Irlande du Nord. Alan Oliver (UVF) pourrait s’expliquer sur l’ensemble de ses crimes commis durant les Troubles

A LA UNE

Alan Oliver, l’homme considéré comme l’un des tueurs important durant les Troubles en Irlande du Nord pourrait être sur le point de livrer les secrets de ses crimes.

Ce dernier, qui appartenait à l’UVF (paramilitaires loyalistes) a déclaré qu’il serait libre de parler s’il bénéficiait de l’immunité de poursuites, ce qui devrait se produire dans le cadre de l’amnistie proposée par le gouvernement concernant les crimes commis durant les Troubles, la guerre civile en Irlande du Nord

Oliver, qui est aujourd’hui diacre de l’église, a déclaré qu’il parlerait ouvertement de sa participation à 12 meurtres sectaires si une telle mesure était mise en place. Il faisait partie, dans les années 1990, de la Brigade UVF Mid-Ulster de Billy Wright, qui a combattu l’IRA et les catholiques irlandais avec ardeur.

Il a été dénoncé pour la première fois en tant que tueur en série par le journal Sunday Life en 2014, mais il n’a jamais été inculpé malgré ses nombreuses arrestations. Cela a conduit à des soupçons qu’il travaillait comme un informateur, mais il a vigoureusement nié la suggestion quand il a parlé à ce journal il y a sept ans.

En 2011, il s’est également entretenu avec des agents de l’équipe des enquêtes historiques de la police nord irlandaise et a déclaré qu’il était prêt à parler de ses activités terroristes.

Les transcriptions classifiées vues par ce journal ont révélé : « Il (Oliver) a reconnu avoir été impliqué par le passé dans le terrorisme loyaliste, mais a déclaré que les structures actuellement en place pour la réconciliation n’étaient pas adaptées pour qu’il parle ouvertement de son implication spécifique. Il a dit que si, à l’avenir, une structure était mise en place permettant aux gens de parler au nom d’organisations dans un processus de vérité sans crainte de récriminations personnelles, alors il serait en mesure d’y prendre part. »

Oliver a également été désigné comme l’un des tireurs du massacre de Craigavon en 1991 pour lequel Thomas « Tam » Harper (55 ans), membre de l’UVF, a été condamné pour avoir commis le triple meurtre en 1995. Harper a avoué à la police : « Alan est sorti du van. Il avait le masque baissé sur son visage, moi aussi. Il est entré dans la camionnette et j’ai entendu les coups de feu. »  Harper a également désigné Billy « King Rat » Wright, abattu par l’INLA dans la prison de Maze en 1997, et Mark « Swinger » Fulton, mort dans la prison de Maghaberry en 2002, comme ayant aidé à planifier le triple meurtre.

Malgré ces déclarations impliquant Oliver, il n’a jamais été inculpé en rapport avec le massacre qui a coûté la vie aux adolescentes Catriona Rennie, Eileen Duffy et au plombier Brian Frizzell. Oliver a également admis être impliqué dans le terrorisme loyaliste dans un témoignage religieux mis en ligne.

Dans ce document, il a déclaré : « Il y avait un certain nombre d’autres jeunes hommes et femmes dans la région de Portadown qui avaient des expériences similaires et un intérêt commun. Il y a eu une période particulière vers 1985, lorsque la saison des défilés a dégénéré en désordre public, et qu’il y a eu beaucoup d’émeutes de rue et de violence, et nous n’avons pas eu besoin d’être beaucoup persuadés pour nous impliquer dans cette affaire. Cela a commencé par des jets de pierres et des désordres publics de base, puis cela a évolué vers quelque chose de plus organisé. Pendant les dix années suivantes de ma vie, j’ai été impliqué dans le crime organisé et la violence politique. Et en aucun cas je ne suis ici aujourd’hui pour essayer de justifier cela. Ce que j’essaie de dire et de démontrer, ce sont certaines des choses qui m’ont façonné en tant que jeune homme. »

Les neuf autres meurtres auxquels Oliver serait lié sont les suivants :

Roseanne Mallon près de Dungannon en 1994 ; Les meurtres des bouchers Moy Jack et Kevin McKearney, et des retraités Charlie et Tess Fox, tous en 1992 ;

Les meurtres des frères Gerard et Rory Cairns de Bleary, âgés de 22 et 18 ans, et des écoliers d’Armagh Gavin McShane et Shane McArdle (tous deux âgés de 17 ans) à la même époque.

Défendant sa décision de l’employer dans le cadre de son projet Helping Hands Outreach, l’organisation Elim Pentecostal de Portadown avait auparavant fait l’éloge du « service exemplaire » d’Oliver dans son église et son travail communautaire, et avait refusé de rencontrer les proches de ses victimes.

Dans sa lettre au groupe Mid Ulster Families, le surintendant général d’Elim Pentecostal, le révérend Chris Cartwright, a déclaré qu’Oliver avait « un dossier de plus de 20 ans de service exemplaire dans l’église et au service de la communauté au sens large à travers le travail de Helping Hands » dans les domaines de la pauvreté et de l’aide aux sans abris.

« Durant cette période, Elim n’a reçu aucune plainte concernant M. Oliver. En fait, c’est plutôt le contraire – son service d’aide à certains des plus vulnérables est inestimable et a été apprécié dans différents secteurs de la communauté. »

Elim Pentecostal a déclaré comprendre qu’il n’y avait « aucune enquête de police ou autre enquête officielle » sur Oliver concernant les allégations de tueur en série, ni aucune poursuite ou procédure judiciaire en cours. Si une telle enquête avait lieu, elle « coopérerait directement avec les autorités et assurerait la liaison avec elles ».

L’Église a exprimé son opposition aux « atrocités terroristes et à la violence sectaire », qui, selon elle, ont détruit des vies.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

« Wallah, je vais cracher dans la bouche de ta fille » : Révélations sur Moussa, individu qui dénonçait des « violences policières »

Le 17 septembre 2021, dans la cité du Pavé Neuf, à Noisy-le-Grand, un individu prénommé Moussa est interpellé par...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés