Saint-Brieuc. « Allahu Akbar », couteau, hache et dégradations : il écope d’une 19e condamnation

A LA UNE

Un homme de 27 ans a écopé d’une 19e condamnation à Saint-Brieuc pour des faits de harcèlements et des dégradations sur fond d’alcool.

Saint-Brieuc : il menace les gendarmes en criant « Allahu Akbar »

C’est un profil au passif chargé qui comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc le 14 septembre dernier. Et pour cause ! Le prévenu âgé de 27 ans cumulait déjà, avant l’audience, 18 condamnations à son actif. La 19e n’allait pas tarder…

À l’origine de cette comparution, il y a tout d’abord, le 16 mai 2021, une dizaine d’appels téléphoniques malveillants avec insultes et menaces à la clef au Centre d’opération et de renseignement de la gendarmerie de la part du prévenu, lequel était alors fraîchement sorti de prison trois mois auparavant. Détail à relever : il conclut son appel menaçant au cri de « Allahu Akbar ».

Il ne faudra pas longtemps aux enquêteurs pour localiser l’individu puis pour l’interpeller. Celui-ci est finalement relâché dans l’attente de son jugement.

Déambulant dans la rue avec une lame

Mais, loin de se tenir tranquille en attendant d’être fixé sur son sort judiciaire, l’homme fait de nouveau parler de lui le 12 juillet. Ce jour-là, des passants ayant croisé son chemin dans les rues de Saint-Brieuc préviennent la police : l’individu, très menaçant, arpente le centre-ville avec une lame de 30 cm.

Fortement alcoolisé comme en témoignait sa démarche, le multirécidiviste briochin réitère sa référence à l’islam en hurlant cette fois encore « Allahu Akbar ».

Se retrouvant ensuite face aux forces de l’ordre dépêchées sur place, l’individu va les provoquer en cherchant l’affrontement physique et en criant « tuez-moi » aux policiers. Face à son comportement belliqueux avec son couteau, ces derniers se contenteront de le tazer pour l’immobiliser avant de le conduire en cellule de dégrisement pour la nuit.

À Saint-Carreuc hache en main…

Le drôle d’été du prévenu ne s’arrête pas là puisqu’il va refaire parler de lui le 7 août du côté de Saint-Carreuc (Côtes d’Armor) après un séjour de deux semaines en hôpital psychiatrique. Ivre une fois de plus, il se présente devant le domicile d’une connaissance avec une bouteille dans une main… et une hache dans l’autre.

L’homme aura le temps de saccager la porte d’entrée de la maison, des lumières spots ainsi qu’une porte fenêtre avant que les gendarmes n’arrivent sur les lieux. Il sera appréhender à son domicile à l’aube avant d’être placé en détention dans l’attente de son procès.

Un procès qui a donc vu le multirécidiviste écopé d’une peine de quatre mois de prison avec maintien en détention. Par ailleurs, il devra verser au couple victime de dégradations 2 120 € pour le préjudice matériel et 2 500 € à chacun pour le préjudice moral.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

Articles liés