Port-Louis. Délinquance : le maire écrit au ministre de l’Intérieur

A LA UNE

Ce 2 août, pendant qu’une fusillade occupait le quartier Frébault à Lorient, Daniel Martin, le maire de la commune littorale de Port-Louis, au sud de la cité portuaire, adressait une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur, pour dénoncer les « incivilités, discourtoisies, grossièretés et impolitesses » en progression depuis trois ans dans son secteur. Selon lui, le « récent constat d’une progression de 52 % des agressions physiques dans notre département n’est que la suite logique d’une aggravation de la situation. Les débordements que nous notons cette année, notamment avec les gens du voyage, renforcent un peu plus l’insécurité générale ressentie par la population et les élus. » Un coffret électrique a d’ailleurs été dérobé fin juillet, après deux vols identiques en mai dernier.

Les récents événements à Port-Louis sont à relier à l’installation de caravanes de gens du voyage dans les proches communes de Riantec et Merlevenez, dont nous avons rendu compte dans nos colonnes. Pour ce qui y est en revanche du délitement du climat dans l’ensemble du département, d’autres populations sont vraisembablement en cause, ce que ne dit pas Daniel Martin.

Pour remédier à la situation, ce dernier suggère de doubler les effectifs de gendarmerie dans le Morbihan, tout en faisant valoir que le « contexte d’urgence sanitaire » va déjà largement les mobiliser, pass sanitaire oblige…

François Tanguy

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

5 Commentaires

  1. Depuis le temps que les autorités cajolent les minorités que ce soit gens du voyage ou autres allogènes, il est un peu tard pour pleurer. Les bretons aussi découvrent enfin les joies du vivre ensemble si chères aux dirigeants de la France depuis 40 années !!! Vont ils savoir apprécier cette chance ??

  2. Avec la muselière demandée par ce maire , les habitants de Port Louis n’ont rien à craindre car protégés .

    PS : Port Louis ,j’y ai passé mes premières vraies vacances , même en compagnie des marins pêcheurs de Gâvres
    c’était en 1965

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés