Jean-Baptiste Bienvenu : « Se détourner des écrans, c’est surtout retrouver de l’espace pour tout le reste » [Interview]

A LA UNE

« Ils nous bouffent », un guide TRÈS pratique et spirituel pour se libérer des écrans. Tel est le nom d’un livre à paraitre début mars, aux éditions Artège, écrit par Jean-Baptiste Bienvenu, et qui invite à se libérer des écrans qui trop souvent dictent notre quotidien.

Prêtre du diocèse de Versailles depuis 2016, Jean-Baptiste Bienvenu est vicaire en paroisse. Il enseigne aussi la théologie morale aux futurs prêtres (La théologie morale, c’est la réponse à la question: comment la vie de Jésus éclaire-t-elle le destin de l’humanité?) . Il collabore aussi à un groupe de prêtres sur les réseaux sociaux: www.padreblog.fr

Nous l’avons interrogé sur ce livre à paraître.

Breizh-info.com : Pourquoi avoir voulu écrire ce livre sur la nocivité des écrans ? Qu’est-ce qui les rend nocifs ?

Jean-Baptiste Bienvenu : Dans la vie de tous les jours, je rencontre tellement de gens, ados ou adultes, dont la qualité de vie est peu à peu grignotée par les écrans. C’est une souffrance que la société a du mal à exprimer et qui peut conduire à des situations critiques: harcèlement, addictions, perte du lien social, hyperactivité.

Les écrans sont nocifs pour deux raisons. D’abord, parce que ce sont des instruments sans mode d’emploi: peu de monde réfléchit vraiment à la bonne manière de les utiliser, à une manière qui contribue à un cadre de vie épanouissant et harmonieux. Deuxième raison: les entreprises qui conçoivent les applis des téléphones font tout pour nous rendre dépendants d’eux. Les couleurs qu’ils utilisent et l’abondance des contenus, les boutons de « Like » et le nombre des vues, tout cela a pour but de nous faire passer le plus de temps possible sur leurs contenus. Nous avons perdu en liberté intérieure, il faut à tout prix la regagner.

Breizh-info.com : Dans le livre « TV Lobotomie », Michel Desmurgets démontre scientifiquement la nocivité des écrans. Qu’est-ce que votre livre entend apporter de plus ?

Jean-Baptiste Bienvenu :  Dix ans après le livre de Michel Desmurgets, le phénomène a augmenté de manière exponentielle. On ne pouvait pas emporter la télé partout avec soi. Par contre, on a toujours son Smartphone dans la poche, où qu’on se trouve. C’est la garantie d’être toujours interrompu. Les téléphones sont des armes de distraction massive. Mon livre est un manuel très concret, avec des exemples pratiques, des exercices à faire, crayon à la main, pour transformer l’environnement dans lequel nous vivons et reprendre la main sur notre vie.

Breizh-info.com : En quoi est-il fondamental de se détourner des écrans ?

Jean-Baptiste Bienvenu : Se détourner des écrans, c’est surtout retrouver de l’espace pour tout le reste: pour le silence, pour la contemplation de la nature, pour des relations humaines de qualité, sans parasitage. Toutes les activités les plus belles de l’humanité ont besoin de temps long, de concentration intérieure, de disponibilité: cultiver son jardin, prier, se recueillir, lire un roman, écrire une lettre, cuisiner pour les gens qu’on aime. Et si on s’offrait le luxe d’une vie moins agitée? C’est à la portée de tout le monde!

Breizh-info.com : Comment convaincre ses proches d’éteindre leur télévision (et de mettre des limites à leur utilisation du téléphone) ?

Jean-Baptiste Bienvenu : Parlez-leur de tout ce qu’ils vont gagner ! La joie de se retrouver vraiment, la paix du coeur d’avoir été écouté jusqu’au bout quand on se confie, la tranquillité de savoir passer de longs moments ensemble sans zapper, les parties de rigolades autour d’un jeu de société. Laisser les écrans toujours allumés, c’est la solution de facilité. On vaut tellement mieux que ça!

Breizh-info.com : Les écrans sont-ils un barrage à la libération spirituelle ?

Jean-Baptiste Bienvenu : En empêchant le silence et la concentration, les écrans sont un vrai handicap pour l’apprentissage de la vie intérieure. Or, il y a en nous un élan vital qui a besoin d’être nourri, soutenu, honoré. Cet élan nous conduit vers l’espace le plus précieux de notre humanité, un lieu profond en nous où se manifeste la présence de Dieu, son amour et sa paix. Les gens disent souvent que Dieu ne répond pas à leurs prières. Je pense surtout que nous ne lui donnons pas beaucoup de chance d’être écouté.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés