Afrique-du-Sud : « Les divisions et les factions de l’ANC sont une menace pour notre démocratie » affirme le président Ramaphosa

L’ANC, le parti au pouvoir en Afrique-du-Sud a organisé un « Lekgotla » de deux jours ce week-end.

Ce mot issu du setswana (l’une des langues bantoues) veut dire « agora de village, assemblée » et désigne une sorte de brain-storming général pour se dire les choses entre militants de l’ANC.

Et ce lekgotla était urgent ! L’ANC traverse actuellement l’une des plus graves crises de son histoire. « Le Lekgotla a reconnu que notre mouvement traversait une période de décadence et de dégénérescence ; l’ANC a pu se sortir de situations similaires dans le passé. Il est important de ne pas baisser la garde contre la contre-révolution. » a déclaré le président Ramaphosa, faisant allusion au fractionnisme entre tendances parfois sur des fonds raciaux (on pense notamment aux Zoulous) et surtout dénonçant la prévarication et la « captation de l’Etat » organisé au plus haut niveau par les cadres corrompus de l’ANC. « La menace qui pèse sur nos acquis démocratiques est également le résultat d’une ère de perte de principes moraux et éthiques au sein du mouvement du congrès. Nous devons faire preuve de détermination pour lutter contre l’héritage toxique de la captation de l’État (terme employé en Afrique-du-Sud pour nommer la corruption généralisée), qui se traduit par des institutions de sécurité affaiblies, mal orientées et sanctifiées. Les divisions et les factions au sein de l’ANC deviennent une menace pour notre démocratie. » a rajouté Ramaphosa.

Devant la menace de l’effondrement de l’Etat Sud-Africain, de nombreux Blancs quittent le pays ou construisent leur autonomie interne à l’image de la colonie d’Orania.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. en 2010 je suis allé en afrique du sud, les gens craignaient de devenir le zimbabwé, ils avaient raison, ça l’est un peu, beaucoup dans certains lieus

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !