Covid-19. Le vaccin Moderna suspendu dans plusieurs pays européens

A LA UNE

En raison des risques accrus d’effets secondaires sur les jeunes générations, la Suède a suspendu les injections de vaccin Moderna pour les personnes âgées de moins de 30 ans par « principe de précaution ». Dans le même temps, le Danemark, la Finlande et la Norvège ont pris des mesures similaires.

Pas de vaccin Moderna pour les moins de 30 ans en Suède

L’agence suédoise de santé publique (FHM), en charge de la campagne de vaccination dans le pays, a suspendu mercredi 6 octobre l’utilisation du vaccin Moderna contre le Covid-19 chez les personnes âgées de moins de 30 ans (nées en 1991 ou après).

Via un communiqué, l’agence a expliqué que ce changement était dû à des signes indiquant que le vaccin Moderna pourrait être lié à un risque accru d’effets secondaires dont des inflammations cardiaques chez les jeunes et surtout les jeunes hommes :

« Les données indiquent une incidence accrue [de myocardite et de péricardite, deux types d’inflammation cardiaque, NDLR] en lien avec la vaccination contre le Covid-19, principalement chez les adolescents et les jeunes adultes et surtout chez les garçons et les hommes. Pour l’individu, le risque d’être touché est très faible, il s’agit d’un effet secondaire très rare », précise l’agence. Qui a toutefois décidé de faire une « pause » concernant la vaccination de la tranche d’âge concernée par « principe de précaution »…

L’agence poursuit ses précisions : « De nouvelles analyses préliminaires provenant de sources de données suédoises et nordiques indiquent que le lien est particulièrement clair lorsqu’il s’agit du vaccin Spikevax de Moderna, surtout après la deuxième dose. L’augmentation du risque est observée dans les quatre semaines suivant la vaccination, principalement dans les deux premières semaines. »

Une suspension totale dans certaines régions suédoises

En Suède, avec environ 81 000 personnes âgées de moins de 30 ans ayant déjà reçu une dose du vaccin Moderna, celles-ci ne se verront donc, pour l’instant, pas proposer de deuxième dose du vaccin contre le Covid-19. Selon Anders Tegnell, épidémiologiste en chef de l’Agence suédoise de santé publique, cette tranche d’âge devra très probablement attendre « quelques semaines de plus » que prévu pour recevoir sa deuxième dose. La décision est actuellement valable jusqu’au 1er décembre, l’agence prévoyant d’émettre une nouvelle recommandation après cette date.

Quant aux moins de 30 ans qui n’ont toujours pas reçu de première dose, les autorités sanitaires recommandent désormais se faire injecter le vaccin Pfizer/BioNTech plutôt que Moderna.

Par ailleurs, il est à noter que dans certaines zones de Suède, notamment dans la région Gävle, ville côtière située au centre du pays, les autorités ont annoncé le 7 octobre qu’elles suspendaient les injections de vaccin Moderna pour l’ensemble de la population : « Nous n’utiliserons pas du tout Moderna dans notre région », a déclaré la coordinatrice de la vaccination, Tina Mansson Söderlund, à la radio P4 Gävleborg, en invoquant la « fréquence plus élevée de cet effet secondaire rare ».

Elle a ajouté qu’à Gävle, il est actuellement prévu que la plupart des personnes ayant reçu une première dose de Moderna ne reçoivent pas de seconde dose de vaccin, la région estimant qu’une seule dose offre une protection suffisante. Les personnes plus âgées, ou celles qui ont reçu deux doses de Moderna et qui doivent recevoir une injection de rappel, recevront le Pfizer/BioNTech à la place.

Mais il faut signaler que, selon une note de l’Agence de sécurité sanitaire française publiée au mois de juillet dernier, les cas de myocardite et péricardite concerneraient tout aussi bien le vaccin Pfizer que le vaccin Moderna.

Moderna : Finlande, Norvège et Danemark imitent la Suède

Enfin, la Suède n’est pas la seule à avoir émis des réserves sur l’administration du vaccin Moderna pour certaines catégories de sa population. À la suite d’une étude sur les effets secondaires devant être publiée d’ici deux semaines et menée conjointement par le pays avec la Finlande, la Norvège et le Danemark, les autorités finlandaises, se basant sur les résultats préliminaires, ont également suspendu la vaccination au Moderna pour les hommes de moins de 30 ans, là encore en raison du risque accru de développer une myocardite ou une péricardite. En Finlande, la vaccination est ouverte à partir de 12 ans.

Au Danemark et en Norvège, suivant le même principe de précaution, les autorités sanitaires ont décidé de n’utiliser le vaccin Moderna que pour les plus de 18 ans. Pour rappel, en France, Moderna est autorisé pour les 12-17 ans.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

« Wallah, je vais cracher dans la bouche de ta fille » : Révélations sur Moussa, individu qui dénonçait des « violences policières »

Le 17 septembre 2021, dans la cité du Pavé Neuf, à Noisy-le-Grand, un individu prénommé Moussa est interpellé par...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés