Internet. 349 millions de noms de domaine dans le monde à fin décembre 2020

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

L’Afnic, association en charge de plusieurs extensions parmi lesquelles le .fr, livre son étude annuelle sur le marché des noms de domaine dans le monde. Panorama des tendances globales et analyse des mécanismes à l’œuvre durant la crise sanitaire.

Le marché mondial des noms de domaine comptait environ 349 millions de noms de domaine à fin décembre 2020, en progression de 1,3 % vs 4,7 % en 2019. Répartition :

  • 155 millions de .com et 32 millions d’autres « Legacy TLD » (.net, .org, .biz, etc.) ;
  • 130 millions de ccTLD (extensions dites « pays », correspondant à un territoire ou un pays, tel le .fr) ;
  • 32 millions de « nouveaux TLD » créés à partir de 2014 (les nTLD regroupent différents segments dont les geoTLD – .bzh, .paris, .alsace, .corsica… – les extensions correspondant à des marques – .sncf, .mma –  les extensions à caractère communautaire et les extensions génériques).
  Stock

(m NDD)

Variations ( %) Parts de marché ( %)
  2018 2019 2020 2018 2019 2020 2018 2019 2020
.com 142 149 155 5,2 % 4,8 % 4,4 % 43 % 43 % 44 %
Autres Legacy * 34 32 32 -6,0 % -6,0 % -1,8 % 11 % 10 % 10 %
nTLD 27 33 32 15,4 % 19,2 % -1,0 % 8 % 9 % 9 %
Total gTLD ** 204 214 219 4,3 % 4,9 % 2,6 % 62 % 62 % 63 %
ccTLD *** 126 132 130 3,5 % 4,7 % -0,9 % 38 % 38 % 37 %
TOTAL 330 346 349 4,0 % 4,7 % 1,3 %      
Penny ccTLD **** 31 49 41 26,0 % 54,9 % -15 %      

m NDD : Données fin d’année exprimées en millions de noms de domaine.

* Autres Legacy : extensions génériques créées avant 2012, comme les .aero, .asia, .biz, .net, .org, .info, .mobi, etc.

** Total gTLD : permet de mesurer l’ensemble des noms de domaine gérés dans le cadre d’un contrat avec l’ICANN.

*** ccTLD ou « country-code Top-Level Domains », extensions correspondant à des territoires, comme par exemple le .fr pour la France. Les données présentées n’incluent plus les « Penny TLD » c’est-à-dire les ccTLD diffusés à des prix très bas sinon gratuitement. Ces ccTLD sont sujets à de très fortes variations à la hausse ou à la baisse, ne reflétant pas l’évolution réelle du marché et biaisant les données globales.

**** Penny ccTLD : estimation du volume de noms déposés dans ces extensions « low-cost » ou gratuites.

Le marché en 2020 – les chiffres clés

Avec une hausse continue depuis 2018, la reprise du marché a été cassée net à partir du 2ème trimestre 2020, la croissance annuelle passant de 6,1 % à fin avril, à 1,3 % à fin décembre.

  • Avec 155 millions de noms, le .com reste le poids lourd, et augmente sa part de marché avec +4,4 % de croissance ; les « autres legacy TLD » continuent de perdre du stock même si cette baisse est plus atténuée qu’en 2019 (-1,8 % en 2020 vs -6 % en 2019).
  • Les extensions pays (ccTLD) sont stables avec 37 % de part de marché, bien qu’elles affichent une légère perte en stock, -0,9 %. Ces chiffres ne reflètent pourtant pas la réalité vécue par la plupart des registres de ccTLD en 2020, qui fut celle d’une forte augmentation.
  •  Après deux années de forte croissance (+15,4 % en 2019 et +19,2 % en 2019), les nTLD restent à l’équilibre avec une perte en stock de -1 %. La forte décroissance de ce segment est principalement dû à deux facteurs : l’arrivée à échéance de nombreux .icu en octobre 2020 et le solde nettement négatif du .top.

Le .com, un poids lourd dans la stabilité

Le .com domine par le volume mais aussi par la croissance, c’est le seul avec le .org (+3 % en stock et +17 % en création) qui continue à se développer avec une augmentation des créations de +4 %. Cette croissance reste cependant modérée en comparaison des ccTLD, et pourrait s’expliquer par un phénomène de compensation : l’afflux des créations liée à la transition numérique des entreprises ayant été compensé par la baisse de la pratique du domaining (pratique d’achat de noms de domaine en vue de monétiser leur trafic).

  Stocks (milliers) Créations (milliers) « M » (milliers) (*)
  2019 2020 Var. 2019 2020 Var. 2020  % 2020  % 2019
.BIZ 1 635 1 441 -12 % 328 232 -29 % 1 210 74 % 58 %
.COM 148 817 155 320 4 % 37 816 39 421 4 % 115 899 78 % 78 %
.INFO 4 942 4 455 -10 % 1 403 1 036 – 26 % 3 419 69 % 64 %
.MOBI 435 380 -13 % 56 41 – 26 % 338 78 % 79 %
.NET 13 737 13 704 0 % 2 456 2 561 4 % 11 142 81 % 79 %
.ORG 10 454 10 788 3 % 1 719 2 013 17 % 8 775 84 % 82 %
Autres 1 120 983 -12 % 283 217 – 23 % 766 68 % 72 %
TOTAL 181 140 186 088 3 % 44 060 45 305 3 % 140 783 78 % 78 %

(*) « M » désigne le nombre de noms de domaine maintenus en 2020. Ce nombre est obtenu par une équation assez simple : M = Stock au 31/12/2020 – Créations 2020.

En effet, le stock d’un TLD à fin 2020 est mathématiquement constitué par les noms du stock au 31/12/2019 conservés en portefeuille auxquels se sont ajoutées les créations de 2020. Il est donc possible, à partir de ces données communiquées à l’ICANN par les différents registres, de déduire un « taux de maintenance » (retention rate en anglais) [ %M.] sur les noms qui étaient en stock à la fin de l’année 2019.

Tx M 2020 = M / Stock 2019

Ce « taux de maintenance » ne doit pas être confondu avec le Taux de renouvellement, qui ne concerne que les noms arrivés à échéance durant l’année considérée. Les noms déposés pour plusieurs années sont « maintenus » mais non « renouvelés ».

Pour télécharger l’étude complète, c’est ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

Articles liés

Afnic. Le .bzh réunit 9 000 noms de domaine

9 000 noms de domaine. Tel est le score actuel du .bzh (parmi eux, Breizh-info.bzh). Les adresses internet en .paris, .bzh, .alsace et .corsica connaissent un beau succès. L'Afnic, l'association française...

Internet. 3,3 millions de noms de domaine en .fr enregistrés à fin 2018

Avec plus de 3,3 millions de noms de domaine en .fr enregistrés à fin 2018, soit 4,4% de croissance en 1 an, l'extension française confirme...

Internet. Le « .bzh » est lancé !

28/06/2014 – 07H00 Bretagne (Breizh-info.com) –Au terme de dix années  de travail, le « bzh » est désormais présent sur la toile. La Bretagne devient ainsi...