Pierre Le Vigan présente son « comprendre les philosophes » [Interview]

A LA UNE

L’originalité de ce livre est qu’il expose le plus clairement possible des idées et surtout des cheminements d’idées qui sont incontestablement complexes pour le profane. Vingt-six philosophes sont au rendez vous de cet examen de leur pensée, dont les plus importants : Platon, Aristote, Descartes, Kant, Hegel, Nietzsche, Heidegger. Ce livre ne prétend pas rendre la compréhension des philosophes facile comme la recette des galettes bretonnes, mais rendre cette compréhension abordable, praticable, accessible pour le lecteur de bonne volonté.

Si on a dit que la sociologie était un sport de combat, la philosophie est une épreuve d’endurance. La lutte des idées y est vive, et elle est roborative, mais elle n’est pas faite d’effets de manche. Il ne s’agit pas de briller, mais de convaincre (cum et vincere : vaincre avec [le lecteur]). Ce livre le montre. Se frotter aux philosophes ne permet pas forcément de devenir soi-même philosophe, c’est-à-dire créateur de concepts (ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est fort heureux, car trop de concepts nous encombreraient !), mais cela permet de se poser de bonnes questions. Dans une époque de confusion intellectuelle, et d’impostures de la pensée, cela est plus nécessaire que jamais.

Comprendre les philosophes, de Pierre LE VIGAN. Préface de Michel MAFFESOLI, 394 pages, 33 €.

Breizh-info.com : « Comprendre les philosophes », de quoi est fait ce livre ?

Pierre Le Vigan : On trouvera une introduction, qui est aussi une présentation, à la pensée de 26 philosophes, parmi les plus importants. Un long avant-propos résume mes positions et ma démarche pédagogique, consistant à expliquer la logique interne de chaque système avant, éventuellement, de formuler des critiques externes. Il faut en quelque sorte donner sa chance à chaque auteur d’être compris, voire approuvé.

Breizh-info.com : Pourquoi « comprendre les philosophes » ?

Pierre Le Vigan : Comprendre les philosophes, c’est apprendre à comprendre des pensées complexes, des pensées qui remontent en amont des problèmes, des pensées qui se positionnent non pas à la place des sciences, mais avant les sciences, mais qui puissent se nourrir aussi des sciences. Ce sont des pensées épistémologiques (la théorie de la connaissance), morales et politiques, et axiologiques (quel sens a notre vie ? A partir de quoi pouvons-nous formuler des jugements de valeur ?). Cela a bien sûr un rapport avec le sacré et le profane. Autant dire qu’il n’y a pas une philosophie mais des philosophies. Ces philosophies sont la forme savante de visions du monde (et de l’homme, qui fait partie du monde). Comprendre les philosophes aide tout simplement à mieux penser.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qu’apporte votre livre de spécifique ?

Pierre Le Vigan : Dans notre livre, chaque présentation de la pensée de philosophe revendique d’être tout à fait lisible par le lecteur de bonne volonté. Mais nous n’avons pas esquivé les difficultés, et n’avons pas simplifié outre mesure les pensées étudiées. Il s’agit de donner au lecteur des clés pour entrer dans un système et pour ensuite aller plus loin, s’il souhaite approfondir la pensée de tel ou tel philosophe.

Breizh-info.com : En quelques mots, qu’est-ce que la philosophie selon vous ?

Pierre Le Vigan : Etymologiquement, c’est l’amour (philia) de la sagesse (sophia). A mon sens, c’est plutôt l’amour de la vérité. En effet, le vrai n’est pas toujours le sage. Et il est parfois sage de ne pas chercher le vrai. L’homme a toujours eu un rapport contradictoire à la vérité : il la cherche mais en a peur, et cherche à s’en protéger. Chercher à comprendre les motifs de cette recherche apeurée de la vérité, c’est l’essentiel de la philosophie.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

DUELS. Nikita Khrouchtchev vs Mao Zedong

Dans cet épisode de DUELS historiques, l'Echiquier mondial se penche sur deux figures emblématiques du communisme. Leur antagonisme idéologique...

Covid-19, l’épidémie qui nous mène au totalitarisme

En été 2020, ce sera derrière nous", qu'ils disaient... Un an et demi plus tard, la dictature sanitaire est installée...

Articles liés