Mondialisme : la tyrannie des élites ultralibérales

La mondialisation économique est une catastrophe ! Le peuple l’a compris, le peuple est en colère… et les élites le savent. Ces élites sont d’ores et déjà prêtes à tout pour préserver leurs privilèges.

Pour l’économiste Philippe Murer, la diffusion de l’idéologie ultralibérale par l’Union européenne, qui a mis les économies occidentales à genoux, n’était qu’un prélude. Les élites, liées au mondialisme, mettent actuellement en place tout un ensemble d’outils de contrôle des masses : le pass-sanitaire, l’euro numérique traçable de Christine Lagarde, la carte d’identité biométrique… Toutes ces garanties permettront, selon l’invité de « Politique & Eco », de mettre en place une véritable tyrannie inspirée du crédit social chinois, récompensant le bon citoyen ou châtiant le mauvais. Pour anticiper, et échapper à cette vaque, Philippe Murer publie « Pour sortir du capitalisme du désastre ».

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. la mondialisation heureuse mais pour qui?
    il n’y a pas d’invasion migratoire
    il n’y a pas de baisse du pouvoir d’achat
    etc. tout va bien , les hausses des prix ne se feront qu’après la présidentielle, vous voilà prévenu,
    allez dire votre opinion dans les urnes

  2. Chanson « Monopolis » interprétée par France Gall,
    dans la comédie musicale « Starmania » 1979

    De New-York à Tokyo
    Tout est partout pareil
    On prend le même métro
    Vers les mêmes banlieues
    Tout le monde à la queue leu leu
    Les néons de la nuit
    Remplacent le soleil
    Et sur toutes les radios
    On danse le même disco
    Le jour est gris, la nuit est bleue

    Dans les villes de l’an deux mille
    La vie sera bien plus facile
    On aura tous un numéro
    Dans le dos
    Et une étoile sur la peau
    On suivra gaiement le troupeau
    Dans les villes de l’an deux mille

    Monopolis
    Il n’y aura plus d’étrangers
    On sera tous des étrangers
    Dans les rues de Monopolis
    Marcherons-nous main dans la main
    Comme en mille neuf cent quatre-vingts
    Tous les deux, dans Monopolis?

    Quand nos enfants auront vingt ans
    Nous, on sera d’un autre temps
    Le temps d’avant Monopolis

    Je me vois assise sur un banc
    Seule, au milieu de Monopolis

    Auteurs-compositeurs : Michel Berger, Luc Plamondon
    —————————————————–
    Voir également le film « Metropolis » de Fritz Lang, sorti en 1927
    ou le film « 1984 » sorti en 1984 et tiré du roman du même nom, écrit en 1949

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS