États-Unis. Des experts de la FDA redoutent les effets secondaires d’une 3e dose de vaccin chez les jeunes

A LA UNE

Aux États-Unis, la campagne de rappel pour une troisième injection de vaccin à l’ensemble de la population a été désapprouvée par un comité d’experts de la FDA, lesquels redoutent notamment des effets secondaires chez les plus jeunes.

Troisième dose de vaccin contre le Covid-19 : divergences entre Pfizer et la FDA

La campagne de vaccination suscite actuellement des questionnements aux États-Unis, notamment depuis la tenue d’une journée de débats vendredi 17 septembre réunissant un comité consultatif de l’Agence américaine du médicament (FDA). Une assemblée composée de chercheurs, d’épidémiologistes et de spécialistes des maladies infectieuses américains qui a rendu deux décisions.

Le premier point à retenir est que l’ensemble des experts présents se sont prononcés à l’unanimité sur la nécessité d’une troisième dose de vaccin pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Nécessité s’appliquant aussi aux personnes présentant des risques élevés de développer une forme grave du Covid-19. Ces membres du comité ont également estimé que le personnel soignant faisait partie des profils « à haut risque ».

En revanche, ces mêmes experts se sont prononcés (à 16 voix contre deux) contre l’administration d’une troisième dose de vaccin à l’ensemble de la population, en particulier chez les plus jeunes générations. Un point de vue qui entre donc en opposition directe avec la campagne de rappel vaccinal pour une troisième injection destinée à l’ensemble des adultes américains et annoncée par l’administration Biden au mois d’août dernier. Tout comme il s’oppose également aux préconisations de Pfizer

Des inquiétudes sur les effets secondaires

Ces réticences face à la vaccination de l’ensemble de la population sont principalement motivées par les craintes de possibles effets secondaires engendrés par cette troisième dose chez les plus jeunes. Parmi les risques mentionnés par les scientifiques, ceux de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque.

Ces risques de myocardite ont par ailleurs déjà été précédemment évoqués par une étude américaine, dont nous nous sommes faits l’écho il y a quelques jours, qui indiquait que les garçons âgés de 12 à 15 ans sont six fois plus susceptibles de souffrir de problèmes cardiaques suite à la vaccination que d’être hospitalisés en raison du coronavirus. En clair, la balance bénéfices/risques pour la vaccination des adolescents contre le Covid-19 se révélait être défavorable.

Suite à cette annonce de la FDA, reste à savoir comment va réagir l’administration Biden tandis que la campagne pour la troisième dose devait débuter le 20 septembre. En amont de la réunion du 17 septembre, l’Agence américaine du médicament avait déjà publié un document dans lequel on pouvait lire que, « de façon générale, les données indiquent que les vaccins anti-Covid autorisés aux Etats-Unis confèrent toujours une protection contre les formes sévères du Covid-19 et la mort ». Ce qui signifiait implicitement que la FDA ne jugeait pas utile d’administrer une troisième dose de vaccin à l’ensemble de la population.

Par ailleurs, une lettre publiée quelques jours auparavant dans la revue scientifique The Lancet contre une troisième dose « à ce stade de la pandémie » avait été cosignée par deux hauts responsables de la FDA.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’originet photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

2 Commentaires

  1. il faut le dire à tous les lobbyistes qui passent dans les médiats, tous vendus ! n’attend avec impatience les résultats du tribunal pénal international, sur les dizaines de procès sur les dérives des gouverne ments sur la gestion de la covid.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés