États-Unis. La maire de Chicago ne veut plus s’adresser qu’à des « journalistes de couleur » [Vidéo]

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Lori Lightfoot, à la tête de la mairie de Chicago depuis deux ans, déplore le fait qu’il y ait trop de Blancs parmi les journalistes présents aux conférences de presse. Et a décidé de prendre une décision discriminatoire pour y mettre un terme.

La maire de Chicago s’entretiendra « exclusivement avec des journalistes de couleur »

La maire démocrate de Chicago Lori Lightfoot, d’origine afro-américaine, a fait des déclarations remarquées mercredi 19 mai, à l’occasion du deuxième anniversaire de son entrée en fonction. Virulente partisane de la « diversité » aux États-Unis, elle s’est plainte de l’absence de journalistes de couleur lors des conférences de presse données à la mairie de Chicago. Jugeant « dommage » que les journalistes habituellement présents pour ces rendez-vous soient « majoritairement blancs », Lori Lightfoot a prévenu qu’elle accordera « exclusivement des entretiens avec des journalistes de couleur ».

Mais cette décision, révélée par son bureau mardi 18 mai, a été accueillie avec scepticisme par certains médias de Chicago et d’ailleurs, qui se sont demandé si l’exclusion des journalistes blancs était un acte discriminatoire de la part d’une maire qui a eu des relations souvent conflictuelles avec des journalistes de toutes origines. La question mérite en effet d’être posée…

Le lendemain, Lori Lightfoot a envoyé une lettre de deux pages aux journalistes de Chicago, expliquant que son choix s’inscrivait dans la continuité de la promesse de sa campagne de « briser le statu quo ». « J’ai été frappée depuis mon premier jour de campagne en 2018 par la blancheur et la masculinité écrasantes des médias de Chicago, des comités de rédaction, du corps de presse politique et du corps de presse de l’hôtel de ville en particulier » peut-on lire dans le courrier de la maire.

Lori Lightfoot veut des médias obligatoirement « inclusifs »

Le 19 mai toujours, Lori Lightfoot, première femme noire élue maire de Chicago et première maire homosexuelle d’une grande ville américaine, s’est aussi exprimée via Twitter. Dans une série de tweets, elle a notamment déclaré que « la diversité et l’inclusion sont impératives dans toutes les institutions, y compris les médias. Pour progresser, nous devons changer ».

Déplorant au passage : « C’est dommage qu’en 2021, le corps de presse de la mairie soit massivement blanc dans une ville où plus de la moitié de la ville s’identifie comme noire, latino, AAPI [NDLR : Asian Americans and Pacific Islanders] ou amérindienne ». À l’instar de la France avec Jean-Luc Mélenchon, une partie de la gauche américaine n’hésite donc pas elle non plus à évoquer l’existence d’un phénomène de « Grand Remplacement »…

Si la maire de Chicago semble préoccupée par un supposé privilège blanc au sein de la presse, certains médias locaux, ayant peu apprécié l’injonction de l’édile, rappellent que sa municipalité est actuellement confrontée à des problèmes croissants en matière de criminalité et de sécurité. La faute des Blancs et du « racisme systémique », une fois de plus ?

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/MacLean Center) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait,...

À quels risques s’expose Thomas Pesquet lors de sa sortie extra-véhiculaire ?

Pour la troisième fois de sa vie, Thomas Pesquet s'est élancé dans le vide spatial hier, 16 juin 2021....

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...

I-Média n°351 – Cergy. L’incroyable réaction des médias au racisme d’un Maghrébin

I-Média n°351 – Cergy. L’incroyable réaction des médias au racisme d’un Maghrébin Sommaire ⬇️ 01:19 L’image de la semaine La traque très médiatique d’un forcené...

Richard Roudier sur l’affaire de la faculté de Montpellier : « On assistait à une montée à l’extrême d’actes provocants et violents exercés par...

La semaine dernière se tenait, à Montpellier, le procès du « commando de la fac de droit » à l'occasion duquel des peines allant jusqu’à un...

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais elle a finalement été annulée...