Nantes. La folle comptabilité de la Folle journée : près de 236.000 € détournés…

A LA UNE

On comprend mieux l’empressement de la Folle Journée et de la municipalité de Nantes à écarter Joëlle Kerivin, ex-directrice de la SAEM (société anonyme d’économie mixte) la Folle Journée, puisque KPMG a chiffré le préjudice lors du conseil d’administration du 17 mai dernier. Ce sont en effet 232.978 € qui auraient été détournés, auxquels s’ajoutent 3.500 € issus du fonds de dotation de la Folle Journée, sous forme d’« avances sur salaires et frais» entre le 1er juillet 2017 et le 15 mars 2021.

La SAEM, mais aussi René Martin et le Créa (Centre de réalisation et d’étude artistique) se sont constitués parties civiles. La somme a fait tiquer l’opposition, par la voix de Guillaume Richard : « on parle quasiment de 250.000 € voire plus et c’est de l’argent public. On a laissé les clés de la boutique à quelqu’un qui n’a jamais rendu les comptes […] Sortir de telles sommes d’une structure qui emploie sept personnes ». L’affaire n’a d’ailleurs été découverte que grâce au scrupule professionnel du commissaire aux comptes d’une structure tierce également dirigée par Mme Kerivin, L’Espace Simone de Beauvoir. En refusant de certifier ses comptes 2019, il a permis de mettre à jour toute l’affaire par effet domino.

Joëlle Kerivin responsable, et elle seule ?

L’opposition de droite souhaite au passage « remettre à plat » le financement de la Folle Journée. Quant à la majorité de gauche, elle s’accroche à la thèse d’une faute individuelle de Joëlle Kerivin, et d’elle seule. Fin de l’histoire, avec une exfiltration à grand fracas, alors que ce genre d’histoire se traite habituellement dans la discrétion. Trop de bruit pour détourner l’attention, parce qu’un éléphant (du Voyage à Nantes?), ça trompe énormément ?

Seulement, l’histoire racontée par la municipalité sonne faux. La ville de Nantes possède 61% du capital de la SAEM La Folle Journée, subventionnée annuellement à hauteur de 1,5 millions d’euros par Nantes et Nantes Métropole. Ses comptes ont été certifiés chaque année par un commissaire aux comptes et validés par son conseil d’administration, où la Ville est largement représentée. Au minimum, s’il y a eu des détournements de la part d’une personne, il y a eu négligence de la part de plusieurs autres au niveau de la municipalité nantaise.

Alerte sur les finances du fonds de dotation

D’autant plus que la SAEM La Folle Journée n’est pas seule en cause. La Ville avait suscité il y a une dizaine d’années la création d’un Fonds de dotation pour le développement culturel chargé de rameuter des mécènes pour financer des actions sociales autour de La Folle Journée. Comme l’a montré Anthony Torzec dans Médiacités le 6 mai dernier, le Fonds, théoriquement indépendant, n’a pu faire face aux charges que lui imposait La Folle Journée. Il supportait un déficit croissant depuis 2017. Mais les administrateurs de la Ville au sein du Fonds n’ont pas mis fin à cette dérive. Pas plus que le préfet, théoriquement chargé du contrôle des fonds de dotation.

« La Folle Journée a réclamé au fonds plus d’argent qu’il n’en possédait », résume le blog La Méforme d’une ville. « Elle a ainsi enjolivé ses propres comptes tout en dégradant les siens. A présent, on fait l’inverse, a dit en substance Aymeric Seasseau », le communiste et « adjoint à la culture nantais : on renfloue les comptes du Fonds avec ceux de la Folle Journée ». Une solution toute simple, « probablement illégale », car « un fonds de dotation ne peut recevoir de fonds publics », or la Folle Journée est en partie financée par des subventions.

Louis Moulin

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

2 Commentaires

  1. le gouvernement vient d’annuler la dette du soudan (pays ami? francophone? acheteur de produits français?) qui se compte en millions d’euros, alors qu’est-ce que ces minables 200.000€? une paille que monsieur Le Maire va combler vite fait; bon il y a eu détournement, mais alors les services de dupond moretti vont s’en charger et faire rembourser

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés