Pays de Saint-Malo. Cambriolages en série : les habitants appelés à la vigilance par les gendarmes

A LA UNE

Un nouveau trafic de drogue a été démantelé dans la région de Saint-Malo avec l’arrestation d’individus en état de récidive. Un secteur géographique qui connaît également un autre fléau : la multiplication des cambriolages ces derniers jours.

Trafic de drogue : une équipe de multirécidivistes jugée à Saint-Malo

Les affaires de trafics de drogue ne manquent pas en Bretagne. Le vendredi 4 juin, c’est cette fois devant le tribunal de Saint-Malo que quatre hommes âgés de 25 à 29 ans ont été jugés pour un trafic de stupéfiants.

Interpellés quelques jours auparavant, les quatre individus entretenaient de longue date des relations compliquées avec la justice puisque tous avaient déjà été condamnés à plusieurs reprises. En effet, les casiers judiciaires du quatuor affichaient de 11 à 28 mentions pour divers motifs, du trafic de cannabis à la cocaïne et l’héroïne en passant par des vols, des violences, du port d’arme blanche, des délits de fuite, de l’outrage et de la violence sur agents ou encore de la violence en état d’ivresse.

Quant aux derniers faits qui leur sont reprochés et pour lesquels ils ont été présentés en comparution immédiate devant le tribunal de la Cité corsaire la semaine dernière, il s’agit de trafic de stupéfiants, en état de récidive pour trois d’entre eux, et de recel de vol.

Ainsi, entre le mois de janvier ou d’avril (selon les cas) jusqu’au mois de juin 2021, ils sont suspectés d’avoir acheté, consommé, transporté ou vendu plusieurs types de drogues, à savoir cannabis, cocaïne et héroïne dans le nord de l’Ille-et-Vilaine, sur un secteur s’étendant de Saint-Malo à Dol-de-Bretagne. Durant les perquisitions, une somme de 12 000 € en liquide a été retrouvée chez l’un des suspects, 600 € chez un autre. Les policiers ont également mis la main sur une grande quantité de stupéfiants.

À la demande des avocats des quatre hommes, l’audience a finalement été renvoyée au 3 septembre à 14 h et les quatre prévenus ont été maintenus en détention provisoire dans l’attente de leur procès. Une détention à laquelle ils étaient manifestement rompus puisque tous avaient déjà connu la prison par le passé…

De Pleurtuit à Cancale, attention aux cambriolages !

Toujours dans le même secteur mais dans un autre registre, les habitants sont appelés à la vigilance par les gendarmes dans plusieurs communes de la côte d’Emeraude. En effet, de nombreux cambriolages ont été à déplorer depuis une dizaine de jours.

Au total, ce sont une quinzaine de cambriolages ou tentatives de cambriolages qui ont été perpétrés au Minihic, à Pleurtuit, à Saint-Lunaire, à Saint-Briac, à Hirel, à Saint-Père-Marc-en-Poulet mais aussi à Cancale, dont six pour la seule journée du 5 juin.

De son côté, la gendarmerie de Saint-Malo a lancé un appel à la vigilance aux habitants et souligne que le secteur ciblé se situe principalement sur la côte tandis que les faits ont généralement lieu en milieu de journée.

Autre détail, les cambrioleurs ne se contentent pas de cibler des résidences secondaires, vides en cette avant-saison estivale, mais s’en prennent aussi à des résidences principales lorsque les occupants se sont absentés. Pour y pénétrer, les malfrats se faufilent généralement par les jardins puis forcent les baies vitrées et les fenêtres.

Parmi les objets visés, des bijoux et des espèces ont été signalés aux gendarmes avec certains butins atteignant les 1000 €. Les forces de l’ordre ont par ailleurs relevé certaines similitudes entre les cambriolages commis et incitent les personnes disposant d’informations à se rapprocher des gendarmeries de Cancale et de Pleurtuit.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Un roi sans divertissement, roman de Giono, adapté en BD

Après Le Chien de Dieu, biographie de l’écrivain Céline, et Nez-de-Cuir, célèbre roman de Jean de La Varende, Jean...

1 COMMENTAIRE

  1. fakeniouze évidente, ces djeunes ne font qu’aérer des maison, le covid frappe dans les lieux clos ; c’est pourquoi les juges ne font qu’un rappel à la loi, jamais de prison ferme même de plus de 4 mois…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés