Comment lutter efficacement contre le gaz radon, nocif pour la santé et présent en Bretagne ?

Cette période hivernale est propice au retour du radon, un gaz nocif pour la santé car piégé dans les habitats chauffés et souvent peu aérés. Le radon est présent dans de nombreuses régions de France en raison de leur sol granitique ou volcanique, c’est le cas du département du Finistère classé en zone 3. Voici des conseils pour minimiser les risques, glanés auprès d’AC Environnement.

Qu’est-ce que le radon et quels sont les risques ?

Le radon est un gaz radioactif, incolore et inodore que l’on trouve dans les régions à sol granitique, volcanique ou dans les sous-sols qui contiennent naturellement de l’uranium. Reconnu comme cancérogène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), ce gaz est la 2ème cause de cancer du poumon en France après le tabac et devant l’amiante.

Le radon n’est pas dangereux à l’air libre mais peut le devenir lorsqu’il s’accumule dans les milieux confinés.

Selon l’Institut de Radioprotection et du Sûreté Nucléaire (IRSN) ci-après la carte, 31 départements de l’hexagone ont été identifiés comme zone à risque en raison d’un potentiel élevé de concentration dans l’air dans l’habitat. Selon l’arrêté du 27 juin 2018, trois zones à potentiel radon à l’échelle communale sur l’ensemble du territoire français ont été définies.

Radon ; La Bretagne située en niveau 3

Une grande partie de la Bretagne est classée en niveau 3 sur 3. Dans les communes classées prioritaires, le dépistage du radon est obligatoire pour les établissements recevant du public (ERP) tels que les crèches, les établissements d’enseignement, d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans, dans les établissements sanitaires et sociaux disposant d’une capacité d’hébergement ainsi que les établissements thermaux et pénitentiaires. Son mesurage est régi par le code de la santé publique. Les particuliers, eux, ne sont pas soumis à obligation, mais ils devront être obligatoirement informés selon le code de l’environnement, s’ils sont de potentiels locataires et acquéreurs d’un bien situé dans une zone à risque.

Comment dépister et quels conseils pour améliorer la qualité de l’air de son logement ?

Le dépistage du radon se réalise principalement pendant la période hivernale ou période de chauffe de son logement soit entre le 15 septembre et le 30 avril de l’année N+1. Il consiste en la pose d’appareils de mesure appelés dosimètres qui sont alors installés dans les pièces principales du logement. Pour déterminer leur nombre et leur localisation, un technicien formé et habilité réalise une visite préalable. Ces dispositifs devront rester pendant une durée minimale de 2 mois dans une maison ou un appartement occupé. Après ces 2 mois, ils sont expédiés dans un laboratoire extérieur indépendant et accrédité pour être analysé et font l’objet d’un rapport détaillant les résultats, livrés en quelques jours.

3 conseils pour améliorer la qualité de l’air que l’on respire

#1 – Ventiler son habitation, la solution principale

#2 – Installer et entretenir sa VMC si elle est déjà présente et si pas suffisante faire installer une VMC plus puissante par un installateur agréé

#3 – Ne pas obstruer les entrées et sorties d’air existantes

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Il n’y a pas nécessité de faire appel à un professionnel (qui n’existe d’ailleurs pas),vous pouvez commander vos dosimètre sur le Net (de nombreux labo referencés )et les poser vous même,c’est très facile.Privilégiez les chambres et le séjour(c’est très bien indiqué sur les notices) .
    Bon,vous pouvez prendre peur en recevant les résultats..!mais il vaut mieux s’en inquiéter avant qu’il ne soit trop tard et de nombreux remèdes techniques existent.
    Le film anti-radon (qui est aussi anti-termites)devrait être systématiquement posé entre le sol et le plancher du RDC pour les constructions neuves mais également dans les réhabilitations de bâtiments anciens. Pourtant on nous bassine avec des normes écolo et là…..rien!!!!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !