Loire-Atlantique : Michel Ménard trahi par ses mineurs non accompagnés

Michel Ménard préside le conseil départemental de Loire-Atlantique. Une planche de salut pour cet ancien député après le coup de torchon des législatives de 2017 qui avait envoyé au tapis tous ses collègues socialistes du département. Lui-même, battu par la macroniste Modem ex LR Sarah El Haïry, voyait ses possibilités de reconversion professionnelle assez limitées (instituteur de formation, il a fait toute sa carrière comme permanent d’organisations de gauche).

La sortie contre les mineurs non accompagnés qui vient de valoir une condamnation à Éric Zemmour a été pour ce presque inconnu une occasion de sortir de l’ombre. Tâche difficile pour un homonyme du maire de Béziers, autrement plus médiatique que lui ! Car, en tant que président du département de Loire-Atlantique, la loi fait de lui le papa de substitution des mineurs non accompagnés (MNA) qui y affluent. Et, au lieu de chercher à rendre ces adolescents en fugue à leurs parents, il leur assure le gîte et le couvert.

Insoupçonnables MNA

Qu’on puisse soupçonner ses protégés de commettre des crimes et des délits l’avait mis hors de lui. Avec une vingtaine d’autres présidents de département, il avait porté plainte contre ces propos. Il s’est empressé de publier un communiqué officiel intitulé : « la condamnation d’Éric Zemmour est une victoire pour la démocratie ». Rapprocher une qualification pénale d’un régime politique est une ineptie, mais il est vrai que Michel Ménard n’est pas un spécialiste du droit constitutionnel.

Le quotidien Presse Océan a rendu compte de sa prise de position. Mais – moment d’inattention d’un metteur en page ? malice d’un journaliste irrespectueux ? – le petit encadré voisine, sur la même page, avec un article qui y occupe trois fois plus de place. Dont le chapô annonce : « Entré par effraction dans une maison nazairienne, ce mineur isolé a été interpellé grâce à l’alerte du fils de la famille, qui jouait à la console ». (Breizh-info a relaté cette histoire hier.) Le visiteur indésirable se dit marocain et âgé de 16 ans. Et la démocratie, elle dit quoi, là ?

Photo B.I., droits réservés.
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Une réponse

  1. vous et michel ménard vont être condamnés pour haine et complicité de haine raciale en dévoilant le réel

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !