Brest. Des tirs de mortiers après le match Algérie-Maroc dans le quartier « sensible » de Bellevue [Vidéo]

A LA UNE

Le match de football du 11 décembre entre le Maroc et l’Algérie a donné lieu à des incidents… à Brest. Et plus précisément dans le quartier « sensible » de Bellevue, avec des tirs de mortiers.

Match Algérie-Maroc : quel rapport avec Brest ?

Les partisans du multiculturalisme à Brest en ont eu pour leur argent durant la nuit du samedi 11 au dimanche 12 décembre. En effet, aussi éloignée que soit la ville de la pointe bretonne du Maroc et de l’Algérie, elle a pourtant vécu avec une certaine « ferveur » le match de football qui a vu ces deux pays s’affronter le 11 décembre au soir dans le cadre du quart de finale de la Coupe Arabe.

Après la victoire de l’Algérie aux tirs au but, la fin de soirée a été très mouvementée dans certains quartiers brestois, notamment à Bellevue, où des policiers ont été dépêchés sur place après de multiples appels de la part des habitants afin de faire cesser des nuisances causées par des tirs de mortiers d’artifice et des pétards.

Point d’orgue de cette nuit de troubles, un blessé était à déplorer vers 5 h du matin : en ouvrant sa fenêtre, un habitant du quartier a reçu un projectile au visage qui a explosé près de son oreille tandis que d’autres tirs en direction des fenêtres des appartements de Bellevue avaient déjà eu lieu durant de nombreuses heures auparavant. La victime a toutefois refusé de porter plainte tout comme elle a refusé les soins.

Suite à ces incidents, une enquête a été ouverte selon le commissariat de Brest cité par la presse locale. La source policière confirme alors à mots choisis le lien entre ces faits ayant empêché les habitants de dormir et des bandes de racailles d’origine extra-européenne : « Nous avons rapproché ces désagréments nocturnes avec une victoire de l’Algérie contre le Maroc au football, ce samedi ». Il est vrai que si ces mêmes débordements avaient eu lieu un soir de match entre la Norvège et la Finlande, le rapprochement aurait sans doute paru moins évident… Aucune interpellation n’a été effectuée par les forces de l’ordre.

Des incidents dans plusieurs villes de France

Toutefois, il n’y a pas qu’à Brest que des perturbateurs partisans des équipes du Maroc et de l’Algérie ont fait parler d’eux samedi soir. À Paris, des scènes de violence ont été observées sur les Champs-Élysées et des véhicules ont été attaqués.

Des « supporters » algériens ont même profité de l’occasion pour adresser des insultes à l’encontre d’Eric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle de 2022.

Du côté de Roubaix, ville réputée pour abriter une forte proportion de population d’origine maghrébine, des faits similaires ont été à relever.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés