Ces (mal) élus des villes et métropoles bretonnes qui s’engagent derrière Anne Hidalgo

A LA UNE

Visiblement, certains (mal) élus de Bretagne souhaitent que demain, la Bretagne ressemble à la déchetterie à ciel ouvert qui se prénomme Paris, capitale de la France (vous trouvez le mot trop fort ? Allez donc suivre le hashtag #saccageParis sur Twitter).

Ainsi, Anne Hidalgo, qui a déclaré sa candidature à l’élection présidentielle (son premier mensonge de campagne, puisqu’elle jurait ne jamais être candidate il y a encore deux ans), s’est octroyée les services de plusieurs personnalités bretonnes.

Un bobard qui ne fait pas sourciller Nathalie Appéré, maire de Rennes, ni Johanna Rolland, maire de Nantes. Il est vrai que sous de nombreux aspects, ces deux métropoles, de moins en moins bretonnes, prennent des allures de Grand Paris, banlieue incluse…

D’un côté, Nathalie Appéré qui se rêve conseillère ou ministre de l’édile parisienne. De l’autre Johanna Rolland, qui sera directrice de campagne d’Anne Hidalgo. Les deux femmes viennent d’être rejointes par Isabelle Assih, maire de Quimper. Mais aussi Fanny Chappé, maire de Paimpol. Ne manque plus que François Cuillandre, maire de Brest, et la boucle sera bouclée…

Les habitants des communes de ces (mal) élus ne pourront donc pas compter à 100% sur leurs maires durant cette année présidentielle. Pourquoi (mal) élus ? Il faut se rappeler qu’aux dernières élections municipales, comme dans de nombreuses métropoles de France, ces personnalités ont été élues par une petite minorité de la population. Ainsi, Nathalie Appéré dirige la ville de Rennes et gère l’argent des contribuables, a été élue au deuxième tour des municipales avec 23 352 voix, pour 116 000 inscrits sur les listes électorales, 211 000 habitants, Johanna Rolland avec 34 100 voix sur 190 899 inscrits et 292 718 habitants. La démocratie républicaine qu’on vous dit !

Les Bretons sont tout de même prévenus : s’ils veulent que demain, leur région et leurs villes ressemblent à Paris, ils savent pour qui voter. Ou pas.

YV

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

7 Commentaires

  1. La question de l’avenir ou non de la Bretagne excède très largement la question de la représentation nationale.
    Le constat de la déliquescence de l’élite régionale s’inscrit dans un cadre plus globale, à savoir celui de la mondialisation.
    La Bretagne, fer de LANCE des anti-réinitialisation ( » Great reset ») ?

  2. si les Nantais et les Rennais veulent ressembler à Paris, qu’ils continuent de faire confiance à ces islamos gauchos, quoi que ces deux métropoles soient déjà un petit Paris, vols, assassinats, viols, etc . HIDALGO ! serait la pire chose pour la France après la covid !

  3. Que les « bretons » , les vrais se bougent merde Ils en ont pas marre de toutes ces pourritures gauchos et socialos !

  4. p….! si seulement toutes ces nanas pouvaient être emportées dans la vague salutaire qui devrait balayer Hidalgo , toute cette cette gauche qui phagocyte la Bretagne depuis les années 80 là vraiment il est temps que les bretons réagissent ! Hidalgo ! on a du mal à imaginer pareil assemblage , Glenmor en aurait fait un pamphlet en forme de réquisitoire nécessaire comme il a su le faire de Paris ( Sodome )

  5. ils veulent la suivre,
    pour la saleté dans les rues, limitation de vitesse à 30kmh, et surtout des salles de choot pour drogués (avec fourniture dans les environs ou directement dans la salle )?

  6. Déjà un énorme mensonge, deux ans même avant de se présenter ?
    Cela nous donne un premier aperçu de ce quelle pourrait faire à la France si on la laisse prendre la tête du pays.
    Alors, que tous les les vrais républicains s’unissent au lieu de se rivaliser pour les présidentielles !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés