Penmarc’h fête la langue bretonne les 30 et 31 octobre

A LA UNE

Pour la première année, la ville de Penmarc’h, l’amicale laïque et l’initiateur du projet René Coupa organisent un week-end autour de la langue bretonne.

À l’occasion de la réception du fonds littéraire bigouden à la bibliothèque de Kérity, l’association de l’amicale laïque et la ville de Penmarc’h fêtent la langue bretonne en organisant des animations pour petits et grands : ateliers, conférence, rencontres avec des écrivains et auteures de livres pour enfants, séances au cinéma, stands…

Les associations de promotion de langue bretonne s’associent à l’événement : Diwan, Mervent, Divyezh, Chañs bro Vigoudenn et Roudour.  Masque obligatoire, pass sanitaire non exigé sauf pour le cinéma.

Gouel ar brezhoneg e Penmarc’h. Evit ar bloavezh kentañ e vo aozet un dibenn-sizhun tro-dro d’ar brezhoneg e Penmarc’h. Aozet e vo darvoudoù tro-dro d’ar brezhoneg gant Ti-Kêr Penmarc’h, ar genseurtiezh laik ha Reun Koupa en deus ijinet ar raktres evit lidañ degemer danvez lennegel Bro Vigoudenn e levraoueg Kerity : stalioù, prezegennoù, kejadennoù gant skrivagnerien levrioù evit ar vugale, sinema… Kemer a raio perzh ar c’hevredigezhioù tro-dro d’ar brezhoneg : Diwan, Mervent, Divyezh, Chañs bro Vigoudenn ha Roudour. Maskl rediet, pass yec’hed non rediet estreged evit ar sinema.

Pour retrouver le programme, c’est ci-dessous :

Penmarch_fete by Breizh Info on Scribd

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La Beauté du monde : au...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés