Brest. Drogue, tirs de mortiers, policier blessé et voitures brûlées : Pontanezen ne déçoit jamais ! [Vidéo]

Brest

Le quartier de Pontanezen à Brest, où réside par ailleurs une forte proportion de populations d’origine extra-européenne, est de nouveau sous les feux des projecteurs ces derniers jours : tirs de mortier sur des policiers, trafic de stupéfiants, voitures incendiées…

Nouvelle opération de recherche de stupéfiants à Pontanezen

S’il fallait reconnaître une seule qualité au quartier brestois de Pontanezen, c’est la pugnacité avec laquelle il maintient dans le temps sa réputation en matière d’insécurité, de délinquance et de trafic de drogue, rivalisant ainsi avec ses homologues des pires métropoles françaises. Qui ose encore dire que la pointe bretonne est « en retard » sur le reste de l’Hexagone ? « Notre région a du talent », n’en déplaise aux pessimistes.

Une nouvelle fois, c’est une opération policière visant à interpeller des trafiquants de drogue qui a dégénéré à Pontanezen mercredi 19 janvier en fin d’après-midi. Des membres des forces de l’ordre venus dans le quartier pour effectuer des contrôles d’identité sur réquisition du procureur de la République de Brest dans le cadre d’une recherche de stupéfiants ont finalement été pris à partie sur place.

Suite à l’entrée des policiers dans les parties communes d’un immeuble de Pontanezen, un groupe de huit dealers présumés va alors prendre la poudre d’escampette et se réfugie dans un appartement occupé par une mère de famille et ses deux enfants.

Une heure plus tard, les huit individus (certains étant mineurs) sont malgré tout interpellés par les forces de l’ordre qui ont forcé la porte de l’appartement. Une quantité de stupéfiants est alors saisie lors de l’arrestation. Mais les choses vont se compliquer à l’extérieur du bâtiment…

Tirs de mortier, voitures incendiés et policier blessé

La suite des événements va en effet devenir délicate pour les policiers. Dans le quartier, ces derniers, appuyés par des renforts venus de Morlaix, sont alors la cible de tirs de mortier. Une discipline à laquelle s’adonne aussi Pontanezen depuis un certain temps, comme d’autres quartiers brestois qui, à l’instar du « quartier vedette », ont aussi la particularité d’abriter une forte proportion de populations d’origine extra-européenne. Probablement une coïncidence…

Lors des incidents, un policier sera blessé par un jet de pierre au niveau du cuir chevelu. En parallèle, les pompiers eux aussi dépêchés dans le quartier devront éteindre une automobile incendiée menaçant les véhicules situés à proximité. La police quittera Pontanezen aux alentours de 18h30 tandis que les huit suspects seront placés en garde à vue.

Côté politiques, l’adjoint au maire en charge du quartier Hosny Trabelsi s’est rendu sur place. « Ça ne donne pas une bonne image de Pontanézen malheureusement », a-t-il constaté, perspicace, auprès d’Ouest-France. Il sera imité peu après par l’adjoint en charge de la sécurité Yohan Nédélec, par ailleurs fervent partisan de l’immigration d’origine extra-européenne. Et à qui de nombreux Brestois reprochent également son laxisme à toute épreuve.

Enfin, le lendemain de l’opération, jeudi 20 janvier, les pompiers de Brest ont dû intervenir pour de nouveaux véhicules incendiés vers midi, toujours dans le quartier de Pontanezen. Les soldats du feu sont venus en compagnie des forces de l’ordre pour garantir leur sécurité. Un tandem désormais classique dans les quartiers « sensibles », y compris en Bretagne…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !