Facebook, un réseau social en perdition ?

Les résultats viennent de tomber : pour la première fois de son histoire, le nombre d’utilisateurs réguliers de Facebook a chuté. Eclairage sur le mouvement de suppression de compte Facebook et les réseaux sociaux, avec des données récoltées auprès de Semrush.

Un site web révèle la liste des organisations, personnalités, médias censurés par Facebook

Des pics d’activité pour supprimer le compte Facebook

Le nombre de recherches cumulées sur les moteurs de recherche pour « supprimer compte facebook », « comment supprimer un compte facebook » et « supprimer un compte facebook » (les trois requêtes les plus souvent utilisées par les internautes pour s’informer sur le sujet) a été de 68.022 par mois en moyenne.

Notons cependant trois pics :

  • Le premier en avril 2020 (88,400). A cette période, une fuite de données majeure a été identifiée : les données personnelles de 267 millions de personnes ont été revendues sur le dark web. Ces données incluaient notamment le nom, le prénom, l’adresse mail et le numéro de téléphone. Le tout à un prix unitaire de 500€.
  • Le second en janvier 2021 (81.000). C’est là encore une fuite de données qui a relancé l’idée de quitter Facebook. Il a été découvert et rendu public que près de 5.000 développeurs d’apps recevaient des données personnelles qui auraient dû, selon la politique officielle de Facebook, ne pas leur parvenir.
  • Le troisième en mars 2021 (81.000). Cette période a été marquée par de multiples évènements pour Facebook. Politique de modération plus stricte (au risque de mécontenter ceux qui enfreignent ses règles), préparation d’une version d’Instagram pour enfants contestée, propagation d’un virus via Messenger… autant de phénomènes qui peuvent pousser à prendre du recul.

On comprend mieux que, à force, le réseau social finisse par perdre des utilisateurs ! 4 millions entre septembre et décembre 2021.

TikTok et Twitch en embuscade

En apparence, le classement des réseaux sociaux est relativement stable sur la période étudiée : Facebook (63.362K recherches mensuelles en moyenne), Youtube (52.004K), Instagram (7.162K) forment le podium

On retrouve ensuite Twitter (3.750K), LinkedIn (3.612K), Twitch (3.020K), TikTok (1.001K) et Snapchat (451K).

L’évolution des tendances montre cependant une baisse continue pour Facebook : plus de 83M recherches en mars et avril 2020 (dont celles liées aux fuites de données mentionnées plus haut), puis une baisse autour de 68M jusque janvier 2020, et autour de 55M jusque octobre 2022, avant d’atteindre son plus bas, 45M, en novembre et décembre 2021.

YouTube suit une tendance similaire quoi que moins marquée, avec 55M de recherches en janvier et février 2020, et 45M recherches entre juin et décembre 2021.

A l’inverse, Twitch et TikTok sont en forte hausse : Twitch est passé de 1.8M recherches en janvier-février 2020 à des chiffres autour de 3M entre octobre et décembre 2021, soit près du double. Tiktok est de son côté passé de 368K recherches en janvier-février à 1.5M sur les trois derniers mois, soit une multiplication par 4.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Facebook a censuré systématiquement ce qui ne se conformait pas à la « bien pensence conformiste » des fidèles à l’invasion. Les suspensions déraisonnables et le style correcteur moraliste ont écarté tout humour et sens critique. Le jour où Zuttenberg a été rendre visite à Makron, je me suis dit qu’une contamination devait découler de cette réunion d’où rien n’a filtré.

  2. il y a des bonnes nouvelles de temps en temps ….mais l’excellente nouvelle serait que la raison soit la censure plus que la fuite de données ….les outils de la mondialisation heureuse ont encore de beaux jours devant eux….

  3. Il ne faut pas désespérer des internautes. La prise de conscience de la dérive façon Big Brother des GAFAM finira peut-être par déboucher sur une vraie révolte…. ou du moins une vraie concurrence commerciale, dans laquelle les partisans de la liberté d’expression joueront à armes égales avec ses adversaires.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !