remplacement validé par Jean-Luc Mélenchon ? [Vidéo]

A LA UNE

Lors d’un meeting qu’il a tenu le 16 mai dans l’Aveyron, Jean-Luc Mélenchon s’est félicité de voir la France se « créoliser » en expliquant qu’en 2050, 50 % de la population française sera métissée. Le « Grand Remplacement » ne serait donc plus un « complot d’extrême droite » ?

Jean-Luc Mélenchon dans les pas de Renaud Camus ?

« En 2050, 50% de la population française sera métissée, nous sommes ce peuple qui se créolise ». Non, ce ne sont pas les mots de l’écrivain Renaud Camus, auteur du livre « Le Grand Remplacement », mais ceux de Jean-Luc Mélenchon, député et président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale. Il était en meeting à Aubin, dans le département de l’Aveyron, dimanche 16 mai, pour y prononcer le premier discours public de sa troisième campagne présidentielle.

Actuellement à la peine dans les sondages pour l’élection de 2022, Jean-Luc Mélenchon était donc de retour sur une estrade en plein air le week-end dernier. Et, contrairement à plusieurs leaders de la classe politique française, il n’a pas hésité à regarder la question de la démographie dans les yeux, avant de lui faire un clin d’œil :

« La population française est et sera métissée. Nous sommes ce peuple qui se créolise en ce moment même. C’est le résultat de l’amour qui ne demande pas les papiers pour se déployer ! » En l’espace d’une phrase, l’ancien sénateur socialiste a donc réussi sa prise de judo : transformer le concept de « Grand Remplacement » d’un supposé « complot d’extrême droite » en une évidence empirique.

Devant un public aveyronnais parmi lequel le métissage prôné par Jean-Luc Mélenchon était visiblement peu présent, le patron de LFI s’est aussi essayé à la projection démographique :  « Quand nous serons en 2050, 50 % de la population française sera métissée ».

« L’islamogauchisme ne vous menace pas »

Toutefois, cette modification anthropologique inédite dans l’histoire française satisfait pleinement Jean-Luc Mélenchon, pour qui « la vie est belle ». S’adressant au parterre de militants venus l’écouter, il s’émerveille de la situation : « Vous vous retrouvez, tous autant que vous êtes, les premiers mangeurs de pizzas d’Europe, et votre plat préféré est le couscous, dont vos grands-parents n’avaient jamais entendu parler ». La belle affaire…

Enthousiaste face au Grand Remplacement, Jean-Luc Mélenchon l’est aussi vis-à-vis de l’islamogauchisme, qui ne nous « menace pas plus que les zombies ou le monstre du Loch Ness pour une raison simple : tout cela n’existe pas ! Il n’y a rien de plus ridicule que de combattre les effets d’une cause qui n’existe pas ! »

Avec un tel positionnement, le candidat de La France insoumise a donc choisi l’ouverture sur sa gauche (si cela est encore possible…) pour le prochain scrutin présidentiel tandis que la défiance d’une majorité de Français vis-à-vis de l’immigration d’origine extra-européenne continue de s’accroître. Un gap de plus en plus flagrant entre cette partie minoritaire de l’opinion qu’est l’extrême gauche militante et le reste de la population qui a également été confirmé par une récente étude intitulée « La conversion des Européens aux valeurs de droite » dont nous avons fait la recension au début de ce mois de mai.

Sur la réalité chiffrée du Grand Remplacement en France :

Crédit photo : Flickr (CC BY-NC-ND 2.0/Bachellier Christian) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

La Cathédrale Saint Basile, icône de la Russie

La cathédrale Saint-Basile a déjà plus de 450 ans et est toujours d’une éblouissante beauté. Elle est le premier...

Tyrannie sanitaire en Loire-Atlantique : malgré le Pass sanitaire, le port du masque à nouveau obligatoire dans les bars et restaurants de 68 communes

Puisqu'on vous dit que le Pass sanitaire est avant tout un outil de contrôle des populations et qu'il ne...

3 Commentaires

  1. Et en plus, il ne sait même pas ce qu’est un créole. Regardez dans le dictionnaire. Un créole n’est pas un noir. Un créole est un blanc (un européen) qui s’est installé dans les iles (du temps des anciennes colonies). Donc créolisation signifierait (si ce mot existait) « blanchiment de la population », et non pas le métissage.

    Je suppose que Mélenchon, surfant sur le politiquement correct, a peur d’utiliser le mot « noir », donc il invente le terme « créolisation ». Cela dit, il confirme malgré tout le « grand remplacement ».

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés